Albert Camus.

Biographie :

Albert Camus

Philosophe, romancier, journaliste et dramaturge français né le 7 novembre 1913 à Mondovi en Algérie (aujourd'hui Dréan), Albert Camus est mort à l'âge de 46 ans le 4 janvier 1960 à Villeblevin, commune française située dans le département de l'Yonne en région Bourgogne-Franche-Comté.

Découvrez sa biographie complète sur Wikipédia.

Les 75 citations de Albert Camus :

Vivre avec ses passions suppose qu'on les a asservies.
Albert Camus ; Les carnets II (1942/1951)

Le Français est devenu fonctionnaire, petit bourgeois et midinette.
Albert Camus ; Les carnets II (janvier 1942/mars 1951)

Un homme est toujours la proie de ses vérités.
Albert Camus ; Le mythe de Sisyphe (1942)

La première chose à apprendre pour un écrivain c'est l'art de transposer ce qu'il sent dans ce qu'il veut faire sentir. Les premières fois c'est par hasard qu'il réussit. Mais ensuite il faut que le talent vienne remplacer le hasard. Il y a ainsi une part de chance à la racine du génie.
Albert Camus ; Les carnets II (1942/1951)

Créer, c'est vivre deux fois.
Albert Camus ; Le mythe de Sisyphe (1942)

Aimer un être, c'est accepter de vieillir avec lui.
Albert Camus ; Caligula (1938)

Les hommes ne savent jamais comment il faut aimer. Rien ne les contente. Tout ce qu'ils savent, c'est rêver. Tandis que nous, nous savons qu'il faut se dépêcher d'aimer, partager le même lit, se donner la main, craindre l'absence. Quand on aime, on ne rêve à rien.
Albert Camus ; Le malentendu (1944)

Le malheur c'est comme le mariage : on croit qu'on choisit et puis on est choisi.
Albert Camus ; Caligula (1938)

L'important n'est pas de guérir, mais de vivre avec ses maux.
Albert Camus ; Le mythe de Sisyphe (1942)

La vie est encombrée d'événements qui nous font souhaiter de devenir plus vieux.
Albert Camus ; Les carnets II (janvier 1942/mars 1951)

Il est plus facile de mourir de ses contradictions que de les vivre.
Albert Camus ; Les justes (1949)

La méfiance engendre la méfiance.
Albert Camus ; Combat (1945)

La guerre apprend à tout perdre, et à devenir ce qu'on n'était pas.
Albert Camus ; Les carnets I (mai 1935 - février 1942)

La bêtise insiste toujours.
Albert Camus ; La peste (1947)

La vérité n'est pas une vertu, mais une passion, elle n'est jamais charitable.
Albert Camus ; Les carnets III (1951-1959)

Quand on a vu une seule fois le resplendissement du bonheur sur le visage d'un être qu'on aime, on sait qu'il ne peut pas y avoir d'autre vocation pour un homme que de susciter cette lumière sur les visages qui l'entourent... et on se déchire à la pensée du malheur et de la nuit que nous jetons, par le seul fait de vivre, dans les cœurs que nous rencontrons.
Albert Camus ; Les carnets II (1942-1951)

Les devoirs de l'amitié aident à supporter les plaisirs de la société.
Albert Camus ; Les carnets II (janvier 1942/mars 1951)

Nous pouvons tout faire dans la voie du mieux, tout comprendre et puis tout maîtriser. Mais nous ne pourrons jamais nous trouver ou nous créer cette force de l'amour qui nous a été enlevée pour toujours.
Albert Camus ; Les carnets II (janvier 1942/mars 1951)

Dieu ne s'est pas créé lui-même, il est le fils de l'orgueil humain.
Albert Camus ; Les carnets II (janvier 1942/mars 1951)

La pente la plus naturelle de l'homme, c'est de se ruiner, et tout le monde avec lui.
Albert Camus ; Les carnets II (janvier 1942/mars 1951)

À trente ans, presque du jour au lendemain, j'ai connu la renommée. Je ne le regrette pas. J'aurais pu en faire plus tard de mauvais rêves. Maintenant, je sais ce que c'est. C'est peu de chose.
Albert Camus ; Les carnets II (janvier 1942/mars 1951)

Tout le monde ment ; bien mentir, voilà ce qu'il faut.
Albert Camus ; Les justes (1949)

Un amour n'est jamais assez fort pour trouver sa propre expression.
Albert Camus ; La peste (1947)

La philosophie est la forme contemporaine de l'impudeur.
Albert Camus ; Les carnets II (janvier 1942/mars 1951)

L'immortalité, c'est vivre jusqu'à ce que le dernier homme ait disparu de la terre. Rien de plus.
Albert Camus ; Les carnets II (janvier 1942/mars 1951)