Montesquieu (2)

Les citations de Montesquieu :

Tout homme doit être poli, mais aussi il doit être libre.
Montesquieu ; Les pensées diverses (1717-1755)
Il y a autant de vices qui viennent de ce qu’on ne s’estime pas assez que de ce que l'on s’estime trop.
Montesquieu ; Les pensées diverses (1717-1755)
Les gens qui ont peu d'affaires sont de très grands parleurs : moins on pense, plus on parle.
Montesquieu ; Les pensées diverses (1717-1755)
Il y a certains défauts qu'il faut voir pour les sentir, tels que les habituels.
Montesquieu ; Les pensées diverses (1717-1755)
Il faut regarder son bien comme son esclave, mais il ne faut pas perdre son esclave.
Montesquieu ; Les pensées diverses (1717-1755)
Le peuple est honnête dans ses goûts, sans l'être dans ses mœurs.
Montesquieu ; Les pensées diverses (1717-1755)
Les histoires sont des faits faux composés sur des faits vrais, ou bien à l'occasion des vrais.
Montesquieu ; Les pensées diverses (1717-1755)
Il faut toujours quitter les lieux un moment avant d'y attraper des ridicules.
Montesquieu ; Les pensées diverses (1717-1755)
La plupart des hommes sont plus capables de grandes actions que de bonnes.
Montesquieu ; Les pensées diverses (1717-1755)
Deux espèces d’hommes : ceux qui pensent et ceux qui amusent.
Montesquieu ; Les pensées diverses (1717-1755)
Une heure de lecture est le souverain remède contre les dégoûts de la vie.
Montesquieu ; Les pensées diverses (1717-1755)
Qui fait exécuter les lois doit s'y soumettre.
Montesquieu ; Lettres persanes (1721)
Nous croyons les autres plus heureux qu'ils ne sont.
Montesquieu ; Les pensées diverses (1717-1755)
Le succès de la plupart des choses dépend de savoir combien il faut de temps pour réussir.
Montesquieu ; Les pensées diverses (1717-1755)
Le souper tue la moitié de Paris ; le dîner l'autre.
Montesquieu ; Les pensées diverses (1717-1755)
La plupart des hommes sont de bonne volonté, mais ils ne savent comment s'y prendre.
Montesquieu ; Les pensées diverses (1717-1755)
Deux beautés communes se défont ; deux grandes beautés se font valoir.
Montesquieu ; Les pensées diverses (1717-1755)
L'argent est très estimable quand on le méprise.
Montesquieu ; Les pensées diverses (1717-1755)
Les vices ont leur pénitence.
Montesquieu ; Les pensées diverses (1717-1755)
Par malheur, trop peu d'intervalle entre le temps où l'on est trop jeune et celui où l'on est trop vieux.
Montesquieu ; Les pensées diverses (1717-1755)
Les grands seigneurs ont des plaisirs, le peuple a de la joie.
Montesquieu ; Les pensées diverses (1717-1755)
Quand on a été femme à Paris, on ne peut pas être femme ailleurs.
Montesquieu ; Les pensées diverses (1717-1755)
La pudeur sied bien à tout le monde, mais il faut savoir la vaincre et jamais la perdre.
Montesquieu ; Les pensées diverses (1717-1755)
Il ne faut point faire par les lois ce que l'on peut faire par les mœurs.
Montesquieu ; Les pensées diverses (1717-1755)
Un homme qui écrit bien n'écrit pas comme on écrit, mais comme il écrit.
Montesquieu ; Les pensées diverses (1717-1755)
À peine l'esprit est-il parvenu à sa maturité, que le corps commence à s'affaiblir.
Montesquieu ; Les pensées diverses (1717-1755)
Quand on veut gouverner les hommes, il ne faut pas les chasser devant soi, il faut les faire suivre.
Montesquieu ; Les pensées diverses (1717-1755)
Aimer à lire, c'est faire un échange des heures d'ennui contre des heures délicieuses.
Montesquieu ; Les pensées diverses (1717-1755)
Pour juger les hommes, il faut leur passer les préjugés de leur temps.
Montesquieu ; Les pensées diverses (1717-1755)
Mieux vaut avoir un homme d'esprit pour nous appuyer que des sots pour nous approuver.
Montesquieu ; Les pensées diverses (1717-1755)