Les citations et aphorismes sur craindre.

Les aphorismes et axiomes sur le verbe craindre :

Rien n'est stable ici-bas ; c'est aux heureux à craindre et aux malheureux à espérer.
Citation de Alfred Auguste Pilavoine ; Les pensées, mélanges et poésies (1845)

Qui craint la mort, respecte la vie.
Citation de Alfred Auguste Pilavoine ; Les pensées, mélanges et poésies (1845)

Malheur à celui qui craint le monde, car il ne craint pas Dieu.
Citation de Alfred Auguste Pilavoine ; Les pensées, mélanges et poésies (1845)

Il ne faut ni braver ni craindre le malheur ; le braver est orgueil, le craindre est lâcheté.
Citation de Alfred Auguste Pilavoine ; Les pensées, mélanges et poésies (1845)

Celui qui ne se fait pas un peu craindre ne se fera jamais beaucoup aimer.
Citation de Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 25 février 1876.

L'homme repousse sa conscience comme un importun dont il craint le regard.
Citation de Sosthène de La Rochefoucauld-Doudeauville ; Le livre des pensées (1861)

Le seul despotisme dont on ne craigne pas de dépendre, c'est celui de l'amour.
Citation de Joseph Sanial-Dubay ; Les pensées sur l'homme, le monde et les moeurs (1813)

Celui qui craint tout croit tout.
Citation de Louis-Philippe de Ségur ; Les pensées et maximes (1823)

Le venin qui se cache sous le masque de l'amitié est cent fois plus à craindre.
Citation de Mocharrafoddin Saadi ; Le jardin des roses - XIIIe siècle.

Le serpent ne mord le pied du berger que parce qu'il craint d'en être écrasé.
Citation de Mocharrafoddin Saadi ; Le jardin des roses - XIIIe siècle.

Quelque humilié que soit ton ennemi, sache qu'il est toujours à craindre.
Citation de Mocharrafoddin Saadi ; Le jardin des roses - XIIIe siècle.

Quel état, à tout prendre, croyez-vous préférable, de n'avoir presque rien à espérer et tout à craindre, ou presque rien à craindre et tout à espérer ? Le premier état est celui des riches, et le second celui des pauvres. Mais ces extrêmes sont également difficiles à supporter aux hommes, dont le bonheur consiste dans la médiocrité et la vertu.
Citation de Jacques-Henri Bernardin de Saint-Pierre ; Paul et Virginie (1788)

Il est souvent utile de se faire craindre, mais presque toujours dangereux de se venger.
Citation de Anne-Thérèse de Marguenat de Courcelles ; L'avis d'une mère à son fils (1726)

L'homme sage qui craint les maux, avant qu'ils arrivent, ne sait plus ce que c'est que de les craindre quand ils sont arrivés.
Citation de Fénelon ; Les aventures de Télémaque (1699)

Une fausse vertu est plus à craindre que le vice.
Citation de Jean-Baptiste Massillon ; Les maximes et pensées (1742)

Qui aime mieux se faire craindre que se faire aimer doit craindre tous ceux qui ne l'aiment pas.
Citation de Pierre-Claude-Victor Boiste ; Le dictionnaire universel (1800)

Il suffit souvent de trop craindre un danger pour le rendre inévitable.
Citation de Stanislas Leszczynski ; Le philosophe bienfaisant (1764)

Qui ne craint pas Dieu et la mort est à craindre.
Citation de Publilius Syrus ; Les sentences et maximes - Ier s. av. J.-C.

Un esprit peu courageux craint d'approfondir l'existence.
Citation de Sosthène de La Rochefoucauld-Doudeauville ; Le livre des pensées (1861)

Il n'y a que les hommes vraiment courageux qui sachent craindre.
Citation de Joseph Michel Antoine Servan ; Extrait d'un portefeuille (1807)

Celui qui aime Dieu de tout son cœur ne craint ni la mort, ni les supplices, ni le jugement, ni l'enfer ; l'amour parfait donne auprès de Dieu un accès plein de sécurité.
Citation de Ambroise Rendu ; Le traité de morale (1834)

Ayez une bonne conscience, et vous ne craindrez pas la mort.
Citation de Ambroise Rendu ; Le traité de morale (1834)

Qui se craint soi-même est le plus redoutable de tous les hommes.
Citation de Simon de Bignicourt ; Les pensées et réflexions philosophiques (1755)

Qui n'a point appris à craindre ne sait point espérer à propos.
Citation de Simon de Bignicourt ; Les pensées et réflexions philosophiques (1755)

Nos ennemis sont plus à craindre dans leur dissimulation que dans leur emportement.
Citation de Gabriel Girard ; Les vrais principes de la langue française (1747)