Jean-Baptiste Poquelin, dit Molière (2)

Les citations de Molière :

Aimable jeunesse suivez la tendresse, joignez aux beaux jours la douceur des Amours.
Molière ; Psyché (1671)
Plus on aime quelqu'un, moins il faut qu'on le flatte.
Molière ; Le Misanthrope (1666)
Ma femme bien souvent a la tête un peu chaude.
Molière ; Les femmes savantes (1672)
L'hypocrisie est un vice à la mode, et tous les vices à la mode passent pour vertus.
Molière ; Dom Juan (1665)
Tous les discours n'avancent point les choses : Il faut faire et non pas dire.
Molière ; Dom Juan (1665)
Les gens de bien sont enviés toujours.
Molière ; Le Tartuffe (1664)
Le plus souvent l'apparence déçoit, il ne faut pas toujours juger sur ce qu'on voit.
Molière ; Le Tartuffe (1664)
Les langues ont toujours du venin à répandre.
Molière ; Le Tartuffe (1664)
Le chemin est long du projet à la chose.
Molière ; Le Tartuffe (1664)
On est aisément dupé par ce qu'on aime.
Molière ; Le Tartuffe (1664)
Contre la médisance il n'est point de rempart.
Molière ; Le Tartuffe (1664)
Pour se bien montrer ami de ceux que l'on invite, il faut que la frugalité règne dans les repas qu'on donne.
Molière ; L'avare (1668)
Tous les hommes sont semblables par les paroles, et ce n'est que les actions qui les découvrent différents.
Molière ; L'avare (1668)
Quand il y a à manger pour huit, il y en a bien pour dix.
Molière ; L'avare (1668)
Usez mieux, ô ! beautés fières ! du pouvoir de tout charmer.
Molière ; La princesse d'Élide (1664)
Vivre sans aimer n'est pas proprement vivre.
Molière ; La princesse d'Élide (1664)
C'est extrême plaisir de pouvoir d'un péril affranchir ce qu'on aime.
Molière ; La princesse d'Élide (1664)
Quand deux cœurs s'aiment bien, tout le reste n'est rien.
Molière ; Monsieur de Pourceaugnac, Prologue (1669)
Soupirer d'amour est une douce chose, quand rien à nos vœux ne s'oppose.
Molière ; Monsieur de Pourceaugnac, Prologue (1669)
D'une sombre et lâche jalousie, rien ne peut excuser l'étrange frénésie.
Molière ; Dom Garcie de Navarre (1660)
Jouissons, jouissons des plaisirs innocents dont les feux de l'amour savent charmer nos sens.
Molière ; Les amants magnifiques (1670)
Les inclinations naissantes ont des charmes inexplicables.
Molière ; Dom Juan (1665)
Quand une femme a sa tête fantasque, on voit une tempête en forme de bourrasque.
Molière ; Le dépit amoureux (1656)
Les femmes ne valent pas le diable.
Molière ; Le dépit amoureux (1656)
La tête d'une femme est comme la girouette qui tourne au premier vent.
Molière ; Le dépit amoureux (1656)
La femme est, comme on dit, mon maître ; un certain animal difficile à connaître.
Molière ; Le dépit amoureux (1656)
La femme est toujours femme, et jamais ne sera que femme tant qu'entier le monde durera.
Molière ; Le dépit amoureux (1656)
La chair est fragile quelquefois, et une fille n'est ni caillou ni bois.
Molière ; Le dépit amoureux (1656)
Le mépris suit de près la faveur qu'on rejette.
Molière ; Le dépit amoureux (1656)
Un sot qui ne dit mot ne se distingue pas d'un savant qui se tait.
Molière ; Le dépit amoureux (1656)