Baltasar Gracián.

Les meilleures citations de Baltasar Gracián :

Bien des hommes ne parlent et n'agissent selon ce qu'ils sont, mais selon l'impression des autres.
Baltasar Gracian ; L'homme de cour (1646)

Certains commencent à voir quand il n'y a plus rien à voir.
Baltasar Gracian ; L'homme de cour (1646)

Ne croit ni les ouïr, ni les dire.
Baltasar Gracian ; L'homme de cour (1646)

Quand la tristesse est au logis, il n'y a rien à faire.
Baltasar Gracian ; L'homme de cour (1646)

Les jours de réjouissance sont les jours de faveur.
Baltasar Gracian ; L'homme de cour (1646)

Il en est des confidents comme de la croûte du pain, on s'en sert en guise de cuillère.
Baltasar Gracian ; L'homme de cour (1646)

Il est bon d'avoir de l'entendement, mais non pas du flux de bouche.
Baltasar Gracian ; L'homme de cour (1646)

L'ignorant n'est pas celui qui le fait, mais celui qui s'y laisse attraper.
Baltasar Gracian ; L'homme de cour (1646)

Il y a des occasions où le meilleur savoir consiste à feindre de ne pas savoir.
Baltasar Gracian ; L'homme de cour (1646)

Savoir refuser est d'aussi grande importance que savoir octroyer.
Baltasar Gracian ; L'homme de cour (1646)

Oui et non sont bien courts à dire ; mais, avant que de les dire, il y faut penser longtemps.
Baltasar Gracian ; L'homme de cour (1646)

Mieux vaut ne pas réveiller le malheur qui dort.
Baltasar Gracian ; L'homme de cour (1646)

Si la rupture est inévitable, il faut au moins qu'elle soit excusable.
Baltasar Gracian ; L'homme de cour (1646)

L'essentiel doit aller le premier, et l'accessoire après.
Baltasar Gracian ; L'homme de cour (1646)

La galanterie n'est pas l'usage des coquins, parce qu'ils n'entendent rien au savoir-vivre.
Baltasar Gracian ; L'homme de cour (1646)

L'homme n'est grand qu'autant qu'il sait ; et quand il sait, il peut tout.
Baltasar Gracian ; L'homme de cour (1646)

On juge d'un homme par les amis qu'il a.
Baltasar Gracian ; L'homme de cour (1646)

La réflexion peut faire de la coutume une seconde nature.
Baltasar Gracian ; L'homme de cour (1646)

Fais-toi désirer, et tu seras bien reçu.
Baltasar Gracian ; L'homme de cour (1646)

L'invention est le partage des esprits vifs, et le bon choix celui des esprits solides.
Baltasar Gracian ; L'homme de cour (1646)

Ce qui plaît comme nouveau, déplaira comme commun.
Baltasar Gracian ; L'homme de cour (1646)

Tu ne seras ni tout entier à personne, ni personne tout entier à toi.
Baltasar Gracian ; L'homme de cour (1646)

Il y a peu d'amis de la personne, mais beaucoup de la fortune.
Baltasar Gracian ; L'homme de cour (1646)

L'exagération est un rameau du mensonge.
Baltasar Gracian ; L'homme de cour (1646)

Défie-toi d'un grand questionneur, comme d'un imprudent ou d'un espion.
Baltasar Gracian ; L'homme de cour (1646)