Pierre-Claude-Victor Boiste (2)

Les citations de Pierre-Claude-Victor Boiste :

Tâchez d'être toujours tel que vous devez être.
Pierre-Claude-Victor Boiste ; Le dictionnaire universel (1800)

Le malheur obscurcit le plus bel horizon.
Pierre-Claude-Victor Boiste ; Le dictionnaire universel (1800)

Les gens trop polis sont incommodants.
Pierre-Claude-Victor Boiste ; Le dictionnaire universel (1800)

Le ton impérieux masque la faiblesse.
Pierre-Claude-Victor Boiste ; Le dictionnaire universel (1800)

Il est plus glorieux de se vaincre soi-même que de vaincre les autres.
Pierre-Claude-Victor Boiste ; Le dictionnaire universel (1800)

La noblesse est un sol qui retourne promptement en friche, s'il n'est constamment cultivé par le mérite et la vertu.
Pierre-Claude-Victor Boiste ; Le dictionnaire universel (1800)

Le cœur de l'ambitieux est une fournaise ardente.
Pierre-Claude-Victor Boiste ; Le dictionnaire universel (1800)

La liberté n'aime pas la foule.
Pierre-Claude-Victor Boiste ; Le dictionnaire universel (1800)

Nulles personnes n'engagent leur foi avec plus d'ostentation que celles qui la violent davantage.
Pierre-Claude-Victor Boiste ; Le dictionnaire universel (1800)

Après une violente tempête le moindre flot qui s'élève inspire de l'effroi.
Pierre-Claude-Victor Boiste ; Le dictionnaire universel (1800)

Un homme fin ne peut être un grand homme, ni même un honnête homme.
Pierre-Claude-Victor Boiste ; Le dictionnaire universel (1800)

Le fanatisme est fils de l'ignorance.
Pierre-Claude-Victor Boiste ; Le dictionnaire universel (1800)

Les femmes ne doivent rien voir qu'à travers le voile de la modestie.
Pierre-Claude-Victor Boiste ; Le dictionnaire universel (1800)

La pitié est la source la plus féconde de toutes les vertus sociales.
Pierre-Claude-Victor Boiste ; Le dictionnaire universel (1800)

Celui qui nie Dieu parce qu'il ne peut l'expliquer, peut-il s'expliquer lui-même ?
Pierre-Claude-Victor Boiste ; Le dictionnaire universel (1800)

Examinez-vous vous-même avant d'examiner les autres.
Pierre-Claude-Victor Boiste ; Le dictionnaire universel (1800)

Une étoffe mince montre bientôt la corde.
Pierre-Claude-Victor Boiste ; Le dictionnaire universel (1800)

Les pays sans hiver n'ont pas de printemps.
Pierre-Claude-Victor Boiste ; Le dictionnaire universel (1800)

L'oreiller du criminel est plein d'épines.
Pierre-Claude-Victor Boiste ; Le dictionnaire universel (1800)

L'épicurien trouve détestable tout ce qui n'est pas excellent.
Pierre-Claude-Victor Boiste ; Le dictionnaire universel (1800)

On ne peut écraser que ce qui rampe.
Pierre-Claude-Victor Boiste ; Le dictionnaire universel (1800)

La finesse est voisine de la duplicité.
Pierre-Claude-Victor Boiste ; Le dictionnaire universel (1800)

On peut juger du peu de cas que Dieu fait des richesses par la manière dont il les distribue.
Pierre-Claude-Victor Boiste ; Le dictionnaire universel (1800)

Les talents et la vertu seuls distinguent les hommes aux yeux de la philosophie.
Pierre-Claude-Victor Boiste ; Le dictionnaire universel (1800)

Souvent le dissipateur se voit réduit à chercher dans la rue l'argent qu'il a jeté par la fenêtre.
Pierre-Claude-Victor Boiste ; Le dictionnaire universel (1800)