Jean Racine (4)

Les citations de Jean Racine :

Mon intérêt seul est le but où tu cours.
Jean Racine ; Esther (1689)
Il faut des châtiments dont l'univers frémisse.
Jean Racine ; Esther (1689)
Ainsi que par César, on jure par sa mère.
Jean Racine ; Britannicus (1669)
D'une mère en fureur épargne-moi les cris.
Jean Racine ; Iphigénie (1674)
Allez, le temps est cher : il le faut employer.
Jean Racine ; Mithridate (1673)
On ne peut vaincre sa destinée.
Jean Racine ; Phèdre (1677)
Dieu lui seul est éternel.
Jean Racine ; Athalie (1691)
Un amant sait mal ce qu'il désire !
Jean Racine ; Bérénice (1670)
Que ne fait point un cœur pour plaire à ce qu'il aime, et gagner son vainqueur ?
Jean Racine ; Bérénice (1670)
Puisse le ciel verser sur toutes vos années, mille prospérités l'une à l'autre enchaînées.
Jean Racine ; Bérénice (1670)
Il n'y a que le vraisemblable qui touche.
Jean Racine ; Bérénice, Préface (1670)
Ne cherchons la félicité que dans la paix et l'innocence.
Jean Racine ; Esther (1689)
Ô douce paix ! Heureux le cœur qui ne te perd jamais !
Jean Racine ; Esther (1689)
Si vous parlez toujours, il faut que je me taise.
Jean Racine ; Les plaideurs (1668)
On a bien de la peine à se faire écouter !
Jean Racine ; Les plaideurs (1668)
Il n'est point de fortune à mon bonheur égale.
Jean Racine ; La Thébaïde (1664)
Excuse un malheureux qui perd tout ce qu'il aime, que tout le monde hait, et qui se hait lui-même.
Jean Racine ; Andromaque (1667)
Puis-je espérer encore que vous accepterez un cœur qui vous adore ?
Jean Racine ; Andromaque (1667)
Une extrême justice est souvent une injure.
Jean Racine ; La Thébaïde (1664)
Ainsi que la vertu le crime a ses degrés.
Jean Racine ; Phèdre (1677)
Quelques crimes précèdent toujours les grands crimes.
Jean Racine ; Phèdre (1677)
Je dois parler, je parle, j'ai parlé.
Jean Racine ; Les plaideurs (1668)
On ne court pas deux lièvres à la fois.
Jean Racine ; Les plaideurs (1668)
Chacun peut à son choix disposer de son âme.
Jean Racine ; Andromaque (1667)
Qu'une âme généreuse est facile à séduire !
Jean Racine ; Alexandre le Grand (1665)
L'amour toujours n'attend pas la raison.
Jean Racine ; Britannicus (1669)
L'amour le plus discret laisse par quelque marque échapper son secret.
Jean Racine ; Bajazet (1672)
J'adore le Seigneur, on m'explique sa loi, dans son livre divin, on m'apprend à la lire.
Jean Racine ; Athalie (1691)
Il commande au soleil d'animer la nature.
Jean Racine ; Athalie (1691)
Les témoins sont fort chers, et n'en a pas qui veut.
Jean Racine ; Les plaideurs (1668)
Il n'est point de secrets que le temps ne révèle.
Jean Racine ; Britannicus (1669)
Si je la haïssais, je ne la fuirais pas.
Jean Racine ; Phèdre (1677)
Heureuse l'enfance que le Seigneur instruit et prend sous sa défense !
Jean Racine ; Athalie (1691)
Le bonheur des méchants comme un torrent s'écoule.
Jean Racine ; Athalie (1691)
Je l'ai trop aimé pour ne point le haïr.
Jean Racine ; Andromaque (1667)
Le lâche craint la mort, et c'est tout ce qu'il craint.
Jean Racine ; Andromaque (1667)
Un bienfait reproché tient toujours lieu d'offense.
Jean Racine ; Iphigénie (1674)
Si la foudre d'abord accablait les coupables !
Jean Racine ; La Thébaïde (1664)
Un songe entretient dans mon cœur un chagrin qui le ronge.
Jean Racine ; Athalie (1691)
Dès qu'on est suspect, on n'est plus innocent.
Jean Racine ; Athalie (1691)