Robert Sabatier.

Les proverbes et citations de Robert Sabatier :

Grand homme, comme je t'admirerais davantage si tu ne t'admirais pas autant toi-même.
Robert Sabatier ; Le livre de la déraison souriante (1991)

Il existe deux types de mégalomanes : ceux qui se livrent tout d'un coup, ceux qui économiseur. Il arrive qu'on nomme modestes ces derniers.
Robert Sabatier ; Le livre de la déraison souriante (1991)

À force de parler de son violon d'Ingres, on finit par se prendre pour Ingres.
Robert Sabatier ; Le livre de la déraison souriante (1991)

Fierté est le nom qu'on donne à la vanité quand on la déguise.
Robert Sabatier ; Le livre de la déraison souriante (1991)

Si je me prise, je méprise.
Robert Sabatier ; Le livre de la déraison souriante (1991)

L'amour est la rencontre de deux myopies que le temps rendra presbytes.
Robert Sabatier ; Le livre de la déraison souriante (1991)

Le miroir de la vanité est déformant.
Robert Sabatier ; Le livre de la déraison souriante (1991)

Dès qu'il s'agit d'amour-propre, quelque amplification se prépare.
Robert Sabatier ; Le livre de la déraison souriante (1991)

Ceux qui ont tout voudraient aussi qu'on les plaigne.
Robert Sabatier ; Le livre de la déraison souriante (1991)

Certains ne sont affirmatifs que dans la négation.
Robert Sabatier ; Le livre de la déraison souriante (1991)

On se massacrerait pour une nuance alors que les couleurs violentes sont supportées.
Robert Sabatier ; Le livre de la déraison souriante (1991)

Tout discours lénifiant cache des menottes.
Robert Sabatier ; Le livre de la déraison souriante (1991)

Nous croyons user de la vie quand la vie nous use.
Robert Sabatier ; Le livre de la déraison souriante (1991)

Le probable est le mastic de l'historien.
Robert Sabatier ; Le livre de la déraison souriante (1991)

Celui qui déteint sur l'autre le teint mal.
Robert Sabatier ; Le livre de la déraison souriante (1991)

Nous aimons parfois notre mal parce qu'il témoigne des maux d'autrui.
Robert Sabatier ; Le livre de la déraison souriante (1991)

La mélancolie, marque de vulnérabilité, ne rend pas pour autant vulnérable.
Robert Sabatier ; L'état princier (1961)

Etre un notable, c'est risquer d'être noté.
Robert Sabatier ; Le livre de la déraison souriante (1991)

La notoriété est une statue dont on n'admire que le piédestal.
Robert Sabatier ; Le livre de la déraison souriante (1991)

Les mérites étalés se fanent comme les livres trop longuement exposés en vitrine.
Robert Sabatier ; Le livre de la déraison souriante (1991)

Le scalpel est un instrument de la critique, mais il confond autopsie et assassinat.
Robert Sabatier ; Le livre de la déraison souriante (1991)

Le cynisme, c'est la lucidité poussée jusqu'au scandale.
Robert Sabatier ; Le livre de la déraison souriante (1991)

Avant le mariage, tout a été dit ; après, on ne trouve qu'à redire.
Robert Sabatier ; Le livre de la déraison souriante (1991)

Il est des manifestes signés de bonne foi et qui sont les déguisements d'autres manifestes qu'on ne signerait pour rien au monde.
Robert Sabatier ; Le livre de la déraison souriante (1991)

Un des plaisirs de l'introspection est de chercher ce que nous avons de commun avec cet autre que nos proches voient en nous-mêmes.
Robert Sabatier ; Le livre de la déraison souriante (1991)

Autre rubrique à découvrir :