Christian Bobin.

Les meilleures citations de Christian Bobin :

La beauté des mères dépasse infiniment la gloire de la nature.
Christian Bobin ; Le Très-Bas (1992)

Le succès est une épreuve que l'on réserve à ceux que l'indifférence n'a pas su tuer.
Christian Bobin ; Un désordre de pétales rouges (2002)

Le travail c'est d'être où l'on n'a pas choisi d'être, où l'on est contraint de demeurer.
Christian Bobin ; La part manquante (1989)

Qui veut se faire aimer des hommes commence par les quitter.
Christian Bobin ; La femme à venir (1990)

Faire trop longtemps la même chose, cela rend vieux.
Christian Bobin ; Tout le monde est occupé (1999)

Le travail des mères est de protéger les enfants de la noire humeur des pères.
Christian Bobin ; La folle allure (1995)

Être infidèle à soi-même pour mieux rester fidèle à la vie dans notre vie.
Christian Bobin ; L'épuisement (1994)

Prouver est un désir de savant ; accueillir est un désir d'amoureux.
Christian Bobin ; Autoportrait au radiateur (2000)

La poésie est parole aimante, parole émerveillante, parole enveloppée sur elle-même, pétales d'une voix tout autour d'un silence. Toujours en danger de n'être pas entendue. Toujours au bord du ridicule, comme sont toutes les paroles d'amour. On croit que la poésie est un agencement un peu maniéré de certains mots, une façon obscure de faire tinter un peu d'encre et de songe. Mais ce n'est pas ça. Ce n'est pas ça du tout.
Christian Bobin ; La merveille et l'obscur (1991)

Quand on a le Christ, on ne peut plus imaginer : On est débordé par le réel.
Christian Bobin ; La lumière du monde (2001)

La solitude épure la vue, elle nous dit que nos jours passent plus vite que le vent sur les eaux, que notre âme est plus pauvre que l'ombre sur la terre.
Christian Bobin ; Lettres d'or (1987)

Rien de plus heureux que de penser à ceux qui ne sont plus : ils reviennent par cette pensée et c'est comme si on gagnait au bras de fer avec la mort, éprouvant la douceur d'être momentanément vainqueur des ténèbres.
Christian Bobin ; Noireclaire (2015)

Ne plus penser à rien, c'est commencer à bien penser.
Christian Bobin ; La grande vie (2015)

Dans l'amour, à qui n'ose demander, on donne l'eau fraîche d'une parole.
Christian Bobin ; Un livre inutile (1992)

L'abandon est ce tremblement de terre que la bête du cœur devine avant qu'il arrive.
Christian Bobin ; Noireclaire (2015)

Violente femme douce, j'ai perdu le nom de ton parfum mais je me souviens des drames qui en faisaient l'essence.
Christian Bobin ; Noireclaire (2015)

Sur le cœur de l'agonisant un pétale de rose pèse plusieurs tonnes, et le monde moins qu'une poussière sous le lit.
Christian Bobin ; Noireclaire (2015)

Aimer, c'est savoir lire toutes les phrases de l'être aimé qui sont dans son cœur.
Christian Bobin ; La lumière du monde (2001)

Dans la société occidentale, tous les chemins nous sont donnés pour nous perdre. Le seul qui nous soit enlevé est le vrai chemin.
Christian Bobin ; La lumière du monde (2001)

La véritable écriture, c'est quand on est attendri par quelqu'un : Le ciel qui est en nous cherche les petits morceaux de ciel qui sont en exil sur cette terre. Cet exil est terrible, c'est pourquoi le ciel qui est en nous ne se trompe jamais dans ses choix.
Christian Bobin ; La lumière du monde (2001)

Je n'ai plus envie d'avoir cette indulgence paresseuse qui consiste à mettre n'importe quel auteur à côté de n'importe quel autre : On ne peut pas aimer de la même façon ceux qui éveillent et ceux qui égarent.
Christian Bobin ; La lumière du monde (2001)

Les opinions sont des branches mortes flottant sur l'eau croupie de l'époque.
Christian Bobin ; Prisonnier au berceau (2005)

Ce qui fait le désespoir de tant de couples, c'est un irrespect de la solitude native de l'autre.
Christian Bobin ; L'épuisement (1994)

L'amour et la solitude sont comme les deux yeux d'un même visage.
Christian Bobin ; La grâce de solitude de Marie de Solemne (1998)

Le mariage est encore la meilleure façon pour une femme de devenir invisible.
Christian Bobin ; La folle allure (1995)