Les citations et pensées sur la haine.

Les 76 citations et proverbes haine :

En général, les femmes sont pauvres de haine, mais riches de rancune.
Citation de Charles Régismanset ; Les contradictions (1906)

Les haines personnelles ne doivent pas influer sur les actes publics ; il faut savoir séparer les choses des personnes.
Citation de Victor Cherbuliez ; Les pensées extraites de ses œuvres (1913)

Il n'y a pas de haine platonique.
Citation de Grégoire Lacroix ; On est toujours beau quand on est amoureux (2013)

La haine nous élève parfois au-dessus de celui que nous détestons, jamais au-dessus de celui qui nous méprise.
Citation de Hyacinthe de Charencey ; Les esquisses et sentences (1891)

En cheveux blancs, la haine rugit encore.
Citation de Anne Barratin ; De toutes les paroisses (1913)

La haine n'a jamais fait des heureux.
Citation de Pierre-Claude-Victor Boiste ; Le dictionnaire universel (1800)

La haine travaille en dessous, comme les lâches et les traitres, pour mieux mordre.
Citation de Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 30 mai 1878.

La plus irréductible de toutes les haines est la haine par différence.
Citation de François Salvat de Montfort ; Vasconiana ou recueil des bons mots (1708)

On flatte les gens haineux par le mal qu'on leur dit des autres, plus que par le bien qu'on leur dit d'eux-mêmes.
Citation de John Petit-Senn ; Les bluettes et boutades (1846)

En haine des hommes supérieurs, l'envie fait un éloge outré des petits talents, s'imaginant ôter à la stature des géants ce qu'elle ajoute à la taille des nains.
Citation de John Petit-Senn ; Les bluettes et boutades (1846)

On nous dit bien de marcher tout doucement dans le monde pour n'y pas éveiller la haine ou l'envie ; mais, hélas ! comment faire si elles ne dorment jamais ?
Citation de John Petit-Senn ; Les bluettes et boutades (1846)

La haine que nous avons pour nos ennemis nuit moins à leur bonheur qu'au nôtre.
Citation de John Petit-Senn ; Les bluettes et boutades (1846)

Les motifs les plus légitimes de la haine sont l'atteinte portée à notre dignité, le mépris répandu sur nos actions, la médisance crachée sur notre honneur ; le dédain peut en faire justice bien mieux que la haine ; peut-être leur auteur a-t-il cédé à un mouvement brusque de colère ou de dépit dont sa conscience murmure au fond, mais dont sa bouche n'ose avouer le tort ; alors si l'offensé, par un esprit généreux et conciliant, allait frapper à son cœur, au lieu de l'aigrir par une représailles de paroles acerbes, il y toucherait peut-être quelque corde sympathique ; et à la place d'excuses incomplètes et banales qu'il lui eût à peine arrachées par la menace ou la force, il l'amènerait à une douce composition.
Citation de Louis-Auguste Martin ; L'esprit moral du XIXe siècle (1855)

Le cœur une fois ulcéré de haine s'en guérit mal ; l'amour-propre vient l'aggraver par la justification de ses motifs, et lui commande de s'obstiner jusqu'après le triomphe, quand l'ennemi est par terre, abattu, suppliant ou mort. Mais rarement elle survit à son objet, car c'est le sentiment le plus lâche, la tyrannie la plus odieuse, le fanatisme le plus révoltant qui ne brise pas sa dent au marbre de la tombe, et qui porte un homme, ou une secte, ou un parti à s'acharner sur un ennemi vaincu ou mort.
Citation de Louis-Auguste Martin ; L'esprit moral du XIXe siècle (1855)

La haine est nourrice de mauvaises pensées, souffle la calomnie, inspire les injustices, médite le crime ; et si elle couve une vengeance, elle dissimule son projet, affecte les allures de l'amitié, le ton de la bienveillance, prend tous les masques que l'hypocrisie peut lui fournir.
Citation de Louis-Auguste Martin ; L'esprit moral du XIXe siècle (1855)

La haine prend feu au coup prolongé d'une injure, alors c'est la colère se contenant calme et froide jusqu'à l'heure des représailles. Ou bien elle sort de l'antagonisme entre deux prétentions, de la rivalité entre deux concurrences ; naturellement nous haïssons ce qui nous barre le chemin, et quiconque de près ou de loin fait obstacle à nos efforts, porte ombre à nos succès.
Citation de Louis-Auguste Martin ; L'esprit moral du XIXe siècle (1855)

La haine est un sentiment de répulsion que la vue ou le souvenir d'une personne ou d'une chose soulève en nous, uni parfois à l'intention de lui nuire ou de s'en défaire.
Citation de Louis-Auguste Martin ; L'esprit moral du XIXe siècle (1855)

La haine est une ennemie plus cruelle pour vous que l'ennemi même que vous haïssez.
Citation de Joseph Michel Antoine Servan ; Extrait d'un portefeuille (1807)

La haine que l'on porte à quelqu'un peut rendre injuste, insensible, méchant même ; mais elle peut être satisfaite ou désarmée au moins par un grand malheur. La prévention ne l'est jamais, et elle rend impitoyable.
Citation de Constance de Théis ; Les pensées diverses (1835)

Si le fanatisme nous révolte, ce n'est pas seulement parce qu'il révolte la raison, c'est parce qu'il offense Dieu en lui prêtant les plus viles passions des hommes : La haine et la vengeance.
Citation de Constance de Théis ; Les pensées diverses (1835)

La haine ouverte irrite les âmes généreuses ; la haine cachée les épouvante.
Citation de Constance de Théis ; Les pensées diverses (1835)

La haine est un sentiment atroce qu'une âme basse peut seule éprouver.
Citation de Hypolite de Livry ; Les pensées et réflexions (1808)

Oh l c'est un rude labeur que la haine ! c'est un supplice de tous les instants, c'est une croix de plomb à porter, et pour en soutenir le poids sans défaillir, il faut de bonnes épaules !
Citation de Victor Cherbuliez ; Le comte Kostia (1863)

La haine de vos semblables vous tient en éveil, mais leur mépris vous accable.
Citation de Joseph Michel Antoine Servan ; Extrait d'un portefeuille (1807)

La haine des méchants ne fait que s'animer davantage par l'impossibilité de trouver sur quoi la fonder, et le sentiment de leur propre injustice n'est qu'un grief de plus dans celui qui en est l'objet.
Citation de Jean-Jacques Rousseau ; Les confessions (1765-1770)