Les citations et pensées sur le gouvernement

Les 60 citations et proverbes gouvernement.

Pour un gouvernement ou pour un particulier, il n'y a que le premier pas qui coûte dans la démoralisation ; ensuite comme on y patine !
Citation de Anne Barratin ; De toutes les paroisses (1913)

La raison vient tard aux gouvernements comme aux hommes.
Citation de Voltaire ; Les pensées philosophiques (1862)

L'impôt est la mesure sur laquelle les peuples jugent leurs gouvernements.
Citation de Émile de Girardin ; Pensées et maximes (1867)

Il faut qu'un gouvernement, bon ou mauvais, demeure conséquent avec son principe et n'en dévie pas. Il faut qu'il soit pratiquement ce qu'il doit être logiquement.
Citation de Émile de Girardin ; Pensées et maximes (1867)

Tout gouvernement qu'on attaque est dans son droit quand il se défend ; c'est plus qu'un droit, c'est un devoir. Un gouvernement n'est jamais vaincu que par sa faute, négligence ou présomption : car il a de son côté tous les avantages de la force organisée, toutes les ressources du pouvoir centralisé. Qu'il se défende intrépidement, s'il est nécessaire. Pendant tout le temps que dure la bataille, point de capitulation ; mais le lendemain de sa victoire, point de procès ! Transformer les vaincus en coupables, c'est, le plus souvent, les transformer en martyrs ; c'est mettre la justice à une épreuve qu'il serait plus sage de lui épargner.
Citation de Émile de Girardin ; Pensées et maximes (1867)

L'homme peut perdre un jour, car sa destinée est la seule dont il répond ; mais un gouvernement n'a pas le droit de perdre une heure, car sur lui pèse la responsabilité de toute la destinée d'un peuple.
Citation de Émile de Girardin ; Pensées et maximes (1867)

Rien de plus dangereux pour un gouvernement que le régime du bon plaisir, car tout ce qu'il a accordé la veille se retourne contre lui le lendemain, s'il refuse à un ce qu'il a octroyé à d'autres. Comment l'expérience n'a-t-elle pas encore appris aux gouvernements que désormais leur œuvre devait être celle-ci : Dégager de plus en plus leur responsabilité ? Le moyen, l'unique moyen d'atteindre ce but, c'est qu'en tout et partout, les hommes gouvernent de moins en moins et que les principes gouvernent de plus en plus.
Citation de Émile de Girardin ; Pensées et maximes (1867)

Un gouvernement doit toujours savoir ce qu'il veut. Lorsqu'il parle pour ne rien dire, il nuit à son prestige et à sa considération, et se fait juger sévèrement par le peuple qui l'écoute.
Citation de Émile de Girardin ; Pensées et maximes (1867)

Rien de plus dangereux en politique qu'une impasse. L'habileté des gouvernements consiste à s'assurer toujours au moins une issue, et encore est-ce trop peu d'une seule.
Citation de Émile de Girardin ; Pensées et maximes (1867)

C'est en récriminant que les gouvernements s'égarent ; c'est en se louant qu'ils se perdent. En récriminant, ils trahissent que la responsabilité les écrase ; en se louant, ils révèlent que la vérité les effraye.
Citation de Émile de Girardin ; Pensées et maximes (1867)

Tout gouvernement qui promet plus qu'il ne peut tenir est un gouvernement inconsidéré, déconsidéré, condamné. C'est pourquoi tout gouvernement qui repose sur une Constitution écrite est un gouvernement qui ne naît pas viable. Il promet toujours plus qu'il ne tiendra.
Citation de Émile de Girardin ; Pensées et maximes (1867)

En vérité, les gouvernements ressemblent aux individus qui se noient. Si on savait prendre le temps de respirer, jamais on ne se noierait. Si les gouvernements savaient s'affranchir de la responsabilité dont ils se surchargent, jamais ils ne tomberaient. Mais non, plus ils fléchissent sous le poids des attributions qu'ils ont accaparées, et moins ils trouvent qu'elles leur suffisent. Ils ne songent jamais qu'à accroître le poids qui les accable, au lieu de songer sans cesse à l'alléger.
Citation de Émile de Girardin ; Pensées et maximes (1867)

Il n'y a que les gouvernements au-dessous de leur tâche qui s'inquiètent de la proximité de leur fin ; il n'y a que les gouvernements qui ne savent comment employer le présent qui craignent toujours que l'avenir ne leur fasse défaut. Est-ce que la vie de l'homme a une durée préalablement fixée ? Que penserait-on de l'enfant qui ne voudrait rien apprendre, parce qu'il calculerait tous les matins qu'il peut le soir n'être plus en vie ?
Citation de Émile de Girardin ; Pensées et maximes (1867)

Un gouvernement sage et des ministres prévoyants doivent toujours admettre l'hypothèse de la défaite, et prendre cette hypothèse pour boussole de leur conduite. La vue du port qui se montre ne doit jamais faire oublier la perfidie de l'écueil qui se cache.
Citation de Émile de Girardin ; Pensées et maximes (1867)

Les gouvernements qui tombent... tombent vite !
Citation de Émile de Girardin ; Pensées et maximes (1867)

Le gouvernement le meilleur et le plus durable, quelle que soit sa forme, sera celui qui, par le progrès de la raison publique et le maintien de l'ordre matériel, sera parvenu à convertir à la liberté celle des deux moitiés de la France qui ne voit de salut que dans ce que l'ignorance s'obstine à nommer l'autorité.
Citation de Émile de Girardin ; Pensées et maximes (1867)

La forme des gouvernements change, le fond ne change pas ; sous des noms différents, c'est toujours l'arbitraire qui règne et l'ignorance qui gouverne. Il n'en sera autrement que le jour où les séductions attachées à l'exercice du pouvoir en auront été toutes retranchées ; où gouverner, ce sera se dévouer, parce qu'il y aura beaucoup à risquer et rien à gagner.
Citation de Émile de Girardin ; Pensées et maximes (1867)

En France, les gouvernants changent, mais les gouvernements ne changent pas.
Citation de Émile de Girardin ; Pensées et maximes (1867)

La sécurité de la société, l'honneur du gouvernement exigent que pas un individu valide et de bonne volonté ne soit placé, faute de travail, dans cette alternative également déplorable ou de succomber à la faim, ou de succomber à une tentation qualifiée délit ou crime. — À la paresse il ne faut laisser aucun prétexte, au vol aucune excuse. Que le gouvernement se propose cette tâche, et je crois qu'il sera sur le chemin de plus d'une réforme efficace, de plus d'une amélioration féconde.
Citation de Émile de Girardin ; Pensées et maximes (1867)

À chaque gouvernement sa loi. Délibérer beaucoup, agir peu, n'oser rien, est la loi des gouvernements de discussion. Agir beaucoup, délibérer peu, oser tout, est la loi des gouvernements d'action. Un gouvernement de discussion qui se conduirait comme un gouvernement d'action se compromettrait certainement ; un gouvernement d'action qui se conduirait comme un gouvernement de discussion se discréditerait immanquablement. Chacun de ces deux modes de gouvernement a ses avantages et ses inconvénients, qui peuvent tenir entre eux la balance indécise.
Citation de Émile de Girardin ; Pensées et maximes (1867)

Ce qui est un acte de raison et de modération ne saurait jamais être un acte de faiblesse. Les interprétations des partis s'oublient et passent, mais les actes des gouvernements restent dans la mémoire des peuples.
Citation de Émile de Girardin ; Pensées et maximes (1867)

Un gouvernement qui veut être bien servi doit toujours laisser, soit à ses généraux, soit à ses agents, alors surtout qu'ils sont à l'étranger, une grande latitude d'action. Autrement, il n'aura jamais que des agents indécis, des généraux irrésolus, qui n'oseront rien prendre sur eux et laisseront passer l'instant propice. C'est au gouvernement de ne faire que de bons choix, les meilleurs qu'il soit possible ; mais quand il a donné sa confiance, sa confiance l'oblige : il doit tenir compte des intentions en même temps que des actes. Il est dans la position de l'homme qui a choisi, pour l'assister dans un duel, deux témoins dignes de toute sa confiance : ce qu'ils ont décidé l'engage, et ses susceptibilités ne fussent-elles pas entièrement satisfaites, que le mieux qu'il ait à faire encore est de respecter leur parole à l'égal de la sienne.
Citation de Émile de Girardin ; Pensées et maximes (1867)

La France produit amplement le contingent d'hommes nécessaires au recrutement de sa politique : seulement, le gouvernement les emploie mal. Il les fait généraux avant de les faire colonels. C'est le moyen de n'avoir ni colonels ni généraux. Aussi est-ce ce qui nous arrive. Il en serait autrement si le travail était divisé comme il devrait l’être ; si la responsabilité ministérielle, qui n'admet qu'un degré, en avait deux ; si l'on multipliait assez les directions générales pour qu'elles formassent une pépinière abondante d'hommes expérimentés et éprouvés parmi lesquels il n'y aurait qu'à choisir les plus capables, en tenant compte à la fois et de l'autorité acquise, et de la fermeté de caractère, et de la facilité d'élocution. Un succès de tribune, un talent de parole même éminent ne devrait pas suffire pour faire arriver de plain-pied au ministère un pair ou un député. Autre chose est de conduire les affaires avec vigueur, ou d'en parler avec éclat. Sans doute, il est juste de faire à la parole sa part, mais cette part, pour être légitime, ne doit pas être exclusive : autrement, on n'a pas un gouvernement ; on a un spectacle, et le plus cher des spectacles !
Citation de Émile de Girardin ; Pensées et maximes (1867)

Il en est de la perfection des gouvernements comme de la perfection des machines : les plus parfaites sont les plus simples et les plus économiques ; les gouvernements les plus parfaits sont aussi ceux qui, provoquant le moins de résistance, exigent le moins de force en exerçant le plus d'autorité. Bouleverser, ce n'est pas toujours innover ; mais innover, ce n'est pas toujours bouleverser. Parce qu'une idée est nouvelle, il ne s'ensuit pas absolument non plus qu'elle soit fausse. Parce qu'il y a plus d'améliorations prétendues qu'il n'y en a de réelles, est-ce un motif pour les repousser toutes aveuglément ? L'habileté est de savoir distinguer entre elles, d'adopter les unes et de repousser les autres. Mais c'est là une peine que se donnent rarement les gouvernements : comment la prendraient-ils, quand ils ne s'appliquent même pas à mieux choisir les hommes de qui dépendent leur durée, leur force et leur éclat !
Citation de Émile de Girardin ; Pensées et maximes (1867)

Tout gouvernement nouveau qui se fait petit se fait précaire, car il n'a qu'un moyen d'échapper au tourbillon de l'intrigue : c'est de s'élever au-dessus d'elle par la noblesse des sentiments et la grandeur des actes.
Citation de Émile de Girardin ; Pensées et maximes (1867)