Jean-Baptiste Poquelin, dit Molière (2)

Les citations de Molière :

La tête d'une femme est comme la girouette qui tourne au premier vent.
Molière ; Le dépit amoureux (1656)
La femme est toujours femme, et jamais ne sera que femme tant qu'entier le monde durera.
Molière ; Le dépit amoureux (1656)
La jalousie est un monstre odieux.
Molière ; Dom Garcie de Navarre (1660)
À force de sagesse, on peut être blâmable.
Molière ; Le Misanthrope (1666)
Un sage esprit s'accommode aux vices de son siècle.
Molière ; Dom Juan (1665)
Le cocuage n'est que ce que l'on le fait.
Molière ; L'école des femmes (1662)
De quelque façon qu'on puisse avoir vécu, on est homme d'honneur quand on n'est point cocu.
Molière ; L'école des femmes (1662)
L'amour est un grand maître, ce qu'on ne fut jamais, il nous enseigne à l'être.
Molière ; L'école des femmes (1662)
Il en est comme de ces beaux songes qui ne vous laissent au réveil que le déplaisir de les avoir crus.
Molière ; Le malade imaginaire (1673)
Un silence est assez pour expliquer un cœur.
Molière ; Dom Garcie de Navarre (1660)
Quand l'amour à vos yeux offre un choix agréable, jeunes beautés, laissez-vous enflammer.
Molière ; La princesse d'Élide (1664)
Il faut cajoler les mères pour obtenir les filles.
Molière ; Les amants magnifiques (1670)
Souvent on entend mal ce qu'on croit bien entendre.
Molière ; Dom Garcie de Navarre (1660)
Le mépris des sots est une pilule qu'on peut avaler mais qu'on ne peut mâcher sans faire la grimace.
Molière ; Remerciement au roi, Notes (1663)
La solitude effraie une âme de vingt ans.
Molière ; Le Misanthrope (1666)
Je l'ai vu, dis-je, vu, de mes propres yeux vu, ce qu'on appelle vu.
Molière ; Le Tartuffe (1664)
Les envieux mourront, mais non jamais l'envie.
Molière ; Le Tartuffe (1664)
L'emportement de la jeunesse nous entraîne le plus souvent dans des précipices fâcheux.
Molière ; L'avare (1668)