Pierre Corneille

Biographie :

Pierre Corneille
Célèbre dramaturge et poète français né le 6 juin 1606 à Rouen dans la Seine-Maritime, Pierre Corneille est décédé, à l'âge de 78 ans, le 1er octobre 1684 à Paris.

Les 74 citations de Pierre Corneille :

Qui ne peut rien prétendre a droit d'abandonner.
Pierre Corneille ; La suivante, I, 5 (1634)
De ces beautés dont l'éclat éblouit, on cesse de les aimer sitôt qu'on en jouit.
Pierre Corneille ; Cinna ou La clémence d'Auguste, II, 1 (1641)
On a peine à haïr ce qu'on a bien aimé, et le feu mal éteint est bientôt rallumé.
Pierre Corneille ; Sertorius, I, 3 (1662)
Un moment élève la renommée, un moment la détruit.
Pierre Corneille ; Horace (1640)
Si ma naissance est basse, elle est du moins sans tache.
Pierre Corneille ; Don Sanche d'Aragon (1649)
Un pur hasard, sans nous, règle notre naissance.
Pierre Corneille ; Othon (1664)
Il ne faut point de grâce à qui se voit sans crime.
Pierre Corneille ; Pertharite (1651)
Tous les cœurs trouvent doux le succès qu'ils espèrent.
Pierre Corneille ; La mort de Pompée (1643)
Un premier mouvement ne fut jamais un crime.
Pierre Corneille ; Horace (1640)
Quand on connaît sa faute, on manque doublement.
Pierre Corneille ; Médée, II, 5 (1635)
Les morts les mieux vengés ne ressuscitent point.
Pierre Corneille ; Suréna (1674)
Jamais un envieux ne pardonne au mérite.
Pierre Corneille ; Suréna (1674)
Plus on sert des ingrats, plus on s'en fait haïr.
Pierre Corneille ; Suréna (1674)
Il faut subir la loi de qui peut obliger.
Pierre Corneille ; La toison d'or (1660)
Qui fait le plus de bruit n'est pas le plus malade.
Pierre Corneille ; Pertharite (1651)
La plus haute vertu peut faire des faux pas.
Pierre Corneille ; Suréna (1674)
Qui parle beaucoup dit beaucoup de sottises.
Pierre Corneille ; La suite du menteur (1645)
Un rien s'ajuste mal avec un autre rien.
Pierre Corneille ; L'illusion comique (1636)
On pardonne aisément à qui trouve son mieux.
Pierre Corneille ; Mélite, II , 6, le 15 décembre 1629.
À raconter ses maux, souvent on les soulage.
Pierre Corneille ; Polyeucte martyr, I, 3 (1642)
Quiconque peut tout est aimable en tout temps.
Pierre Corneille ; Sertorius (1662)
L'occasion qui plaît souvent fait succomber.
Pierre Corneille ; Sophonisbe (1663)
Le mal qui s'évapore en devient plus léger.
Pierre Corneille ; Suréna (1674)
Le malheur succède au bonheur le plus doux.
Pierre Corneille ; Horace, V, 2 (1640)
La fourberie n'est le jeu que des petites âmes.
Pierre Corneille ; Nicomède (1651)