Jean Racine (3)

Les citations de Jean Racine :

Toujours quelque crainte accompagne l'amour.
Jean Racine ; Britannicus, V, 3 (1669)

Pressez : demandez tout, pour ne rien obtenir.
Jean Racine ; Andromaque, I, 1 (1667)

Peut-on haïr sans cesse ? Et punit-on toujours ?
Jean Racine ; Andromaque, I, 4 (1667)

Toujours la tyrannie a d'heureuses prémices.
Jean Racine ; Britannicus, I, 1 (1669)

Les moments sont trop chers pour les perdre en paroles.
Jean Racine ; Bajazet, V, 4 (1672)

Ma foi, sur l'avenir bien fou qui se fiera : Tel qui rit vendredi, dimanche pleurera.
Jean Racine ; Les plaideurs, I, 1 (1668)

L'argent ne nous vient pas si vite que l'on pense.
Jean Racine ; Les plaideurs, I, 4 (1668)

Compare prix pour prix.
Jean Racine ; Les plaideurs, I, 4 (1668)

L'un veut plaider toujours, l'autre toujours juger.
Jean Racine ; Les plaideurs, I, 4 (1668)

Quand une femme en tête a sa folie ; fou vous-même.
Jean Racine ; Les plaideurs, I, 7 (1668)

Qui voudra mordre y morde.
Jean Racine ; Les plaideurs, III, 3 (1668)

Je ne fais que passer, il n'était déjà plus.
Jean Racine ; Esther, III, 9 (1689)

L'honneur seul peut flatter un esprit généreux.
Jean Racine ; Esther, II, 5 (1689)

Les plus malheureux osent pleurer le moins !
Jean Racine ; Iphigénie, I, 5 (1674)

Un moment quelquefois éclaircit plus d'un doute.
Jean Racine ; Iphigénie, II, 5 (1674)

Il faut des actions, et non pas des paroles.
Jean Racine ; Iphigénie, III, 7 (1674)

Que ne peut la frayeur sur l'esprit des mortels ?
Jean Racine ; Athalie, II, 5 (1691)

Le peuple aime un esclave, et craint d'avoir un maître.
Jean Racine ; La Thébaïde, II, 3 (1664)

Qu'aisément l'amour croit tout ce qu'il souhaite !
Jean Racine ; Bajazet, I, 4 (1672)

Craignez que le Ciel rigoureux ne vous haïsse assez pour exaucer vos vœux.
Jean Racine ; Phèdre, IV, 3 (1677)

On voit tous ses vœux l'un l'autre se détruire !
Jean Racine ; Phèdre, I, 3 (1677)

Cet ennemi barbare, injuste, sanguinaire, songez, quoi qu'il ait fait, songez qu'il est mon père.
Jean Racine ; Iphigénie, III, 6 (1674)

Heureux le mortel obscur qui, sans gloire et sans danger, achève sa paisible carrière !
Jean Racine ; Iphigénie, I, 1 (1674)

Que les grands sont à plaindre avec leurs honneurs !
Jean Racine ; Iphigénie, I, 1 (1674)

S'il est doux d'aspirer aux honneurs, on se repent souvent de les avoir obtenus.
Jean Racine ; Iphigénie, I, 1 (1674)