Les proverbes et adages orientaux (2)

Les meilleurs proverbes de l'Orient :

Les hommes font paraître de la folie en cinq occasions différentes : lorsqu'ils établissent leur bonheur sur le malheur d'autrui ; lorsqu'ils entreprennent de se faire aimer par la rigueur ; lorsqu'ils veulent acquérir la science au sein de la mollesse et des plaisirs ; lorsqu'ils veulent se créer des amis sans faire des avances, et lorsqu'étant amis, ils ne veulent rien faire pour secourir leurs amis dans le besoin.
Proverbe oriental ; Les proverbes et locutions orientales (1835)

Les maux que nous faisons aux autres nous poursuivent, ainsi que notre ombre suit notre corps.
Proverbe oriental ; Les proverbes et locutions orientales (1835)

La familiarité des grands est périlleuse, c'est un feu auquel on se brûle.
Proverbe oriental ; Les proverbes et locutions orientales (1835)

Sois juste envers ton domestique, si tu veux t'assurer son attachement et son exactitude ; que tes ordres soient raisonnables, si tu veux une prompte obéissance : homme, il a l'esprit de l'homme ; la rigueur et la sévérité peuvent inspirer la crainte, et jamais l'amour.
Proverbe oriental ; Les proverbes et locutions orientales (1835)

Le corps est fortifié par les nerfs, l'âme doit être corroborée par l'amitié.
Proverbe oriental ; Les proverbes et locutions orientales (1835)

Instruisez l'enfance dès que son esprit devient capable d'instruction ; mais ménagez sa faiblesse, et sachez vous accommoder à sa raison naissante ; laissez à cette jeune fleur le temps de s'épanouir, et ne la flétrissez pas toujours en l'échauffant imprudemment dans votre sein.
Proverbe oriental ; Les proverbes et locutions orientales (1835)

Il ne faut pas se fier aux apparences : le tambour avec le bruit qu'il fait, n'est rempli de rien.
Proverbe oriental ; Les proverbes et locutions orientales (1835)

Il n'y a pas de maladie plus dangereuse que le défaut de bon sens.
Proverbe oriental ; Les proverbes et locutions orientales (1835)

À force de nous mentir, on ne croit plus le menteur même quand il nous dit la vérité.
Proverbe oriental ; Les proverbes et locutions orientales (1835)

Il en est du mensonge comme d'une plaie qui laisse une cicatrice après elle.
Proverbe oriental ; Les proverbes et locutions orientales (1835)

L'homme doit se nourrir ; mais il ne suffit pas qu'il nourrisse son corps, il doit se nourrir tout entier, et surtout alimenter son intelligence qui est la plus belle partie de lui-même.
Proverbe oriental ; Les proverbes et locutions orientales (1835)

Qui ne détruit pas le malheureux « moi » ne sera jamais capable de rien de grand.
Proverbe oriental ; Les proverbes et locutions orientales (1835)

Il vaut mieux battre le fer sur une enclume que de rester debout les bras croisés.
Proverbe oriental ; Les proverbes et locutions orientales (1835)

Les amis intéressés ressemblent aux chiens des places publiques, qui aiment mieux les os, que ceux qui les leur jettent.
Proverbe oriental ; Les proverbes et locutions orientales (1835)

L'aumône du riz est sans contredit la plus estimée, mais la douceur de la parole la surpasse.
Proverbe oriental ; Les proverbes et locutions orientales (1835)

Ne méprisez jamais personne ; regardez celui qui est au-dessus de vous comme votre père, votre semblable comme votre frère, et votre inférieur comme votre fils.
Proverbe oriental ; Les proverbes et locutions orientales (1835)

Celui qui, dans les différents événements de la vie, se livre avec impétuosité à son premier mouvement ou qui agit avant de réfléchir, commet souvent des fautes, et s'expose à beaucoup de dangers. Le sang froid et la tranquillité d'âme lui font éviter les uns et les autres.
Proverbe oriental ; Les proverbes et locutions orientales (1835)

Le ciel donne de la pluie à la terre, mais la terre ne renvoie au ciel que de la poussière : c'est qu'on ne tire d'un vase que ce qu'il contient.
Proverbe oriental ; Les proverbes et locutions orientales (1835)

L'homme d'un bon naturel est un vase d'or, qui se rompt avec peine et qu'on raccommode aisément.
Proverbe oriental ; Les proverbes et locutions orientales (1835)

L'homme d'un mauvais caractère ressemble à un pot de terre, facile à casser et difficile à recoller.
Proverbe oriental ; Les proverbes et locutions orientales (1835)

L'homme de bien ne conçoit jamais de haine, il pardonne même au méchant qui le maltraite.
Proverbe oriental ; Les proverbes et locutions orientales (1835)

Sois toujours pourvu du nécessaire suivant ta condition ; mais ne fais pas toute la dépense que tu pourrais faire, afin que l'économie de ta jeunesse soit ta consolation dans un âge plus avancé.
Proverbe oriental ; Les proverbes et locutions orientales (1835)

Le plus près que l'homme puisse approcher du bonheur, dans la carrière de la vie, c'est de posséder la liberté, la santé et la paix du cœur.
Proverbe oriental ; Les proverbes et locutions orientales (1835)

Le pain dérobé par le méchant se change en poussière dans sa bouche.
Proverbe oriental ; Les proverbes et dictons orientaux (1876)

L'affabilité est l'ornement de la grandeur : la fierté ne sied que dans l'infortune.
Proverbe oriental ; Les proverbes et locutions orientales (1835)

Il ne faut pas tendre la main si loin qu'on ne puisse la retirer sans danger.
Proverbe oriental ; Les proverbes et locutions orientales (1835)

Qui sait écouter et se taire sait apprendre et retenir.
Proverbe oriental ; Les proverbes et locutions orientales (1835)

Dans le pays de l'amitié, l'on ne connaît pas la distance d'un lieu à un autre ; rien n'est près, rien n'est loin : l'ami, quoique absent, est toujours présent à l'ami par l'imagination. Si l'éloignement sépare leurs corps, la pensée réunit leurs âmes.
Proverbe oriental ; Les proverbes et locutions orientales (1835)

Toute famille a un crocodile au fond de sa citerne.
Proverbe oriental ; Les proverbes et locutions orientales (1835)

Une demi vérité est pire qu'un mensonge entier.
Proverbe oriental ; Les proverbes et locutions orientales (1835)