Miguel de Cervantès

Les 108 citations de Miguel de Cervantès :

À chacun suivant son goût ; le neuf plaît, le vieux satisfait.
Miguel de Cervantès ; Le petit-fils de Sancho Panza (1613)
Il n'est pas de si mauvais livre qu'il ne s'y trouve quelque chose de bon.
Miguel de Cervantès ; Don Quichotte, II, 3 (1605)
Les plaisirs allongent la vie, et les chagrins du ménage l'abrègent.
Miguel de Cervantès ; Le petit-fils de Sancho Panza (1613)
Pense lentement et agis vite.
Miguel de Cervantès ; Le petit-fils de Sancho Panza (1613)
La patience finit par tomber quand on la charge d'injures.
Miguel de Cervantès ; Don Quichotte (1605)
Prenez garde qu'un jour, dans l'autre vie, que Dieu ne vous demande compte.
Miguel de Cervantès ; Don Quichotte (1605)
Tous les maux ont leur remède, si ce n'est la mort.
Miguel de Cervantès ; Don Quichotte, II, 10 (1605)
La mort est un moissonneur qui ne fait pas la sieste.
Miguel de Cervantès ; Don Quichotte, II, 20 (1605)
L'envie ne porte avec elle que des déboires, des rancunes et des rages furieuses.
Miguel de Cervantès ; Don Quichotte, II, 8 (1605)
Il n'y a si laide marmite qu'elle ne trouve son couvercle.
Miguel de Cervantès ; Le petit-fils de Sancho Panza (1613)
Les outrages éveillent la colère dans les cœurs les plus humbles.
Miguel de Cervantès ; Don Quichotte (1605)
Fils tu es, père tu seras ; ce que tu donnes tu recevras.
Miguel de Cervantès ; Le petit-fils de Sancho Panza (1613)
Il y a des médisants par tas comme des essaims d'abeilles.
Miguel de Cervantès ; Don Quichotte, II, 5 (1605)
Donner est honneur, demander douleur.
Miguel de Cervantès ; Le petit-fils de Sancho Panza (1613)
Il faut donner du temps au temps.
Miguel de Cervantès ; Don Quichotte, II, 71 (1605)
La jalousie prend toujours ses soupçons pour des vérités.
Miguel de Cervantès ; Don Quichotte (1605)
Femme, fortune et vent changent aussi rapidement.
Miguel de Cervantès ; Le petit-fils de Sancho Panza (1613)
Entre le oui et le non de la femme, on ne ferait pas tenir la pointe d'une aiguille.
Miguel de Cervantès ; Le petit-fils de Sancho Panza (1613)
Aimer est bon, mais mieux vaut être aimé ; l'un est servir, l'autre est commander.
Miguel de Cervantès ; Le petit-fils de Sancho Panza (1613)
Le mensonge exige la mémoire ; mais il n'a pas de pieds, on l'attrape plus vite que le boiteux.
Miguel de Cervantès ; Le petit-fils de Sancho Panza (1613)
Qui me ment toujours ne me trompe jamais.
Miguel de Cervantès ; Le petit-fils de Sancho Panza (1613)
Puisque la maison brûle, chauffons-nous.
Miguel de Cervantès ; Le petit-fils de Sancho Panza (1613)
Qui graisse sa charrette aide à ses bœufs.
Miguel de Cervantès ; Le petit-fils de Sancho Panza (1613)
Élève un corbeau, et il te crèvera les yeux.
Miguel de Cervantès ; Le petit-fils de Sancho Panza (1613)
Qui pèche et s'amende, à Dieu se recommande.
Miguel de Cervantès ; Le petit-fils de Sancho Panza (1613)
Qui en punit un en instruit cent.
Miguel de Cervantès ; Le petit-fils de Sancho Panza (1613)
Cesse la plaisanterie au moment qu'elle plaît le plus.
Miguel de Cervantès ; Le petit-fils de Sancho Panza (1613)
Nos dents nous sont plus proches que nos parents.
Miguel de Cervantès ; Le petit-fils de Sancho Panza (1613)
À qui Dieu ne donne pas de fils, le diable donne des neveux.
Miguel de Cervantès ; Le petit-fils de Sancho Panza (1613)
L'ami par intérêt c'est une hirondelle sur le toit.
Miguel de Cervantès ; Le petit-fils de Sancho Panza (1613)