Anatole France.

Les proverbes et citations de Anatole France :

Dans l'instinct est la seule vérité.
Anatole France ; Pierre Nozière (1899)
Vivre sans illusions, c'est le secret du bonheur.
Anatole France ; Monsieur Bergeret à Paris (1901)
La raison est ce qui effraie le plus chez un fou.
Anatole France ; Monsieur Bergeret à Paris (1901)
La charité du pauvre, c'est de vouloir du bien au riche.
Anatole France ; Monsieur Bergeret à Paris (1901)
Il faut douter du doute.
Anatole France ; Revue politique et littéraire (1889)
Les morts se prêtent aux réconciliations avec une extrême facilité.
Anatole France ; Le jardin d'Épicure (1895)
Une femme sans poitrine, c'est un lit sans oreillers.
Anatole France ; La Rôtisserie de la reine Pédauque (1892)
La chair des femmes se nourrit de caresses comme l'abeille de fleurs.
Anatole France ; Le Lys rouge (1894)
Une femme ne cède à l'amour-passion qu'à l'âge où la solitude n'effraye plus.
Anatole France ; Le Lys rouge (1894)
Il n'y a que les égoïstes qui aiment vraiment les femmes.
Anatole France ; Le Lys rouge (1894)
Une Parisienne amoureuse manque à sa fonction, qui est d'être à tous, comme une œuvre d'art.
Anatole France ; Le Lys rouge (1894)
Pour se donner les joies de l'adultère, il faut être une personne pieuse.
Anatole France ; Le Lys rouge (1894)
Le christianisme a beaucoup fait pour l'amour en en faisant un péché.
Anatole France ; Le jardin d'Épicure (1895)
En art comme en amour, l'instinct suffit.
Anatole France ; Le jardin d'Épicure (1895)
Une vie tue l'imagination, et non pas la gaieté.
Anatole France ; Le jardin d'Épicure (1895)
L'humanité a de tout temps la même somme de folie et de bêtise à dépenser.
Anatole France ; Le jardin d'Épicure (1895)
Mourir, c'est accomplir un acte d'une portée incalculable.
Anatole France ; Le jardin d'Épicure (1895)
Il n'est pas d'autre intelligence que celle des sens : aimer c'est comprendre.
Anatole France ; Thaïs (1890)
Ce que nous ignorons n'est pas ; à quoi bon nous tourmenter pour un néant ?
Anatole France ; Thaïs (1890)
Un amour vrai n'a qu'un langage : les baisers.
Anatole France ; Thaïs (1890)
Il est plus facile de promettre un grand bonheur que de le donner.
Anatole France ; Thaïs (1890)
Le cœur se trompe comme l'esprit.
Anatole France ; Le petit Pierre (1918)
Il faut se pardonner beaucoup à soi-même pour s'habituer à pardonner beaucoup à autrui.
Anatole France ; Le petit Pierre (1918)
Caressez longuement votre phrase et elle finira par sourire.
Anatole France ; La vie littéraire (1888-1892)

Autre rubrique à découvrir :