Samuel Ferdinand-Lop.

Les meilleures citations de Samuel Ferdinand-Lop :

Au fur et à mesure que se développent les inventions techniques et scientifiques, la société humaine semble courir à sa perte : la folie devient générale.
Samuel Ferdinand-Lop ; Les nouvelles pensées et maximes (1970)

En démocratie, référendum ne veut pas dire plébiscite.
Samuel Ferdinand-Lop ; Les nouvelles pensées et maximes (1970)

On ne peut accuser les régimes politiques d'être les seuls responsables des maux dont nous souffrons ; les vrais coupables ce sont les hommes qui les président et les représentent.
Samuel Ferdinand-Lop ; Les nouvelles pensées et maximes (1970)

La notoriété n'est souvent que le résultat d'une grande publicité.
Samuel Ferdinand-Lop ; Les nouvelles pensées et maximes (1970)

La vertu ne connaît pas la publicité.
Samuel Ferdinand-Lop ; Les nouvelles pensées et maximes (1970)

Rien n'est absolu : la vie elle-même est relative.
Samuel Ferdinand-Lop ; Les nouvelles pensées et maximes (1970)

La fantaisie n'est pas toujours superficielle, elle cache aussi un état d'âme.
Samuel Ferdinand-Lop ; Les nouvelles pensées et maximes (1970)

Sous l'ironie perce souvent la vérité.
Samuel Ferdinand-Lop ; Les nouvelles pensées et maximes (1970)

Le mutisme peut être pris aussi pour du mépris.
Samuel Ferdinand-Lop ; Les nouvelles pensées et maximes (1970)

L'opportunisme fut, au cours des premières années de la République, une sorte de doctrine politique et économique ; désormais, l'opportunisme ne sert que des intérêts partisans, en opposition avec l'intérêt général.
Samuel Ferdinand-Lop ; Les nouvelles pensées et maximes (1970)

On n'aime pas, en général, entendre la voix de la sagesse.
Samuel Ferdinand-Lop ; Les nouvelles pensées et maximes (1970)

Celui qui fait de la politique un métier n'est pas sincère.
Samuel Ferdinand-Lop ; Les nouvelles pensées et maximes (1970)

Faire de la politique ne signifie pas en vivre.
Samuel Ferdinand-Lop ; Les nouvelles pensées et maximes (1970)

Le savoir n'est pas toujours la culture.
Samuel Ferdinand-Lop ; Les nouvelles pensées et maximes (1970)

Quand on agit, il faut toujours savoir ce que l'on veut.
Samuel Ferdinand-Lop ; Les nouvelles pensées et maximes (1970)

L'intérêt est surtout égoïste.
Samuel Ferdinand-Lop ; Les nouvelles pensées et maximes (1970)

Comprendre la raison, c'est savoir être sage.
Samuel Ferdinand-Lop ; Les nouvelles pensées et maximes (1970)

Nier l'existence de Dieu, c'est nier l'évidence.
Samuel Ferdinand-Lop ; Les nouvelles pensées et maximes (1970)

On peut être philosophe tout en étant réaliste.
Samuel Ferdinand-Lop ; Les nouvelles pensées et maximes (1970)

Être philosophe ne veut pas dire être indifférent aux problèmes humains.
Samuel Ferdinand-Lop ; Les nouvelles pensées et maximes (1970)

On peut être vieux, mais avoir l'esprit jeune.
Samuel Ferdinand-Lop ; Les nouvelles pensées et maximes (1970)

Pour avoir un effet salutaire, toute critique doit être constructive.
Samuel Ferdinand-Lop ; Les nouvelles pensées et maximes (1970)

Le prêteur n'est pas forcément un usurier.
Samuel Ferdinand-Lop ; Les nouvelles pensées et maximes (1970)

On peut concevoir sans pour cela pouvoir parvenir à réaliser sa conception.
Samuel Ferdinand-Lop ; Les nouvelles pensées et maximes (1970)

L'enrichissement rapide est le mal du siècle, et nous en subissons les rudes conséquences.
Samuel Ferdinand-Lop ; Les nouvelles pensées et maximes (1970)