François-Marie Arouet, dit Voltaire (4)

Les citations de Voltaire :

Le secret d'ennuyer est celui de tout dire.
Voltaire ; De la nature de l'homme (1734)

La dispute est souvent funeste autant que vaine.
Voltaire ; Stances, XXVIII (1775)

La politesse est à l'esprit ce que la grâce est au visage.
Voltaire ; Stances, XXVIII (1775)

L'honneur, le plaisir même, est le fils des travaux.
Voltaire ; Stances, XXVIII (1775)

On conduit la nature, on ne la change pas.
Voltaire ; Stances, XXVIII (1775)

L'usage est fait pour le mépris du sage.
Voltaire ; Nanine ou Le préjugé vaincu (1749)

Femme sage est plus que femme belle.
Voltaire ; Ce qui plaît aux dames (1764)

Un honnête homme tient sa promesse ; un roi sage tient ses traités.
Voltaire ; Dictionnaire philosophique (1764)

Être hypocrite, quelle bassesse ! mais être hypocrite et méchant, quelle horreur !
Voltaire ; Dictionnaire philosophique (1764)

Qui discute a raison, et qui dispute a tort.
Voltaire ; Dictionnaire philosophique (1764)

Le présent accouche de l'avenir.
Voltaire ; Dictionnaire philosophique (1764)

Nos entreprises dépendent uniquement de la trempe de notre âme.
Voltaire ; Le siècle de Louis XIV (1751)

Les beaux esprits se rencontrent.
Voltaire ; Lettre à M. Thiriot, le 30 juin 1760.

Honore ton père et ta mère, si tu veux vivre longtemps.
Voltaire ; Dictionnaire philosophique (1764)

Dire le secret d'autrui est une trahison, dire le sien est une sottise.
Voltaire ; L'indiscret, I (1725)

Mieux vaut tard que mal, et cela en tout genre.
Voltaire ; Lettre à M. Collini, le 7 octobre 1762.

La stérilité, en tout genre, est ou un vice de la nature, ou un attentat contre la nature.
Voltaire ; Dialogue entre un philosophe et un contrôleur général des finances (1751)

Il faut s'élever avec son siècle.
Voltaire ; Dialogue entre un philosophe et un contrôleur général des finances (1751)

Les femmes ne sont pas infiniment exactes en affaires.
Voltaire ; Lettre à la marquise du Deffand, le 20 janvier 1769.

L'intérêt à croire une chose n'est pas une preuve de l'existence de cette chose.
Voltaire ; Remarques sur les pensées de Pascal (1728)

Si l'homme était parfait, il serait Dieu.
Voltaire ; Remarques sur les pensées de Pascal (1728)

Un amour satisfait sait se cacher.
Voltaire ; Zadig ou La destinée, VIII (1748)

Toujours du plaisir n'est pas du plaisir.
Voltaire ; Zadig ou La destinée, VI (1748)

La modestie est le correctif de l'orgueil.
Voltaire ; Dictionnaire philosophique (1764)

Un jour, tout sera bien, voilà notre espérance ; tout est bien aujourd'hui, voilà l'illusion.
Voltaire ; Le désastre de Lisbonne (1756)

Autre rubrique à découvrir :