Antoine Gombaud, chevalier de Méré

Biographie :

Antoine Gombaud

Écrivain, mathématicien et essayiste français né en 1607 près d'Angoulême, Antoine Gombaud, dit le chevalier de Méré, est décédé le 29 décembre 1684 au château de Beaussais dans le département des Deux-Sèvres à l'âge 77 ans.

Découvrez sa biographie complète sur Wikipédia.

Les 105 citations de Antoine Gombaud :

Qui aime bien n'offense point.
Antoine Gombaud ; Les maximes, sentences et réflexions (1687)

Il n'y a point de bonnes qualités qui plaisent si la sottise les accompagne.
Antoine Gombaud ; Les maximes, sentences et réflexions (1687)

Il faut repousser la force par la force et l'injure par le mépris.
Antoine Gombaud ; Les maximes, sentences et réflexions (1687)

On est toujours assez riche quand on se contente de peu.
Antoine Gombaud ; Les maximes, sentences et réflexions (1687)

Qui se fait une peine du travail se fait un supplice de son devoir.
Antoine Gombaud ; Les maximes, sentences et réflexions (1687)

Qui ne veut souffrir l'injure ne doit pas l'attirer.
Antoine Gombaud ; Les maximes, sentences et réflexions (1687)

Défiez-vous de ceux qui vous font de petites confidences, c'est pour vous en tirer de plus grandes.
Antoine Gombaud ; Les maximes, sentences et réflexions (1687)

Une belle âme ne tient jamais compte de ses bienfaits.
Antoine Gombaud ; Les maximes, sentences et réflexions (1687)

Rien n'est plus difficile à trouver qu'un véritable ami.
Antoine Gombaud ; Les maximes, sentences et réflexions (1687)

La plus grande des qualités est d'aller toujours droit au but.
Antoine Gombaud ; Les maximes, sentences et réflexions (1687)

Il faut aimer comme si l'on devait haïr, et haïr comme si l'on devait aimer.
Antoine Gombaud ; Les maximes, sentences et réflexions (1687)

Les hommes sont tous imparfaits, et le plus accompli est celui qui a le moins de défaut.
Antoine Gombaud ; Les maximes, sentences et réflexions (1687)

On se peut dire heureux à proportion qu'on est raisonnable.
Antoine Gombaud ; Les maximes, sentences et réflexions (1687)

Qui exagère ses bonnes qualités en ôte le mérite par son orgueil.
Antoine Gombaud ; Les maximes, sentences et réflexions (1687)

La sottise est toujours insupportable de quelque façon qu'elle se présente.
Antoine Gombaud ; Les maximes, sentences et réflexions (1687)

Qui ne pense qu'à recevoir oublie aisément les choses qu'il a reçues.
Antoine Gombaud ; Les maximes, sentences et réflexions (1687)

L'amour est l'occupation de ceux qui n'en ont pas.
Antoine Gombaud ; Les maximes, sentences et réflexions (1687)

La faveur fait la fortune, et la fortune soutient la faveur.
Antoine Gombaud ; Les maximes, sentences et réflexions (1687)

L'amertume des maux qui sont inévitables s'augmente par la peur que nous en avons.
Antoine Gombaud ; Les maximes, sentences et réflexions (1687)

Qui peut sacrifier aux grâces peut être assuré de l'amour.
Antoine Gombaud ; Les maximes, sentences et réflexions (1687)

La générosité ressent autant de plaisir à donner que la nécessité en a à recevoir.
Antoine Gombaud ; Les maximes, sentences et réflexions (1687)

La sottise est l'aveuglement de l'âme.
Antoine Gombaud ; Les maximes, sentences et réflexions (1687)

Qui prend le bon chemin ne manque pas de s'y rendre.
Antoine Gombaud ; Les maximes, sentences et réflexions (1687)

Qui a de l'esprit est toujours agréable.
Antoine Gombaud ; Les maximes, sentences et réflexions (1687)

On peut avoir appris tout ce qui s'enseigne sans pour autant être plus intelligent.
Antoine Gombaud ; Les maximes, sentences et réflexions (1687)