Benjamin Franklin.

Sa biographie :

Benjamin Franklin

Écrivain, naturaliste, journaliste et homme politique américain né le 17 janvier 1706 à Boston dans l'État du Massachusetts, Benjamin Franklin est mort le 17 avril 1790 à Philadelphie en Pennsylvanie à l'âge de 84 ans.

Découvrez sa biographie complète sur Wikipédia.

Les 75 citations de Benjamin Franklin :

De toutes nos passions, la plus difficile à vaincre c'est l'orgueil ; que vous le déguisiez, que vous le combattiez, que vous l'étouffiez ou le terrassiez, il n'apparaîtra pas moins plein de vie, au moment où vous y penserez le moins.
Benjamin Franklin ; Mes mémoires (1817)

Dieu, père de la lumière et de la vie, toi bien suprême ! Enseigne-moi ce qui est bon, enseigne-moi toi-même ! Préserve-moi de la folie, de la vanité, du vice et de toute basse ambition. Nourris mon âme de connaissances, d'une paix inaltérable, d'une vertu pure, félicité sacrée, substantielle et qui ne se ternit jamais !
Benjamin Franklin ; Mes mémoires (1817)

L'eau qui tombe constamment goutte à goutte finit par creuser la pierre.
Benjamin Franklin ; L'almanach du pauvre Richard (1733)

Plus la cuisine est grasse, plus le testament est maigre.
Benjamin Franklin ; L'almanach du pauvre Richard (1733)

Si l'offre m'en était faite, je ne refuserais pas de revivre ma vie, depuis le commencement jusqu'à la fin. Je demanderais seulement le privilège qu’ont les auteurs de corriger dans une seconde édition les fautes de la première.
Benjamin Franklin ; Mes mémoires (1817)

Dieu, ô bonté puissante, père bienfaisant, guide miséricordieux ! augmente en moi cette sagesse, qui me fait découvrir mes vrais intérêts. Fortifie ma résolution de faire ce que cette sagesse me prescrit. Accepte les services que je puis rendre à tes autres enfants, comme la seule reconnaissance en mon pouvoir pour les continuelles faveurs que tu me prodigues.
Benjamin Franklin ; Mes mémoires (1817)

Propreté : Ne souffrez rien de malpropre sur votre corps, vos habits ou dans votre habitation.
Benjamin Franklin ; Mes mémoires (1817)

Ordre : Que chaque chose chez vous ait sa place, que chacune de vos affaires ait son temps.
Benjamin Franklin ; Mes mémoires (1817)

Silence : Ne parlez que de ce qui peut être utile aux autres ou à vous-même, évitez toute futile conversation.
Benjamin Franklin ; Mes mémoires (1817)

Tempérance : Ne mangez pas jusqu'au point d'en être appesanti, ne buvez pas jusqu'à en être exalté.
Benjamin Franklin ; Mes mémoires (1817)

Prenez la résolution de faire ce que vous devez, et exécutez ce que vous avez résolu.
Benjamin Franklin ; Mes mémoires (1817)

Le grand ressort du travail, chez la plupart des hommes, c'est l'espoir de s'affranchir un jour de la peine et du souci, c'est encore la crainte de la misère.
Benjamin Franklin ; Mes mémoires (1817)

Si tu veux réussir, consulte ta femme.
Benjamin Franklin ; Mes mémoires (1817)

Un long aujourd'hui vaut mieux que deux demain.
Benjamin Franklin ; L'almanach du pauvre Richard (1758)

Le bon sens, tout le monde en a besoin, peu l'ont, et chacun croit l'avoir.
Benjamin Franklin ; L'almanach du pauvre Richard (1758)

Gagne ce que tu pourras, et garde ton gain : Voilà le secret de changer ton plomb en or.
Benjamin Franklin ; L'almanach du pauvre Richard (1733)

La paresse rend tout difficile ; le travail rend tout aisé.
Benjamin Franklin ; L'almanach du pauvre Richard (1733)

Le travail paie les dettes, et le désespoir les augmente.
Benjamin Franklin ; L'almanach du pauvre Richard (1758)

Qui va faire un emprunt va chercher une mortification.
Benjamin Franklin ; L'almanach du pauvre Richard (1733)

Un peu répété plusieurs fois fait beaucoup.
Benjamin Franklin ; L'almanach du pauvre Richard (1733)

Ce que nous appelons assez de temps se trouve toujours trop court.
Benjamin Franklin ; L'almanach du pauvre Richard (1733)

Il n'y a jamais eu ni bonne guerre ni mauvaise paix.
Benjamin Franklin ; L'almanach du pauvre Richard (1733)

De petits coups répétés abattent de grands chênes.
Benjamin Franklin ; L'almanach du pauvre Richard (1733)

Le défaut de soins fait plus de tort que le défaut de savoir.
Benjamin Franklin ; L'almanach du pauvre Richard (1733)

Le manque de soin fait plus de mal que le manque de science.
Benjamin Franklin ; L'almanach du pauvre Richard (1733)