Jules Renard

Les 136 citations de Jules Renard :

Un père a deux vies : la sienne et celle de son fils.
Jules Renard ; Journal du 23 janvier 1902.

Ne vous occupez donc pas de votre famille ! on n'arrive jamais à la satisfaire.
Jules Renard ; Journal du 25 février 1891.

En amour, on pisse de l'or.
Jules Renard ; Journal du 5 novembre 1887.

Une mauvaise habitude est de refouler les larmes quand il faudrait les laisser couler.
Jules Renard ; Journal du 20 mars 1891.

La vie, c'est une boîte d'instruments qui piquent et coupent.
Jules Renard ; Journal du 25 février 1891.

Quand on n'a plus à compter sur rien, il faut compter sur tout.
Jules Renard ; Journal du 21 novembre 1887.

Si jamais une femme me fait mourir, ce sera de rire.
Jules Renard ; Journal du 17 février 1898.

Un homme intelligent arrive toujours à résoudre un théorème, pas toujours à réussir un poème.
Jules Renard ; Journal du 6 novembre 1901.

La douleur d'un homme intelligent fait plus mal à voir que celle d'un imbécile.
Jules Renard ; Journal du 6 décembre 1895.

Le mot est l'excuse de la pensée.
Jules Renard ; Journal du 17 avril 1896.

Le véritable courage consiste à être courageux précisément quand on ne l'est pas.
Jules Renard ; L'écornifleur, XVI (1892)

Des hommes ont l'air de ne s'être mariés que pour empêcher leurs femmes de se marier avec d'autres.
Jules Renard ; Journal du 29 septembre 1897.

Amitié, mariage de deux êtres qui ne peuvent pas coucher ensemble.
Jules Renard ; Journal du 5 octobre 1892.

Un homme de caractère n'a pas bon caractère.
Jules Renard ; Journal du 2 janvier 1907.

C'est une question de propreté : il faut changer d'avis, comme de chemise.
Jules Renard ; Journal du 17 octobre 1902.

L'ironie est la pudeur de l'humanité.
Jules Renard ; Journal du 30 avril 1892.

Chaque homme dans une discussion est nombreux comme les grains de sable de la mer.
Jules Renard ; Journal du 23 avril 1892.

Sur moi l'ennui étend ses branches.
Jules Renard ; Journal du 21 avril 1892.

Il faut dompter la vie par la douceur.
Jules Renard ; Journal du 6 avril 1892.

Le catholicisme en graisse et en crasse.
Jules Renard ; Journal du 9 mars 1892.

Ça me ferait tant plaisir d'être bon !
Jules Renard ; Journal du 25 février 1892.

On peut être un méchant cérébral ; on ne doit être bon que de fait.
Jules Renard ; Journal du 15 février 1892.

N'être pour soi pas trop sévère, et n'exiger des autres que la perfection.
Jules Renard ; Journal du 6 février 1892.

Il faut que l'homme libre prenne quelquefois la liberté d'être esclave.
Jules Renard ; Journal du 27 janvier 1892.

Aujourd'hui, tête en ciment, cervelle de plâtre.
Jules Renard ; Journal du 26 janvier 1892.