Les proverbes orientaux (3)

Les plus beaux proverbes de l'Orient :

Sois toujours pourvu du nécessaire suivant ta condition ; mais ne fais pas toute la dépense que tu pourrais faire, afin que l'économie de ta jeunesse soit ta consolation dans un âge plus avancé.
Proverbe oriental ; Proverbes et locutions orientales (1835)

Le plus près que l'homme puisse approcher du bonheur, dans la carrière de la vie, c'est de posséder la liberté, la santé et la paix du cœur.
Proverbe oriental ; Proverbes et locutions orientales (1835)

Le pain dérobé par le méchant se change en poussière dans sa bouche.
Proverbe oriental ; Proverbes et dictons orientaux (1876)

L'affabilité est l'ornement de la grandeur : la fierté ne sied que dans l'infortune.
Proverbe oriental ; Proverbes et locutions orientales (1835)

Il ne faut pas tendre la main si loin qu'on ne puisse la retirer sans danger.
Proverbe oriental ; Proverbes et locutions orientales (1835)

Qui sait écouter et se taire sait apprendre et retenir.
Proverbe oriental ; Proverbes et locutions orientales (1835)

Dans le pays de l'amitié, l'on ne connaît pas la distance d'un lieu à un autre ; rien n'est près, rien n'est loin : l'ami, quoique absent, est toujours présent à l'ami par l'imagination. Si l'éloignement sépare leurs corps, la pensée réunit leurs âmes.
Proverbe oriental ; Proverbes et locutions orientales (1835)

Toute famille a un crocodile au fond de sa citerne.
Proverbe oriental ; Proverbes et locutions orientales (1835)

Ce qui n'est pas fait avec le temps est fait contre le temps.
Proverbe oriental ; Proverbes et locutions orientales (1835)

Une demi vérité est pire qu'un mensonge entier.
Proverbe oriental ; Proverbes et locutions orientales (1835)

Le hasard ne favorise que les esprits préparés au hasard.
Proverbe oriental ; Proverbes et dictons orientaux (1876)

Pour connaître les hommes, il faut les manger avec beaucoup de sel.
Proverbe oriental ; Proverbes et locutions orientales (1835)

La chambre du malade est le royaume du médecin.
Proverbe oriental ; Proverbes et locutions orientales (1835)

Une femme résolue est pire qu'un troupeau d'éléphants.
Proverbe oriental ; Proverbes et locutions orientales (1835)

L'amitié est la sympathie de deux âmes égales.
Proverbe oriental ; Proverbes et locutions orientales (1835)

Le respect et la sincérité sont les liens de l'amitié.
Proverbe oriental ; Proverbes et locutions orientales (1835)

Tout ce qui est écrit continue de vivre ; tout ce qui n'est que parler meurt.
Proverbe oriental ; Proverbes et dictons orientaux (1876)

On plie à son gré le bois vert, mais quand il est sec, on ne peut le redresser qu'avec le feu.
Proverbe oriental ; Proverbes et dictons orientaux (1876)

La flèche du mépris perce même l'écaille de la tortue.
Proverbe oriental ; Proverbes et dictons orientaux (1876)

L'aumône est le sel des richesses, sans elle, celles-ci se corrompent.
Proverbe oriental ; Proverbes et dictons orientaux (1876)

Fais du bien et jette-le à la mer ; si les poissons l'ignorent, Dieu le saura.
Proverbe oriental ; Proverbes et locutions orientales (1835)

Avec la sagesse commence le repos du corps et de l'esprit.
Proverbe oriental ; Proverbes et locutions orientales (1835)

La langueur du regard vaut mieux que le regard assuré.
Proverbe oriental ; Proverbes et dictons orientaux (1876)

Entre la coupe et les lèvres, il y a place pour un malheur.
Proverbe oriental ; Proverbes et dictons orientaux (1876)

Tout arrive, même ce qu'on désire.
Proverbe oriental ; Proverbes et dictons orientaux (1876)