Les proverbes et dictons basques (3)

Les plus beaux proverbes du Pays basque :

L'œil qui ne te voit pas ne te pleurera pas.
Proverbe basque ; Les proverbes et poésies basques (1847)

Qui trompe le trompeur mérite plutôt salaire que peine.
Proverbe basque ; Les proverbes et poésies basques (1847)

Le tard venu est d'ordinaire mal couché.
Proverbe basque ; Les proverbes et poésies basques (1847)

Qui ne prend pas garde en avant est capable de glisser en arrière.
Proverbe basque ; Les proverbes et poésies basques (1847)

Vieillard, si tu voyages en août, aies avec toi ton parasol.
Proverbe basque ; Les proverbes et poésies basques (1847)

Qui me caresse plus que de coutume veut me demander quelque chose.
Proverbe basque ; Les proverbes et poésies basques (1847)

Donner au nécessiteux n'est pas donner, mais semer.
Proverbe basque ; Les proverbes et poésies basques (1847)

Le plaisir est double lors qu'il est fait promptement.
Proverbe basque ; Les proverbes et poésies basques (1847)

L'étranger a la main âpre ou rude.
Proverbe basque ; Les proverbes et poésies basques (1847)

Ne te plains pas de l'année jusqu'à ce qu'elle soit écoulée.
Proverbe basque ; Les proverbes et poésies basques (1847)

Qui doit être pendu à Pâques trouve le Carême bien court.
Proverbe basque ; Les proverbes et poésies basques (1847)

Celui-là jeûne par force qui n'a rien à manger.
Proverbe basque ; Les proverbes et poésies basques (1847)

Le chien qui est à deux maîtres a sa mangeaille placée bien haut.
Proverbe basque ; Les proverbes et poésies basques (1847)

Le fou en sait plus en sa maison que le sage en celle d'autrui.
Proverbe basque ; Les proverbes et poésies basques (1847)

Ni l'étoupe près des tisons, ni la fille près du garçon.
Proverbe basque ; Les proverbes et poésies basques (1847)

La vanité, encore qu'elle fleurisse, elle ne graine pas.
Proverbe basque ; Les proverbes et poésies basques (1847)

Autres nations à découvrir :