Jean Rostand.

Les proverbes et citations de Jean Rostand :

Une méchanceté privée de nuire est plus à plaindre qu'une bonté empêchée de servir.
Jean Rostand ; Les inquiétudes d'un biologiste (1967)
La reconnaissance n'est que l'espoir de nouveaux bienfaits.
Jean Rostand ; Les hommes de vérité (1948)
On se marie comme on va au danger, par manque d'imagination.
Jean Rostand ; Le mariage (1927)
De toutes les amours, les conjugales sont les plus rares et les plus jalousées.
Jean Rostand ; Le mariage (1927)
Le mariage est trop décrié pour n'avoir pas beaucoup de bon.
Jean Rostand ; Le mariage (1927)
Tout élargissement du moi met l'égoïsme en péril.
Jean Rostand ; Les hommes de vérité (1948)
Le mariage, comme la captivité, enrage ou domestique.
Jean Rostand ; Le mariage (1927)
On n'aime jamais tant la vérité que lorsque le mensonge fait loi.
Jean Rostand ; Le carnet d'un biologiste (1959)
Passé l'enfance, on devrait savoir, une fois pour toute, que rien n'est sérieux.
Jean Rostand ; Le carnet d'un biologiste (1959)
La pire lâcheté est de se servir contre ce qu'on aime de ce qu'on n'aime pas.
Jean Rostand ; Le carnet d'un biologiste (1959)
On ne peut jamais se reposer sur l'amour, et c'est pourtant sur lui que tout repose.
Jean Rostand ; Le carnet d'un biologiste (1959)
Un vieillard qui ne s'intéresse plus à rien, c'est que rien, jamais, ne l'intéressa.
Jean Rostand ; Les inquiétudes d'un biologiste (1967)
Il est des moments où, pour continuer de vivre, on ne peut que faire appel à ce qu'on renferme de pire.
Jean Rostand ; Le carnet d'un biologiste (1959)
Il suffit parfois d'aimer un peu moins ce qu'on aime pour éviter de le haïr.
Jean Rostand ; Deux angoisses : la mort, l'amour (1924)
Le bonheur est moins absorbant que la plus petite des souffrances.
Jean Rostand ; Les pages d'un moraliste (1952)
L'amour conjugal se conserve avec un grain de haine.
Jean Rostand ; Les pages d'un moraliste (1952)
La vertu est une politique, une diplomatie bonne à gagner des avantages ou matériels ou spirituels.
Jean Rostand ; Les hommes de vérité (1948)
À force de prévoir l'avenir, on nous le rend aussi fastidieux qu'un passé.
Jean Rostand ; Le carnet d'un biologiste (1959)
Un bon mariage est une parabiose réussie.
Jean Rostand ; Les inquiétudes d'un biologiste (1967)
Tout plaisir est plaisir d'amour.
Jean Rostand ; Le carnet d'un biologiste (1959)
La vie est pour l'homme le problème des problèmes.
Jean Rostand ; La vie et ses problèmes (1939)
Un bon mariage serait celui où l'on oublierait le jour qu'on est amant, la nuit qu'on est époux.
Jean Rostand ; Les pages d'un moraliste (1952)
Le mariage simplifie la vie et complique la journée.
Jean Rostand ; Le mariage (1927)

Autre rubrique à découvrir :