Marcel Proust.

Les proverbes et citations de Marcel Proust :

Les égoïstes ont toujours le dernier mot.
Marcel Proust ; Le côté de Guermantes (1921)

Les vrais paradis sont les paradis qu'on a perdus.
Marcel Proust ; Le temps retrouvé (Posthume, 1927)

On pardonne les crimes individuels, mais non la participation à un crime collectif.
Marcel Proust ; Le côté de Guermantes (1921)

Rien n'est plus limité que le plaisir et le vice.
Marcel Proust ; À la recherche du temps perdu (1918)

Les femmes réalisent la beauté sans la comprendre.
Marcel Proust ; Les plaisirs et les jours (1896)

Dans l'attente on souffre tant de l'absence de ce qu'on désire qu'on ne peut supporter une autre présence.
Marcel Proust ; À la recherche du temps perdu (1918)

On est impuissant à trouver du plaisir quand on se contente de le chercher.
Marcel Proust ; Le côté de Guermantes (1921)

Il semble que le goût des livres croisse avec l'intelligence.
Marcel Proust ; Sur la lecture - Posthume, 1988.

Il est peu et de réussites faciles, et d'échecs définitifs.
Marcel Proust ; Le temps retrouvé (Posthume, 1927)

La lâcheté ne sait pas profiter des leçons que la générosité lui donne.
Marcel Proust ; Jean Santeuil (1952)

Nous ne savons jamais si nous ne sommes pas en train de manquer notre vie.
Marcel Proust ; Jean Santeuil (1952)

La lecture est une amitié.
Marcel Proust ; Sur la lecture - Posthume, 1988.

On ne peut regretter que ce qu'on se rappelle.
Marcel Proust ; Albertine disparue - Posthume, 1927.

L'adolescence est le seul temps où l'on ait appris quelque chose.
Marcel Proust ; À l'ombre des jeunes filles en fleurs (1918)

La cordialité surfait avec autant de plaisir qu'en prend la taquinerie à déprécier.
Marcel Proust ; À l'ombre des jeunes filles en fleurs (1918)

Une idée forte communique un peu de sa force au contradicteur.
Marcel Proust ; À l'ombre des jeunes filles en fleurs (1918)

Comment oublier à jamais quelqu'un qu'on aime depuis toujours ?
Marcel Proust ; À l'ombre des jeunes filles en fleurs (1918)

On se souvient d'une atmosphère parce que des jeunes filles y ont souri.
Marcel Proust ; La prisonnière (Posthume, 1925)

Sous toute douceur charnelle un peu profonde, il y a la permanence d'un danger.
Marcel Proust ; La prisonnière (Posthume, 1925)

Chaque baiser appelle un autre baiser.
Marcel Proust ; Un amour de Swann (1913)

Il vaut mieux rêver sa vie que la vivre, encore que la vivre, ce soit encore la rêver.
Marcel Proust ; Les plaisirs et les jours (1896)

On déteste ce qui nous est semblable, et nos propres défauts vus du dehors nous exaspèrent.
Marcel Proust ; La prisonnière (Posthume, 1925)

La constance d'une habitude est d'ordinaire en rapport avec son absurdité.
Marcel Proust ; La prisonnière (Posthume, 1925)

La possession de ce qu'on aime est une joie plus grande encore que l'amour.
Marcel Proust ; La prisonnière (Posthume, 1925)

L'univers est vrai pour nous tous et dissemblable pour chacun.
Marcel Proust ; La prisonnière (Posthume, 1925)

Autre rubrique à découvrir :