Jean Gwenaël Dutourd.

Biographie :

Jean Dutourd

Écrivain, romancier, conseiller littéraire et académicien français né le 14 janvier 1920 à Paris, Jean Dutourd est mort à l'âge de 91 ans le 17 janvier 2011 dans sa ville natale. Élu à l'Académie française le 30 novembre 1978, Jean Dutourd s'y est en particulier illustré par sa défense de la langue française.

Découvrez sa biographie complète sur Wikipédia.

Les 51 citations de Jean Dutourd :

Chaque fois qu'un homme maladroit prend une initiative ou qu'il risque un geste, une tuile nous tombe sur la tête.
Jean Dutourd ; De la France considérée comme une maladie (1982)

La niaiserie sert de masque à la cruauté.
Jean Dutourd ; La chose écrite (2009)

Les sept péchés capitaux se tiennent secrètement par la main, mais c'est entre la colère et la luxure qu'il y a le plus de correspondance, l'une appelant l'autre, ou menant vers elle par des voies souterraines.
Jean Dutourd ; Les pensées (1990)

On ne trompe sans danger que les personnes avec qui on fait un mariage d'amour. Pas celles avec qui on a contracté un mariage de convenance. L'amour bafoué pardonne ; les intérêts trahis pardonnent plus difficilement.
Jean Dutourd ; Le spectre de la rose (1986)

La manie des femmes de se faire maigrir, ce n'est pas pour plaire aux hommes qui n'aiment, en général, que les femmes grasses, mais pour être élégantes, c'est-à-dire pour plaire aux autres femmes, c'est-à-dire, en fin de compte, à elles-mêmes.
Jean Dutourd ; Les pensées (1990)

Un homme après avoir avalé quelques couleuvres réagi comme un mouton enragé.
Jean Dutourd ; De la France considérée comme une maladie (1982)

La principale caractéristique des honneurs est que l'on s'habitue très vite à eux.
Jean Dutourd ; De la France considérée comme une maladie (1982)

Des lunettes sur un joli visage sont un agrément de plus, un signe de fragilité qui émeut le mâle, et de sérieux qui donne confiance. Les lunettes enlevées, avec un beau regard perdu de myope, opaque, presque indécent, c'est comme si la femme avait ôté son soutien-gorge.
Jean Dutourd ; Les pensées (1990)

Quand on se débauche, on s'aperçoit que tel ou tel qu'on connaissait et qui semblait une personne sans mystère, vous avait précédé depuis longtemps dans ce chemin-là.
Jean Dutourd ; Le carnet d'un émigré (1973)

La franchise, arme des faibles. Ce sont les forts qui mentent, par pitié. La franchise des femmes, dont elles s'enorgueillissent tant, est une marque de leur infériorité.
Jean Dutourd ; Le carnet d'un émigré (1973)

Toujours il y a eu des chastes et des luxurieux. Ces derniers n'ont jamais manqué d'objets pour satisfaire leurs appétits. Les gens portés à l'amour se reconnaissent entre eux sans qu'il soit besoin de paroles et s'accommodent fort bien dans le secret.
Jean Dutourd ; Le carnet d'un émigré (1973)

De tout temps, la polygamie, légale ou non, a été un privilège de riches. Le pauvre, par nécessité, est monogame. Le divorce est une polygamie adaptée à notre société.
Jean Dutourd ; Pluche ou l'amour de l'art (1967)

L'éducation sexuelle, triomphe de la cuistrerie (et de la tartufferie.) Enfin on peut dire gravement, doctoralement des saletés. Ce qui était défendu est permis, à condition d'avoir l'air emmerdant.
Jean Dutourd ; Les pensées (1990)

En amour, il n'y a de bon, de distrayant, voire de grisant, que les commencements.
Jean Dutourd ; Leporello (2007)

On est toujours émerveillé par le caméléonisme des femmes amoureuses. Elles prennent instantanément la couleur de l'homme sur lequel elles se posent.
Jean Dutourd ; Les pensées (1990)

Il faut feindre d'être jaloux quand on ne l'est pas, et feindre de ne l'être pas quand on l'est.
Jean Dutourd ; Les pensées (1990)

Tout homme est le prophète de sa propre vie. Il croit parler de jadis, c'est demain qu'il décrit.
Jean Dutourd ; Le complexe de César (1946)

La psychanalyse est une purge. On chie, mais toute la flore intestinale est démolie.
Jean Dutourd ; Le carnet d'un émigré (1973)

Quand on me cherche, on ne me trouve pas.
Jean Dutourd ; Le septennat des vaches maigres (1984)

Le bonheur ne conduit pas toujours au suicide, mais il y prédispose.
Jean Dutourd ; Le fond et la forme (1965)

La seule différence entre un greffé et un cannibale est que le greffé n'éprouve pas de plaisir tandis que le cannibale éprouve des plaisirs de gourmet.
Jean Dutourd ; Le spectre de la rose (1986)

Chacun supporte à sa manière le péché originel.
Jean Dutourd ; Le fond et la forme (1965)

La bêtise ne porte pas loin dans le temps et dans l'espace. On ne la sent pas au-delà d'une époque ou d'une frontière.
Jean Dutourd ; Les pensées (1990)

L'avenir n'est plus ce qu'il était.
Jean Dutourd ; Les pensées (1990)

Les vocations se manifestent d'une façon négative, c'est-à-dire qu'on sait très bien tout ce qu'on ne veut pas être, mais qu'on ne sait pas ce qu'on veut être.
Jean Dutourd ; Les choses comme elles sont (1978)