Luc de Clapiers, marquis de Vauvenargues (2)

Les citations de Vauvenargues :

C'est une preuve de petitesse d'esprit, lorsqu'on distingue toujours ce qui est estimable de ce qui est aimable.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 43 (1746)
L'estime s'use comme l'amour.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 44 (1746)
Quand on sent qu'on n'a pas de quoi se faire estimer de quelqu'un, on est bien près de le haïr.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 45 (1746)
Les plaisirs enseignent aux princes à se familiariser avec les hommes.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 47 (1746)
Le trafic de l'honneur n'enrichit pas.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 48 (1746)
Ceux qui nous font acheter leur probité ne nous vendent ordinairement que leur honneur.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 49 (1746)
La conscience, l'honneur, la chasteté, l'amour et l'estime des hommes sont à prix d'argent.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 50 (1746)
Celui qui sait rendre ses profusions utiles a une grande et noble économie.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 51 (1746)
Les sots ne comprennent pas les gens d'esprit.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 52 (1746)
Personne ne se croit propre, comme un sot, à duper un homme d'esprit.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 53 (1746)
Il n'y a guère de gens plus aigres que ceux qui sont doux par intérêts.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 55 (1746)
L'intérêt fait peu de fortunes.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 56 (1746)
Il est faux qu'on ait fait fortune, lorsqu'on ne sait pas en jouir.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 57 (1746)
L'amour de la gloire fait les grandes fortunes entre les peuples.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 58 (1746)
Les gens d'esprit seraient presque seuls sans les sots qui s'en piquent.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 63 (1746)
Nous sommes moins offensés du mépris des sots que d'être médiocrement estimés des gens d'esprit.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 65 (1746)
Peu de gens sont assez modestes pour souffrir sans peine qu'on les apprécie.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 66 (1746)
Il est difficile d'estimer quelqu'un comme il veut l'être.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 67 (1746)
Le contentement n'est pas la marque du mérite.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 69 (1746)
La modération des grands hommes ne borne que leurs vices.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 72 (1746)
La modération des faibles est médiocrité !
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 73 (1746)
Le sentiment de nos forces les augmente.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 75 (1746)
On ne juge pas si diversement des autres que de soi-même.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 76 (1746)
Il n'est pas vrai que les hommes soient meilleurs dans la pauvreté que dans les richesses.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 77 (1746)
Pauvres et riches, nul n'est vertueux ni heureux, si la fortune ne l'a mis à sa place.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 78 (1746)
Il faut entretenir la vigueur du corps pour conserver celle de l'esprit.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 79 (1746)
On tire peu de services des vieillards.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 80 (1746)
Les hommes ont la volonté de rendre service, jusqu'à ce qu'ils en aient le pouvoir.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 81 (1746)
Ceux qui croient n'avoir plus besoin d'autrui deviennent intraitables.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 83 (1746)
Il est rare d'obtenir beaucoup des hommes dont on a besoin.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 84 (1746)
On gagne peu de choses par habileté.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 85 (1746)
Nos plus sûrs protecteurs sont nos talents.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 86 (1746)
On méprise les grands desseins lorsqu'on ne se sent pas capable des grands succès.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 88 (1746)
Les hommes ont de grandes prétentions et de petits projets.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 89 (1746)
On peut dominer par la force, mais jamais par la seule adresse.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 94 (1746)
Ceux qui n'ont que de l'habileté ne tiennent en aucun lieu le premier rang.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 95 (1746)
La force peut tout entreprendre contre les habiles.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 95 (1746)
Le terme de l'habileté est de gouverner sans la force.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 96 (1746)
C'est être médiocrement habile que de faire des dupes.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 97 (1746)
Ceux qui ne savent pas tirer parti des autres hommes sont ordinairement peu accessibles.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 99 (1746)
Les habiles ne rebutent personne.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 100 (1746)
L'extrême défiance n'est pas moins nuisible que son contraire.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 101 (1746)
Il faut tout attendre et tout craindre du temps et des hommes.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 102 (1746)
Les méchants sont toujours surpris de trouver de l'habileté dans les bons.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 103 (1746)
Trop et trop peu de secret sur nos affaires témoignent également une âme faible.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 104 (1746)
La familiarité est l'apprentissage des esprits.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 105 (1746)
Les maximes des hommes décèlent leur cœur.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 107 (1746)
Les esprits faux changent souvent de maximes.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 108 (1746)
Les esprits légers sont disposés à la complaisance.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 109 (1746)
Les menteurs sont bas et glorieux.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 110 (1746)
Peu de maximes sont vraies à tous égards.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 111 (1746)
On dit peu de choses solides, lorsqu'on cherche à en dire d'extraordinaires.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 112 (1746)
Nous nous flattons sottement de persuader aux autres ce que nous ne pensons pas nous-mêmes.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 113 (1746)
On ne s'amuse pas longtemps de l'esprit d'autrui.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 114 (1746)
Les meilleurs auteurs parlent trop.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 115 (1746)
La ressource de ceux qui n'imaginent pas est de conter.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 116 (1746)
La stérilité de sentiment nourrit la paresse.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 117 (1746)
Il y a plus de mauvais conseils que de caprices.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 121 (1746)
Il ne faut pas croire aisément que ce que la nature a fait aimable soit vicieux.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 122 (1746)
La raison nous trompe plus souvent que la nature.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 123 (1746)