Anne-Marie-Louise Barratin.

Biographie :

Anne Barratin

Femme de lettres, philanthrope et poétesse française née le 4 octobre 1832 à Paris Bercy, Anne-Marie-Louise Barratin est morte à l'âge de 83 ans le 14 décembre 1915 à Montreux, commune suisse du canton de Vaud située dans le district de la Riviera-Pays-d'Enhaut.

Découvrez sa biographie complète sur Wikipédia.

Les 78 citations de Anne Barratin :

La délicatesse est la première vertu du savoir-vivre.
Anne Barratin ; De vous à moi (1892)

La clarté est à l'intelligence ce que la lumière est au logement.
Anne Barratin ; De vous à moi (1892)

La véritable émotion est sans voix.
Anne Barratin ; Les pensées in Œuvres posthumes (1920)

Il est des cas où la douleur se surpasse elle-même.
Anne Barratin ; De toutes les paroisses (1913)

Que de rêves ne sont que de justes réclamations pour le bonheur !
Anne Barratin ; De toutes les paroisses (1913)

La mort de certains amis entrouvre notre tombeau.
Anne Barratin ; De toutes les paroisses (1913)

Comme les rivières, les confidences sont sujettes aux débordements.
Anne Barratin ; De toutes les paroisses (1913)

En fait de malices, l'amour en remontrerait à la malice elle-même.
Anne Barratin ; De toutes les paroisses (1913)

C'est surtout la douleur qu'il faut habiller de simplicité ; les atours la défigurent.
Anne Barratin ; De toutes les paroisses (1913)

Aime à donner, pour donner assez.
Anne Barratin ; De toutes les paroisses (1913)

On apporte plus ou moins d'empressement au bonheur selon la confiance qu'on a en lui.
Anne Barratin ; De toutes les paroisses (1913)

La douleur a sa vanité ; on veut souffrir plus que les autres.
Anne Barratin ; De toutes les paroisses (1913)

C'est croustillant, des ennemis.
Anne Barratin ; De toutes les paroisses (1913)

Comme la douleur aime l'homme et le prouve !
Anne Barratin ; De toutes les paroisses (1913)

La dignité, c'est le paratonnerre.
Anne Barratin ; De toutes les paroisses (1913)

L'esprit a aussi ses jours de grande et de petite marée.
Anne Barratin ; De toutes les paroisses (1913)

On penche la tête... la mort est là.
Anne Barratin ; De toutes les paroisses (1913)

L'enrouement subit d'un bavard en plein exercice, quelle aubaine !
Anne Barratin ; De toutes les paroisses (1913)

Il y a des gens qui s'essoufflent en médisant.
Anne Barratin ; De toutes les paroisses (1913)

L'amour ne voit pas, l'amitié ne veut pas voir.
Anne Barratin ; De toutes les paroisses (1913)

L'entêtement est une cécité.
Anne Barratin ; Chemin faisant (1894)

Recevoir une fois, pour certaines personnes c'est attendre toujours.
Anne Barratin ; De toutes les paroisses (1913)

La gêne est souvent plus grande à celui qui donne qu'à celui qui reçoit.
Anne Barratin ; De toutes les paroisses (1913)

Approche de la ruine avec respect, comme tu approches du vieillard.
Anne Barratin ; De vous à moi (1892)

Certaines clémences sont comme certaines patiences, pleines de menaces.
Anne Barratin ; De vous à moi (1892)