Luc de Clapiers, marquis de Vauvenargues (4)

Les citations de Vauvenargues :

Le goût varie comme notre humeur.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 218 (1746)
L'inégalité des conditions est née de celle des génies et des courages.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 226 (1746)
L'égalité n'est pas une loi de la nature : la loi souveraine est la subordination et la dépendance.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 227 (1746)
Nulle loi n'est capable d'empêcher un tyran d'abuser de son autorité.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 228 (1746)
On est forcé de respecter les dons de la nature que l'étude et la fortune ne peuvent donner.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 229 (1746)
Il est toujours plus sensible d'acquérir que de jouir.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 232 (1746)
Nous aimons quelquefois jusqu'aux louanges que nous ne croyons pas sincères.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 234 (1746)
Il faut de grandes ressources dans le cœur pour goûter la sincérité lorsqu'elle blesse.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 235 (1746)
Il faut de grandes ressources pour pratiquer la sincérité sans qu'elle offense.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 235 (1746)
Peu de gens ont assez de fonds pour souffrir la vérité, et pour la dire.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 235 (1746)
Ceux qui n'ont que de l'esprit ont du goût pour les grandes choses, et de la passion pour les petites.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 237 (1746)
Quelque vanité qu'on nous reproche, nous avons besoin quelquefois qu'on nous assure de notre mérite.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 242 (1746)
Nous nous consolons rarement des grandes humiliations, nous les oublions.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 243 (1746)
Moins on est puissant dans le monde, plus on peut commettre de fautes impunément.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 244 (1746)
Le plus habile homme ne peut empêcher que de légères fautes n'entraînent quelquefois d'horribles malheurs.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 245 (1746)
Il n'y a point d'homme qui ne porte dans son caractère une occasion continuelle de faire des fautes.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 246 (1746)
Nos malheurs même ne corrigent pas tous nos défauts.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 247 (1746)
La nécessité modère plus de peines que la raison.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 248 (1746)
La nécessité empoisonne les maux qu'elle ne peut guérir.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 249 (1746)
Les favoris de la fortune ou de la gloire, malheureux à nos yeux, ne nous détournent point de l'ambition.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 250 (1746)
La patience est l'art d'espérer.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 251 (1746)
Le désespoir comble non seulement notre misère, mais notre faiblesse.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 252 (1746)
Ni les dons ni les coups de la fortune n'égalent ceux de la nature.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 253 (1746)
Les biens et les maux extrêmes ne se font pas sentir aux âmes médiocres.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 254 (1746)
Le sot est comme le peuple, qui se croit riche de peu.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 260 (1746)
Lorsqu'on ne veut rien perdre ni cacher de son esprit, on en diminue d'ordinaire la réputation.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 261 (1746)
Ce qui paraît aux uns étendue d'esprit n'est, aux yeux des autres, que mémoire et légèreté.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 263 (1746)
Il est aisé de critiquer un auteur, mais il est difficile de l'apprécier.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 264 (1746)
Il ne faut point juger des hommes par ce qu'ils ignorent, mais par ce qu'ils savent.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 267 (1746)
Il est rare que la fourberie réussisse ; il faut de la sincérité et de la droiture, même pour séduire.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 276 (1746)
Un menteur est un homme qui ne sait pas tromper.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 277 (1746)
Un flatteur est un homme qui ne trompe ordinairement que les sots.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 277 (1746)
Qui sait se servir avec adresse de la vérité, et qui en connaît l'éloquence, peut seul se piquer d'être habile.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 277 (1746)
La grande vanité de ceux qui n'imaginent pas est de se croire seuls judicieux et raisonnables.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 279 (1746)
L'esprit dominant assujettit les autres à son tribunal, et la plupart du temps à ses erreurs.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 281 (1746)
Il ne faut point louer les hommes avant leur mort.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 283 (1746)
L'envie ne saurait se cacher : elle accuse et juge sans preuves.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 284 (1746)
Il n'y a point de contradictions dans la nature.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 289 (1746)
Il y a des semences de bonté et de justice dans le cœur des hommes.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 294 (1746)
Qui recherche la gloire par la vertu ne demande que ce qu'il mérite.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 295 (1746)
Le corps a ses grâces, l'esprit ses talents.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 297 (1746)
Nos passions se règlent ordinairement sur nos besoins.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 304 (1746)
Le peuple et les grands n'ont ni les mêmes vertus, ni les mêmes vices.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 305 (1746)
C'est à notre cœur à régler le rang de nos intérêts, et à notre raison de les conduire.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 306 (1746)
La médiocrité d'esprit et la paresse font plus de philosophes que la réflexion.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 307 (1746)
Le commerce est l'école de la tromperie.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 310 (1746)
Nos actions ne sont ni si bonnes ni si vicieuses que nos volontés.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 314 (1746)
La courte durée de la vie ne peut nous dissuader de ses plaisirs, ni nous consoler de ses peines.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 324 (1746)
L'art de plaire est l'art de tromper.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 329 (1746)
La pauvreté fait plus d'opprobres que le vice.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 389 (1746)
La pauvreté humilie les hommes jusqu'à les faire rougir de leurs vertus.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 390 (1746)
Le vice n'exclut pas toujours la vertu.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 391 (1746)
Vantez la clémence à un homme sévère : Vous serez égorgé dans votre lit.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 394 (1746)
Toute pensée est neuve quand l'auteur l'exprime d'une manière qui est à lui.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 398 (1746)
La nature a ébauché beaucoup de talents qu'elle n'a pas daigné finir.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 402 (1746)
La politique est la plus grande de toutes les sciences.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 405 (1746)
Il est quelquefois plus difficile de gouverner un seul homme qu'un grand peuple.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 409 (1746)
La prospérité illumine la prudence.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 430 (1746)
L'intérêt est la règle de la prudence.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 431 (1746)
Il n'appartient qu'au courage de régler la vie.
Vauvenargues ; Les réflexions et maximes, 432 (1746)