William Shakespeare.

Sa biographie :

William Shakespeare
Célèbre poète, écrivain et dramaturge né le 23 avril 1564 à Stratford-upon-Avon en Angleterre, William Shakespeare est mort le 23 avril 1616 dans sa ville natale. Auteur et interprète de ses propres oeuvres, il est considéré comme l'un des plus grands dramaturges, poètes et écrivains de tous les temps de la culture anglo-saxonne. William Shakespeare meurt à l'âge de 52 ans, il repose dans l'église de la Sainte-Trinité à Stratford-upon-Avon. Découvrez sa biographie complète sur Wikipédia.

Les 60 citations de William Shakespeare :

Nous savons ce que nous sommes, mais nous ne savons pas ce que nous pouvons être.
William Shakespeare ; Hamlet (1603)
L'amour est une fumée de soupirs.
William Shakespeare ; Roméo et Juliette (1590)
Le mal recueille le mal ; et l'infamie, la rétribution de l'infamie.
William Shakespeare ; Richard III (1592)
On peut être doux quand on n'a pas de raison d'être autrement.
William Shakespeare ; La comédie des erreurs, III (1594)
Quand j'étais dans mon jeune âge, bien doux me semblait l'amour ; oui, mais quant au mariage, faut y songer plus d'un jour.
William Shakespeare ; Hamlet (1603)
Allons sagement et doucement ; qui court vite trébuche.
William Shakespeare ; Roméo et Juliette (1590)
L'âme de mon père grandit en moi.
William Shakespeare ; Comme il vous plaira (1599)
Sois loyal envers toi-même, et ne sois déloyal envers personne.
William Shakespeare ; Hamlet (1603)
Pour bien connaître un homme, il faut le connaître par soi-même.
William Shakespeare ; Hamlet (1603)
La haine et la discorde bannissent toute pitié.
William Shakespeare ; La comédie des erreurs, I (1594)
Il n'y a de bien et de mal que selon l'opinion qu'on a.
William Shakespeare ; Hamlet (1603)
La perfection, poussée à l'excès, meurt.
William Shakespeare ; Hamlet (1603)
La folie fait le tour du globe comme le soleil, elle brille partout.
William Shakespeare ; La nuit des rois (1600)
Un fou spirituel vaut mieux qu'un esprit fou.
William Shakespeare ; La nuit des rois (1600)
L'imagination est si féconde en formes changeantes, que rien n'égale ses bizarres fantaisies.
William Shakespeare ; La nuit des rois (1600)
Faire le mal est souvent regardé comme louable, faire le bien passe pour folie.
William Shakespeare ; Macbeth (1605)
Avant de narguer les autres à coups de vieilles formules, faites votre examen de conscience.
William Shakespeare ; Beaucoup de bruit pour rien (1600)
Ce n'est point dans les faveurs et le sourire de la fortune que la trempe de la vertu sublime et pure se reconnaît, car alors le lâche et le brave, le sage et l'insensé, le savant et l'ignorant, l'homme dur et l'homme sensible, se ressemblent et présentent les traits d'une même famille. C'est dans la tempête que soulève le courroux de cette déesse, c'est alors que sous l'impression de son souffle puissant, la séparation s'opère ; son souffle disperse au loin la paille vaine et légère, et tout ce qui a de la consistance et du corps demeure fixé par son poids, par la richesse de son mérite, et se montre pur et sans mélange.
William Shakespeare ; Troïlus et Cressida (1602)
II ne faut pas faire de la loi un vain épouvantail, le plaçant pour effrayer les oiseaux de proie et lui laissant cette apparence vaine, jusqu'à ce que familiarisés par l'habitude de le voir, ils osent venir se percher sur l'objet même de leur terreur. Cependant n'aiguisons le glaive de la loi que pour faire d'abord une légère incision, plutôt que d'en frapper à coups mortels.
William Shakespeare ; Mesure pour mesure (1604)
L'homme orgueilleux se dévore lui-même. L'orgueil est son miroir, son héraut, son historien, son panégyriste, et toute belle action qu'il vante lui-même, il en détruit et anéantit le mérite par sa propre louange.
William Shakespeare ; Troïlus et Cressida (1602)
Le repentir porte avec lui une certaine douceur.
William Shakespeare ; Le conte d'hiver (1610)
La liberté sans frein est toujours mariée avec le malheur.
William Shakespeare ; La comédie des erreurs (1594)
La gaieté doit assaisonner tous les mets de la table sans quoi se réunir serait insupportable.
William Shakespeare ; Macbeth (1605)
Garde-toi d'entrer dans une querelle.
William Shakespeare ; Hamlet (1603)
Sois familier, mais nullement vulgaire.
William Shakespeare ; Hamlet (1603)