Samuel Ferdinand-Lop.

Les proverbes et citations de Samuel Ferdinand-Lop :

Avant de tenter de réformer les autres, pensons à nous amender nous-mêmes.
Samuel Ferdinand-Lop ; Les nouvelles pensées et maximes (1970)
À l'image des grands de ce monde, les masses populaires veulent aussi s'enrichir, et vite.
Samuel Ferdinand-Lop ; Les nouvelles pensées et maximes (1970)
Désespérer, c'est manquer de courage.
Samuel Ferdinand-Lop ; Les nouvelles pensées et maximes (1970)
La vie quotidienne est une école de courage.
Samuel Ferdinand-Lop ; Les nouvelles pensées et maximes (1970)
Les plus beaux atours cachent souvent les tares les plus viles.
Samuel Ferdinand-Lop ; Les nouvelles pensées et maximes (1970)
Pour atteindre un but, il faut souvent savoir se sacrifier.
Samuel Ferdinand-Lop ; Les nouvelles pensées et maximes (1970)
Une fortune mal acquise ne résiste généralement pas aux coups de l'adversité.
Samuel Ferdinand-Lop ; Les nouvelles pensées et maximes (1970)
Le paganisme ne saurait être érigé en une doctrine.
Samuel Ferdinand-Lop ; Les nouvelles pensées et maximes (1970)
Être bon, c'est avant tout être humain.
Samuel Ferdinand-Lop ; Les nouvelles pensées et maximes (1970)
La bonté se limite parfois à des possibilités matérielles.
Samuel Ferdinand-Lop ; Les nouvelles pensées et maximes (1970)
Être curieux devient, parfois, une nécessité.
Samuel Ferdinand-Lop ; Les nouvelles pensées et maximes (1970)
Le temps paraît toujours très long à l'oisif.
Samuel Ferdinand-Lop ; Les nouvelles pensées et maximes (1970)
On ne doit rien promettre à la légère.
Samuel Ferdinand-Lop ; Les nouvelles pensées et maximes (1970)
On ne peut transiger avec la vérité.
Samuel Ferdinand-Lop ; Les nouvelles pensées et maximes (1970)
L'usure est non seulement illicite, elle est surtout inhumaine.
Samuel Ferdinand-Lop ; Les nouvelles pensées et maximes (1970)
Le mystificateur n'est pas de bonne foi.
Samuel Ferdinand-Lop ; Les nouvelles pensées et maximes (1970)
Méconnaître ne veut pas dire mépriser.
Samuel Ferdinand-Lop ; Les nouvelles pensées et maximes (1970)
Dans l'exposé d'une théorie, il faut savoir discerner le bien du mal.
Samuel Ferdinand-Lop ; Les nouvelles pensées et maximes (1970)
Le mépris n'est pas un argument.
Samuel Ferdinand-Lop ; Les nouvelles pensées et maximes (1970)
L'éducation physique est une nécessité vitale pour rester en bonne forme.
Samuel Ferdinand-Lop ; Les nouvelles pensées et maximes (1970)
Il ne faut jamais exagérer, il faut rester dans un juste milieu. Être objectif en toutes choses est une nécessité.
Samuel Ferdinand-Lop ; Les nouvelles pensées et maximes (1970)
Vivre d'aumône, c'est vivre en parasite.
Samuel Ferdinand-Lop ; Les nouvelles pensées et maximes (1970)
La perspicacité est un trait de l'intelligence.
Samuel Ferdinand-Lop ; Les nouvelles pensées et maximes (1970)
Pour être respecté, il faut d'abord respecter les autres.
Samuel Ferdinand-Lop ; Les nouvelles pensées et maximes (1970)

Autre rubrique à découvrir :