Albert Camus (2)

Les citations de Albert Camus :

Il y a un temps pour vivre, et un temps pour témoigner de vivre.
Albert Camus ; Noces (1939)

Faire souffrir est la seule façon de se tromper.
Albert Camus ; Caligula (1938)

Qui désespère des événements est un lâche, mais qui espère en la condition humaine est un fou.
Albert Camus ; Carnets II (janvier 1942 - mars 1951)

La vie est encombrée d'événements qui nous font souhaiter de devenir plus vieux.
Albert Camus ; Carnets II (janvier 1942 - mars 1951)

Vivre avec ses passions suppose qu'on les a asservies.
Albert Camus ; Carnets II (janvier 1942 - mars 1951)

Dans ce monde, quand une douleur disparaît, et une joie renaît. Toutes s'équilibrent.
Albert Camus ; Carnets II (janvier 1942 - mars 1951)

Ce qui distingue le plus l'homme de la bête, c'est l'imagination. De là que notre sexualité ne puisse être vraiment naturelle, c'est-à-dire aveugle.
Albert Camus ; Carnets II (janvier 1942 - mars 1951)

La maladie est une croix, mais peut-être aussi un garde-fou. L'idéal cependant serait de lui prendre sa force et d'en refuser les faiblesses. Qu'elle soit la retraite qui rend plus fort au moment voulu. Et s'il faut payer en monnaie de souffrances et de renoncement, payons.
Albert Camus ; Carnets II (janvier 1942 - mars 1951)

L'amour, c'est ma joie passée et ma douleur d'aujourd'hui.
Albert Camus ; Carnets II (janvier 1942 - mars 1951)

Accepter l'épreuve, en tirer l'unité. Si l'autre n'y répond pas, mourir dans la diversité.
Albert Camus ; Carnets II (janvier 1942 - mars 1951)

Question à poser : Aimez-vous les idées - avec passion, avec le sang ? Faites-vous une insomnie de cette idée ? Sentez-vous que vous jouez votre vie sur elle ? Que de penseurs reculeraient !
Albert Camus ; Carnets II (janvier 1942 - mars 1951)

La femme, hors de l'amour, est ennuyeuse. Elle ne sait pas. Il faut vivre avec l'une et se taire. Ou coucher avec toutes et faire. Le plus important est ailleurs.
Albert Camus ; Carnets II (janvier 1942 - mars 1951)

La maladie est un couvent qui a sa règle, son ascèse, ses silences et ses inspirations.
Albert Camus ; Carnets II (janvier 1942 - mars 1951)

La vie sexuelle a été donnée à l'homme pour le détourner peut-être de sa vraie voie. C'est son opium. En elle tout s'endort. Hors d'elle, les choses reprennent leur vie. En même temps, la chasteté éteint l'espèce, ce qui est peut-être la vérité.
Albert Camus ; Carnets II (janvier 1942 - mars 1951)

Il y a des imbécillités qui sont telles qu'une plus grande imbécillité vaudrait mieux.
Albert Camus ; Carnets II (janvier 1942 - mars 1951)

Le Français refait un monde sans lever le cul de son fauteuil.
Albert Camus ; Carnets II (janvier 1942 - mars 1951)

Le Français est devenu fonctionnaire, petit bourgeois et midinette.
Albert Camus ; Carnets II (janvier 1942 - mars 1951)

L'immortalité est une idée sans avenir.
Albert Camus ; Carnets I (mai 1935 - février 1942)

La vraie générosité envers l'avenir consiste à tout donner au présent.
Albert Camus ; L'homme révolté (1951)

Il y a ceux qui sont faits pour aimer et ceux qui sont faits pour vivre.
Albert Camus ; Carnets I (mai 1935 - février 1942)

La guerre apprend à tout perdre, et à devenir ce qu'on n'était pas.
Albert Camus ; Carnets I (mai 1935 - février 1942)

Se taire, c'est laisser croire qu'on ne juge et ne désire rien.
Albert Camus ; L'homme révolté (1951)

Il peut y avoir de la honte à être heureux tout seul.
Albert Camus ; La peste (1947)

De toutes les gloires, la moins trompeuse est celle qui se vit.
Albert Camus ; Le mythe de Sisyphe (1942)

L'absurde naît de cette confrontation entre l'appel humain et le silence déraisonnable du monde.
Albert Camus ; Le mythe de Sisyphe (1942)