Albert Camus.

Les meilleures citations de Albert Camus :

Les gens croient toujours qu'on se suicide pour une raison. Mais on peut très bien se suicider pour deux raisons.
Albert Camus ; Les carnets II (janvier 1942/mars 1951)

J'ai connu assez de choses pour pouvoir renoncer à presque tout.
Albert Camus ; Les carnets II (janvier 1942/mars 1951)

Tout le malheur des hommes vient de l'espérance.
Albert Camus ; L'homme révolté (1951)

À trente ans, un homme devrait se tenir en main, savoir le compte exact de ses défauts et de ses qualités, connaître sa limite, prévoir sa défaillance - être ce qu'il est. Et surtout les accepter.
Albert Camus ; Les carnets II (janvier 1942/mars 1951)

Quand on a l'esprit élevé et le cœur bas, on écrit de grandes choses et on en fait de petites.
Albert Camus ; Les carnets II (janvier 1942/mars 1951)

L'homme que je serais si je n'avais pas été l'enfant que je fus !
Albert Camus ; Les carnets II (janvier 1942/mars 1951)

Les tristes ont deux raisons de l'être, ils ignorent ou ils espèrent.
Albert Camus ; Le mythe de Sisyphe (1942)

Le médecin, ennemi de Dieu : il lutte contre la mort.
Albert Camus ; Les carnets II (janvier 1942/mars 1951)

La plus grande économie qu'on puisse réaliser dans l'ordre de la pensée c'est d'accepter la non-intelligibilité du monde, et de s'occuper de l'homme.
Albert Camus ; Les carnets II (janvier 1942/mars 1951)

Il y a un temps pour vivre, et un temps pour témoigner de vivre.
Albert Camus ; Noces (1939)

Faire souffrir est la seule façon de se tromper.
Albert Camus ; Caligula (1938)

Qui désespère des événements est un lâche, mais qui espère en la condition humaine est un fou.
Albert Camus ; Les carnets II (janvier 1942/mars 1951)

Ce qui distingue le plus l'homme de la bête, c'est l'imagination. De là que notre sexualité ne puisse être vraiment naturelle, c'est-à-dire aveugle.
Albert Camus ; Les carnets II (janvier 1942/mars 1951)

L'amour, c'est ma joie passée et ma douleur d'aujourd'hui.
Albert Camus ; Les carnets II (janvier 1942/mars 1951)

Question à poser : Aimez-vous les idées - avec passion, avec le sang ? Faites-vous une insomnie de cette idée ? Sentez-vous que vous jouez votre vie sur elle ? Que de penseurs reculeraient !
Albert Camus ; Les carnets II (janvier 1942/mars 1951)

La maladie est un couvent qui a sa règle, son ascèse, ses silences et ses inspirations.
Albert Camus ; Les carnets II (janvier 1942/mars 1951)

Il y a des imbécillités qui sont telles qu'une plus grande imbécillité vaudrait mieux.
Albert Camus ; Les carnets II (janvier 1942/mars 1951)

Le Français refait un monde sans lever le cul de son fauteuil.
Albert Camus ; Les carnets II (janvier 1942/mars 1951)

L'immortalité est une idée sans avenir.
Albert Camus ; Les carnets I (mai 1935 - février 1942)

Il y a ceux qui sont faits pour aimer et ceux qui sont faits pour vivre.
Albert Camus ; Les carnets I (mai 1935 - février 1942)

Il peut y avoir de la honte à être heureux tout seul.
Albert Camus ; La peste (1947)

De toutes les gloires, la moins trompeuse est celle qui se vit.
Albert Camus ; Le mythe de Sisyphe (1942)

L'absurde naît de cette confrontation entre l'appel humain et le silence déraisonnable du monde.
Albert Camus ; Le mythe de Sisyphe (1942)

Étreindre un corps de femme, c'est aussi retenir contre soi cette joie étrange qui descend du ciel vers la mer.
Albert Camus ; Noces (1939)

Une certaine continuité dans le désespoir peut engendrer la joie.
Albert Camus ; Noces (1939)