Lao-Tseu (3)

Les citations de Lao-Tseu :

Qui veut tailler le bois à la place du charpentier, il est rare qu'il ne se blesse pas les mains.
Lao-Tseu ; Tao-tö-king, LXXIV - VIe s. av. J.-C.
Le sage accomplit de grandes choses et ne s'y attache point.
Lao-Tseu ; Tao-tö-king, LXXVII - VIe s. av. J.-C.
Le Ciel ôte à ceux qui ont du superflu pour aider ceux qui n'ont pas assez.
Lao-Tseu ; Tao-tö-king, LXXVII - VIe s. av. J.-C.
Le ciel n'affectionne personne en particulier, il donne constamment aux hommes vertueux.
Lao-Tseu ; Tao-tö-king, LXXIX - VIe s. av. J.-C.
Un vent rapide ne dure pas toute la matinée ; une pluie violente ne dure pas tout le jour.
Lao-Tseu ; Tao-tö-king, XXIII - VIe s. av. J.-C.
L'homme supérieur estime le fruit et laisse la fleur.
Lao-Tseu ; Tao-tö-king, XXXVIII - VIe s. av. J.-C.
Un grand homme s'attache au solide, et laisse le superficiel.
Lao-Tseu ; Tao-tö-king, XXXVIII - VIe s. av. J.-C.
Les hommes d'une vertu supérieure la pratiquent sans y songer.
Lao-Tseu ; Tao-tö-king, XXXVIII - VIe s. av. J.-C.
Les hommes d'une vertu supérieure ignorent leur vertu, c'est pourquoi ils ont de la vertu.
Lao-Tseu ; Tao-tö-king, XXXVIII - VIe s. av. J.-C.
L'urbanité n'est que l'écorce de la droiture et de la sincérité ; c'est la source du désordre.
Lao-Tseu ; Tao-tö-king, XXXVIII - VIe s. av. J.-C.
Qui imite le Tao subsiste longtemps ; jusqu'à la fin de sa vie, il n'est exposé à aucun danger.
Lao-Tseu ; Tao-tö-king, XVI - VIe s. av. J.-C.
Qui est juste devient roi ; qui est roi s'associe au ciel.
Lao-Tseu ; Tao-tö-king, XVI - VIe s. av. J.-C.
Qui ne sait pas être constant s'abandonne au désordre et s'attire des malheurs.
Lao-Tseu ; Tao-tö-king, XVI - VIe s. av. J.-C.
Les hommes qui s'abandonnent au désordre ne s'arrêtent jamais.
Lao-Tseu ; Tao-tö-king, XX - VIe s. av. J.-C.
Renoncez à l'étude, et vous serez exempt de chagrins.
Lao-Tseu ; Tao-tö-king, XX - VIe s. av. J.-C.
Qui se glorifie ne subsiste pas longtemps.
Lao-Tseu ; Tao-tö-king, XXIV - VIe s. av. J.-C.
Le sage ne lutte contre personne ; ainsi il ne reçoit aucune marque de blâme.
Lao-Tseu ; Tao-tö-king, VIII - VIe s. av. J.-C.
Quand le sage gouverne, il excelle à procurer la paix.
Lao-Tseu ; Tao-tö-king, VIII - VIe s. av. J.-C.
Quand le sage parle, il excelle à pratiquer la vérité.
Lao-Tseu ; Tao-tö-king, VIII - VIe s. av. J.-C.
L'homme d'une vertu supérieure fait des largesses, il excelle à montrer de l'humanité.
Lao-Tseu ; Tao-tö-king, VIII - VIe s. av. J.-C.
Le cœur du sage aime à être profond comme un abîme.
Lao-Tseu ; Tao-tö-king, VIII - VIe s. av. J.-C.
L'homme d'une vertu supérieure se plaît dans la situation la plus humble.
Lao-Tseu ; Tao-tö-king, VIII - VIe s. av. J.-C.
Qui ne s'écarte point de sa nature subsiste longtemps.
Lao-Tseu ; Tao-tö-king, XXXIII - VIe s. av. J.-C.
Qui excelle à commander les hommes se met au-dessous d'eux.
Lao-Tseu ; Tao-tö-king, LXVIII - VIe s. av. J.-C.
Qui excelle à vaincre ne lutte pas.
Lao-Tseu ; Tao-tö-king, LXVIII - VIe s. av. J.-C.
Qui excelle à combattre ne se laisse pas aller à la colère.
Lao-Tseu ; Tao-tö-king, LXVIII - VIe s. av. J.-C.
Qui ne s'attache à rien ne le perd point.
Lao-Tseu ; Tao-tö-king, LXIV - VIe s. av. J.-C.
Le sage fait consister ses désirs dans l'absence de tout désir.
Lao-Tseu ; Tao-tö-king, LXIV - VIe s. av. J.-C.
Ce qui est calme est aisé à maintenir ; ce qui n'a pas encore paru est aisé à prévenir.
Lao-Tseu ; Tao-tö-king, LXIV - VIe s. av. J.-C.
Ce qui est faible est aisé à briser ; ce qui est menu est aisé à disperser.
Lao-Tseu ; Tao-tö-king, LXIV - VIe s. av. J.-C.