Luc de Clapiers, marquis de Vauvenargues (6)

Les citations de Vauvenargues :

Les grandes places dispensent quelquefois des moindres talents.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 570 (1746)
On agit moins par force que par ruse.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 575 (1746)
Quelque service rendu aux hommes, on ne leur fait jamais autant de bien qu'ils croient en mériter.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 576 (1746)
La familiarité et l'amitié font beaucoup d'ingrats.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 577 (1746)
Les grandes vertus excitent les jalousies ; les grandes générosités produisent les ingratitudes.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 578 (1746)
L'ascendant sur les hommes vaut mieux que la richesse.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 580 (1746)
Les plus grands intérêts ne peuvent se dessaisir des moindres biens.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 581 (1746)
Qu'importe à un homme ambitieux, qui a manqué sa fortune sans retour, de mourir plus pauvre !
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 582 (1746)
Le plus grand effort de l'esprit est de se tenir à la hauteur de la fortune, ou au niveau des richesses.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 583 (1746)
Il y a de fort bonnes gens qui ne peuvent se désennuyer qu'aux dépens de la société.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 584 (1746)
N'avoir nulle vertu ou nul défaut est également sans exemple.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 586 (1746)
Si la vertu se suffisait à elle-même, elle ne serait plus une qualité humaine, mais surnaturelle.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 587 (1746)
La moindre de nos servitudes est celle des lois.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 591 (1746)
La vertu est plus aisée à abattre que la vanité.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 593 (1746)
Agir n'est autre chose que produire.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 594 (1746)
Qui condamne l'activité, condamne la fécondité.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 594 (1746)
Les hommes n'estiment que ce qui est nouveau ou ce qui est rare.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 596 (1746)
On ne peut avoir beaucoup de raison et peu d'esprit.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 602 (1746)
Une maxime qui a besoin de preuves n'est pas bien rendue.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 603 (1746)
Nous avons d'assez bons préceptes, mais peu de bons maîtres.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 604 (1746)
Un petit vase est bientôt plein ; il y a peu de bons estomacs, mais beaucoup de bons aliments.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 605 (1746)
Le métier des armes fait moins de fortunes qu'il n'en détruit.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 606 (1746)
Il y a des gens qui n'auraient jamais fait connaître leurs talents sans leurs défauts.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 608 (1746)
L'art de plaire et l'art d'aimer sont des préceptes peu utiles quand ils ne sont enseignés par la nature.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 611 (1746)
Nous ne pensons pas si bien que nous agissons.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 612 (1746)
Qui échappe aux misères de la pauvreté n'échappe pas à celles de l'orgueil.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 613 (1746)
L'orgueil est le consolateur des faibles.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 614 (1746)
Les beaux-esprits se vengent du dédain des riches sur ceux qui n'ont encore que du mérite.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 616 (1746)
L'esprit n'est aujourd'hui à si bas prix que parce qu'il y en a beaucoup.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 617 (1746)
La plaisanterie des philosophes est si mesurée qu'on ne la distingue pas de la raison.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 618 (1746)
Il échappe quelquefois à un homme ivre des saillies plus agréables que celles des meilleurs plaisants.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 619 (1746)
Quelques hommes seraient bien étonnés d'apprendre ce qui leur fait estimer d'autres hommes.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 620 (1746)
Le corps ne souffre jamais seul des austérités de l'esprit ; l'âme s'endurcit avec le corps.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 621 (1746)
La vertu triomphe d'une longue et envieuse persécution.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 623 (1746)
Les jours sombres et froids de l'automne représentent les approches de la vieillesse.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 624 (1746)
Les hommes s'attendrissent par avance et cherchent souvent leur défaite sans la rencontrer.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 625 (1746)
Ceux qui médisent toujours nuisent rarement ; ils méditent plus de mal qu'ils n'en peuvent faire.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 626 (1746)
Un homme éloquent est celui qui fait passer ses passions dans l'esprit ou dans le cœur d'autrui.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 634 (1746)
Si un homme parle faiblement, quand il est animé et à son aise, il est impossible qu'il écrive bien.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 635 (1746)
Les hommes se piquent de mépriser la science, et se laissent toujours imposer par ses apparences.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 636 (1746)
Un homme qui n'a rien à dire n'oserait penser qu'il peut avoir de l'esprit.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 637 (1746)
J'estime plus un menuisier qui sait son métier qu'un bavard qui pense tout savoir.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 638 (1746)
Le peuple en vient aux mains pour peu de chose.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 642 (1746)
Qui se trompe une fois ou plusieurs fois ne se trompe pas toujours.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 643 (1746)
Un homme engoué de la raison n'est pas un homme raisonnable.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 644 (1746)
Ce qu'il y a de plus embarrassant, quand on n'est pas né riche, c'est d'être né fier.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 646 (1746)
Un homme médiocre peut ne pas faire de folies, mais il ne saurait éviter de faire beaucoup de sottises.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 648 (1746)
Le plus sot de tous les hommes est celui qui fait des folies par air.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 649 (1746)
Les malades sont souvent plus humains et moins dédaigneux que la plupart des hommes.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 662 (1746)
Les faiblesses ou les malheurs des hommes les rapprochent, et les rendent souvent plus sociables.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 662 (1746)
Mieux vaut s'attacher à des choses vraies, instructives et profitables, qu'à de grandes spéculations.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 664 (1746)
La finesse doit se produire avec tant de simplicité qu'on la sente sans la remarquer.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 665 (1746)
Lorsqu'on n'entend pas ce qu'on lit, il ne faut pas s'obstiner à le comprendre.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 667 (1746)
Un fat est insolent, sans qu'on l'y pousse.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 672 (1746)
Les hommes font de grandes choses que lorsqu'ils peuvent faire impunément bien des sottises.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 675 (1746)
L'ambition est habileté, le courage est sagesse, les passions sont esprit, l'esprit est science.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 676 (1746)
Il n'y a rien qui ne puisse être bon ou mauvais, utile ou nuisible, selon l'occasion et les circonstances.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 676 (1746)
L'amour est plus violent que l'amour-propre, puisqu'on peut aimer une femme malgré ses mépris.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 677 (1746)
Les passions de la jeunesse font un affreux ravage dans un corps usé et flétri.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 678 (1746)
Une femme laide est souvent méchante quand elle voit que la beauté tient lieu de tout.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 680 (1746)