Baltasar Gracian

Les 197 citations de Baltasar Gracian :

Une félicité qui coûte de la peine, contente doublement.
Baltasar Gracian ; L'homme de cour (1646)

Services rendus sont plus sûrs que grâces reçues.
Baltasar Gracian ; L'homme de cour (1646)

Le cœur accuse la faute, mais la bouche la défend.
Baltasar Gracian ; L'homme de cour (1646)

Le nombre des mécontents est toujours plus grand que celui des gens reconnaissants.
Baltasar Gracian ; L'homme de cour (1646)

La passion bannit toujours la raison.
Baltasar Gracian ; L'homme de cour (1646)

L'affectation sans mérite n'est qu'une tromperie vulgaire.
Baltasar Gracian ; Oraculo manual (1647)

Les faveurs qui précèdent les mérites sont la pierre de touche des hommes bien nés.
Baltasar Gracian ; L'homme de cour (1646)

Une vie qui n'a point de relâche est comme une longue route où l'on ne trouve point d'hôtelleries.
Baltasar Gracian ; L'homme de cour (1646)

Parler à propos vaut mieux que parler trop.
Baltasar Gracian ; L'homme de cour (1646)

Il y a des amitiés légitimes, et des amitiés bâtardes.
Baltasar Gracian ; L'homme de cour (1646)

On juge d'un homme par les amis qu'il a.
Baltasar Gracian ; L'homme de cour (1646)

La politesse même offense quand elle se fait trop remarquer.
Baltasar Gracian ; L'homme de cour (1646)

Prends garde à ne pas tomber dans l'affectation en affectant de ne pas affecter.
Baltasar Gracian ; L'homme de cour (1646)

L'on passe pour étranger en tout ce que l'on affecte.
Baltasar Gracian ; L'homme de cour (1646)

L'irrésolution est pire que la mauvaise exécution.
Baltasar Gracian ; L'homme de cour (1646)

Donne tes belles actions, mais ne les vends point.
Baltasar Gracian ; L'homme de cour (1646)

C'est savoir vivre que de changer en plaisirs ce qui ne devait causer que des déplaisirs.
Baltasar Gracian ; L'homme de cour (1646)

Mieux vaut être aimé avec respect qu'avec tendresse.
Baltasar Gracian ; L'homme de cour (1646)

Le goût se cultive aussi bien que l'esprit.
Baltasar Gracian ; Oraculo manual (1647)

Bien des hommes ne parlent et n'agissent selon ce qu'ils sont, mais selon l'impression des autres.
Baltasar Gracian ; L'homme de cour (1646)

Quelques gens ressemblent à un pot neuf, qui prend pour toujours l'odeur de la première liqueur.
Baltasar Gracian ; L'homme de cour (1646)

Quand le mensonge va toujours le premier, la vérité ne trouve plus de place.
Baltasar Gracian ; L'homme de cour (1646)

Qui dit du mal d'autrui s'en fait toujours dire sur lui-même davantage.
Baltasar Gracian ; L'homme de cour (1646)

Chacun se venge du médisant en disant du mal de lui.
Baltasar Gracian ; L'homme de cour (1646)

Ne sois point ingénieux aux dépens d'autrui.
Baltasar Gracian ; L'homme de cour (1646)