Louis Belmontet.

Biographie :

Louis Belmontet

Homme politique, publiciste et poète français né le 26 mars 1798 à Montauban en région Midi-Pyrénées, Louis Belmontet est mort le 14 octobre 1879 à Paris. Poète bonapartiste et romantique, il consacra la plupart de ses œuvres à son idole et à sa famille : Les Mânes de Waterloo, Les funérailles de Napoléon, Les Impérialistes, Les Napoléoniennes, L'Empereur n'est pas mort, et Le fils de Napoléon III. Plusieurs fois couronné par les Jeux Floraux, notamment en 1823, il meurt à l'âge de 81 ans à son domicile parisien.

Découvrez sa biographie complète sur Wikipédia.

Les 70 citations de Louis Belmontet :

Le chagrin est pour tous un commun héritage. Triste, on est plus aimé, l'on aime davantage ; car le cœur en aimant cherche à se ranimer, et qui n'a point souffert n'est point digne d'aimer.
Louis Belmontet ; Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Aimer c'est s'abdiquer dans un autre soi-même, dès que le cœur se donne, il vit dans ce qu'il aime.
Louis Belmontet ; Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Crains et n'écoute qu'à demi, même un serment d'un ennemi.
Louis Belmontet ; Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Montre peu, si tu veux n'en être pas fâché, les défauts d'un voisin avec un doigt taché.
Louis Belmontet ; Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Aimer, c'est n'avoir plus l'empire de soi-même, on est esclave en sa maison. On a mis tout entier son cœur dans ce qu'on aime, et c'est au cœur qu'est la raison.
Louis Belmontet ; Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Avec l'amour aux saints accords, le corps est âme et l'âme est corps.
Louis Belmontet ; Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Que leur amour est différent ! L'homme en fait un combat et la femme un service. Le véritable amour n'est qu'un long sacrifice : La femme donne et l'homme prend.
Louis Belmontet ; Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

O femme, ta puissance est l'art de la faiblesse. Ta douce servitude est encore ta noblesse.
Louis Belmontet ; Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Rien ne rend meilleur et n'attache comme les sentiments d'une femme sans tache.
Louis Belmontet ; Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

L'amour, du mariage est la première fête. En s'usant il s'épure, il se retire au cœur : En amitié profonde il change sa défaite, et prend le nom de son vainqueur.
Louis Belmontet ; Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Mère, à l'art de prévoir ne sois pas étrangère, la première richesse est d'être ménagère.
Louis Belmontet ; Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Jeune fille aime en toi la peur de mal agir, le plus beau don du ciel c'est le don de rougir.
Louis Belmontet ; Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Femme dont le bonheur est presque une chimère, c'est le chemin du ciel que tu prends, étant mère.
Louis Belmontet ; Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

De l'éducation le chemin est ardu. Mères, enfant gâté veut dire : cœur perdu.
Louis Belmontet ; Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Femme pure est pour l'homme épris de sa beauté, ce qu'un manteau d'hermine est à la royauté.
Louis Belmontet ; Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

La femme enfant nous plait par son cœur qui fleurit ; jeune, par sa beauté ; vieille, par son esprit.
Louis Belmontet ; Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

L'homme n'est qu'avec lui dans sa paternité : la femme est avec Dieu dans sa maternité.
Louis Belmontet ; Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

La femme est, par le cœur servie, l'institutrice de la vie.
Louis Belmontet ; Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Religion du cœur aussi bien que de l'âme, l'amour pur est un culte où Dieu met de sa flamme.
Louis Belmontet ; Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Homme, le mariage où l'amour est vainqueur est une royauté de l'âme sur le cœur.
Louis Belmontet ; Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Malheur à l'âme personnelle ! Toute sa ressource est en elle.
Louis Belmontet ; Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Que nous font les trésors qu'on ne sait qu'enfouir ? Ce n’est pas les avoir que de n'en pas jouir.
Louis Belmontet ; Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

L'avarice, qui hait ceux que le sort opprime, est une pauvreté qui jouit de son crime.
Louis Belmontet ; Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Le serpent qui digère et rampe dans sa joie, n'est-ce pas l'égoïsme à son bonheur en proie ?
Louis Belmontet ; Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Pour les quelques heureux qui règnent ici-bas, usufruitiers du globe, combien d'infortunés éveillés avec l'aube, qui vivent... pour ne vivre pas !
Louis Belmontet ; Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Qui veut faire du bien, s'il y met du retard, il désoblige ceux qu'il oblige trop tard.
Louis Belmontet ; Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Il faut, pour escompter l'avenir à valoir, faire non ce qu'on veut, mais ce qu'on doit vouloir.
Louis Belmontet ; Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Même la pauvreté résiste avec noblesse, car notre force alors naît de notre faiblesse.
Louis Belmontet ; Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Tous les livres sacrés en démontrent l'écueil : Le plus grand ennemi de l'orgueil, c'est l'orgueil.
Louis Belmontet ; Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Malheureux sont les temps où n'étant plus novices, à l'égal des vertus se pavanent les vices !
Louis Belmontet ; Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)