Pierre Reverdy.

Les proverbes et citations de Pierre Reverdy :

La fameuse bonne foi n'est souvent qu'un manque de conscience et de loyauté envers soi-même.
Pierre Reverdy ; Le gant de crin (1927)
L'on ne se mêle de critiquer un art que parce qu'on n'y a pas réussi.
Pierre Reverdy ; Le gant de crin (1927)
On est d'autant plus indiqué pour critiquer un art qu'on l'a soi-même pratiqué.
Pierre Reverdy ; Le livre de mon bord (1948)
On ne peut plus dormir tranquille quand on a une fois ouvert les yeux.
Pierre Reverdy ; La lucarne ovale (1916)
L'amour engendre l'amour.
Pierre Reverdy ; En vrac (1929)
Il n'y a pas de meilleure vengeance que l'oubli des injures.
Pierre Reverdy ; Le gant de crin (1927)
Une éducation trop rigide glace l'âme, une éducation trop lâche la perd.
Pierre Reverdy ; Le livre de mon bord (1948)
Quand on est un élève qui prend des leçons, il est vain d'affecter l'air d'un maître qui en donne.
Pierre Reverdy ; Nord-Sud (1918)
L'avenir est un paradis d'où, exactement comme de l'autre, personne n'est encore jamais revenu.
Pierre Reverdy ; En vrac (1929)
La commune mesure des hommes ce sont les petitesses, et non pas la grandeur.
Pierre Reverdy ; Le gant de crin (1927)
L'amour-propre a des plaies secrètes que rien ne saurait secourir.
Pierre Reverdy ; Le gant de crin (1927)
Là où l'orgueil souffre et se tend, et là où l'amour-propre saigne, la sotte prétention trouve matière à se réjouir.
Pierre Reverdy ; Le gant de crin (1927)
Quand tu rencontres la douceur, sois prudent, n'en abuse pas, prends garde de ne pas démasquer la violence.
Pierre Reverdy ; En vrac (1929)
Contre l'imbécile égoïsme des hommes, il n'y a d'autre recours que d'entrer dans leur jeu sans les suivre.
Pierre Reverdy ; Le livre de mon bord (1948)
On s'aperçoit qu'on a un estomac bien avant de se douter qu'on a une âme.
Pierre Reverdy ; Le gant de crin (1927)
Ne rien connaître de Dieu ni de l'éternité de l'âme, c'est ne pas être.
Pierre Reverdy ; Le gant de crin (1927)
Le seul bonheur, c'est aimer de vivre.
Pierre Reverdy ; Le livre de mon bord (1948)
Un ami, c'est quelqu'un à qui l'on a donné barre sur soi mais qui doit bien se garder d'en abuser.
Pierre Reverdy ; Le livre de mon bord (1948)
Il n'y a pas d'amis, il n'y a que des complices.
Pierre Reverdy ; Le livre de mon bord (1948)
Ce n'est pas tellement de liberté qu'on a besoin, mais de n'être enchaîné que par ce que l'on aime.
Pierre Reverdy ; Le livre de mon bord (1948)
On peut croire en Dieu sans l'aimer, l'amour n'est pas le fort de tout le monde.
Pierre Reverdy ; Le livre de mon bord (1948)

Autre rubrique à découvrir :