Gabriel Meurier.

Les meilleures citations de Gabriel Meurier :

Homme chiche n'est jamais riche.
Gabriel Meurier ; Le trésor des sentences (1568)

À qui Dieu veut aider, nul ne peut nuire ni dommager.
Gabriel Meurier ; Le trésor des sentences (1568)

Octroie qui ne dit mot.
Gabriel Meurier ; Le trésor des sentences (1568)

À renard endormi, ne vient bien et profit.
Gabriel Meurier ; Le trésor des sentences (1568)

Ami de table est variable.
Gabriel Meurier ; Le trésor des sentences (1568)

Le jeu, la nuit, le lit, le feu, ne se contentent jamais de peu.
Gabriel Meurier ; Le trésor des sentences (1568)

Un proverbe est quelquefois meilleur que deux bons avis.
Gabriel Meurier ; Le trésor des sentences (1568)

Bien nourrir fait dormir, et bien vivre bien mourir.
Gabriel Meurier ; Le trésor des sentences (1568)

À chaque pot son couvercle.
Gabriel Meurier ; Le trésor des sentences (1568)

À toute heure, chien pisse et femme pleure.
Gabriel Meurier ; Le trésor des sentences (1568)

À conseil de fou, cloche de bois.
Gabriel Meurier ; Le trésor des sentences (1568)

À dure enclume, marteau de plume.
Gabriel Meurier ; Le trésor des sentences (1568)

À tout seigneur, tout honneur.
Gabriel Meurier ; Le trésor des sentences (1568)

À chaque jour son soir.
Gabriel Meurier ; Le trésor des sentences (1568)

Le temps qui s'écoule et fuit n'épargne personne.
Gabriel Meurier ; Le trésor des sentences (1568)

À bon entendeur, peu de paroles.
Gabriel Meurier ; Le trésor des sentences (1568)

Jeune homme en sa croissance, a un loup en la panse.
Gabriel Meurier ; Le trésor des sentences (1568)

À grand mal commettre et faire, peu de temps est nécessaire.
Gabriel Meurier ; Le trésor des sentences (1568)

Après la fête, on se gratte la tête.
Gabriel Meurier ; Le trésor des sentences (1568)

Abondance est voisine d'arrogance.
Gabriel Meurier ; Le trésor des sentences (1568)

Ami vaut mieux qu'argent et or.
Gabriel Meurier ; Le trésor des sentences (1568)

À paroles lourdes, oreilles sourdes.
Gabriel Meurier ; Le trésor des sentences (1568)

À père amasseur, fils gaspilleur.
Gabriel Meurier ; Le trésor des sentences (1568)

À l'emprunt cousin germain, au rendre fils de putain.
Gabriel Meurier ; Le trésor des sentences (1568)

Assiduité achemine facilité.
Gabriel Meurier ; Le trésor des sentences (1568)