Jean-Edern Hallier (2)

Les meilleures citations de Jean-Edern Hallier :

La seule cause qui vaille qu'on meure pour elle, c'est la cause de soi.
Jean-Edern Hallier ; Le bréviaire pour une jeunesse déracinée (1982)

Seul le printemps d'amour est éternel.
Jean-Edern Hallier ; Le chagrin d'amour (1974)

Les politiciens sont de pauvres types, un éclat de rire les balaye tous.
Jean-Edern Hallier ; Le mauvais esprit (1985)

Chacun recèle en lui un enfer culturalisé qu'il est incapable d'interpréter ou de rejeter dans ses moments de retour sur soi-même.
Jean-Edern Hallier ; Le chagrin d'amour (1974)

Inventer à mesure, c'est vivre. Vivre, c'est voir.
Jean-Edern Hallier ; Le chagrin d'amour (1974)

Pour le peu de temps qu'il me reste à vivre, je veux au moins essayer de refaire ma vie à zéro.
Jean-Edern Hallier ; Fax d'outre-tombe (2007)

Le volontarisme est une semence qui ne touche jamais terre, graine desséchée de théoriciens sans racines et sans les bourgeons du désir.
Jean-Edern Hallier ; Le chagrin d'amour (1974)

Il est une heure dont on ne peut revenir, celle de la maturité. Elle ne sonne jamais. Mais si, par inadvertance, vous vous retournez sur le chemin parcouru, jonché de tant d'enfantillages, il se peut que vous découvriez, avec un serrement de cœur, qu'elle est passée depuis longtemps. Alors, vous courez sur ce chemin, poursuivant des gens, des choses qui ne se rattraperont plus.
Jean-Edern Hallier ; Le chagrin d'amour (1974)

Il y a autant de fanatisme stupide dans le fanatisme de la tolérance que dans l'intolérance elle-même. La tolérance n'est plus aujourd'hui que mot d'ordre de l'impitoyable guerre de religion que mèneront les marchands du temple contre tout ce qui est sacré. La tolérance, c'est le mépris bourgeois de l'autre : on ne l'accepte pas, on le tolère.
Jean-Edern Hallier ; La force d'âme (1992)

Il faut aimer la haine pour ce qu'elle n'est pas : la réconciliation.
Jean-Edern Hallier ; La cause des peuples (1972)

Le narcissisme c'est la maladie du siècle, et c'est le contraire de l'art.
Jean-Edern Hallier ; Le mauvais esprit (1985)

Personne n'a un plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu'il aime.
Jean-Edern Hallier ; Le bréviaire pour une jeunesse déracinée (1982)

L'urgence ne saurait être remise aux lendemains de ce que l'on peut faire le jour même.
Jean-Edern Hallier ; Le bréviaire pour une jeunesse déracinée (1982)

Les jeunes générations se ressemblent toutes, elles ne sont ni pires ni meilleures que celles qui les ont précédées.
Jean-Edern Hallier ; Le bréviaire pour une jeunesse déracinée (1982)

Chaque matin qui se lève est une leçon de courage.
Jean-Edern Hallier ; Chaque matin qui se lève est une leçon de courage (1978)

Il n'y a que l’attente pour nous faire croire que la vie est longue.
Jean-Edern Hallier ; Je rends heureux (1992)

Il n'est pas d'âge pour renoncer aux mauvaises humeurs.
Jean-Edern Hallier ; Le chagrin d'amour (1974)

Chacun tue ce qu'il aime.
Jean-Edern Hallier ; La cause des peuples (1972)

Un homme souvent attaqué ne peut être que très bien.
Jean-Edern Hallier ; Le mauvais esprit (1985)

Plus je me sens de gauche, plus je passe à l'opposition.
Jean-Edern Hallier ; Le mauvais esprit (1985)

Tout pouvoir a besoin de s'inventer une légitimité.
Jean-Edern Hallier ; Le mauvais esprit (1985)

Je dis n'importe quoi, mais, hélas ! quand je l'écris, cela devient vrai.
Jean-Edern Hallier ; Le mauvais esprit (1985)

Les gens qui nous gouvernent, si on gratte un peu, ce sont des tartufes ; une bourgeoise avortée.
Jean-Edern Hallier ; Le mauvais esprit (1985)

Il faut avoir une formidable imagination pour coucher avec une même femme trente ans après.
Jean-Edern Hallier ; Je rends heureux (1992)

Toute grande littérature n'est qu'une suite de frustrations sublimées.
Jean-Edern Hallier ; Le mauvais esprit (1985)

On ne fait pas de littérature avec de bons sentiments.
Jean-Edern Hallier ; Le mauvais esprit (1985)

La guerre est une passion dévastatrice qui traverse le siècle et les saisons.
Jean-Edern Hallier ; La cause des peuples (1972)

Toute création est un songe éveillé.
Jean-Edern Hallier ; Le mauvais esprit (1985)

Les jeunes générations se ressemblent toutes ; elles ne sont ni pires, ni meilleures que celles qui les ont précédées. Elles ne se différencient que par les circonstances historiques, économiques et sociales où elles se forment. Il se trouve toujours parmi elles la même proportion largement majoritaire d'imbéciles, et une infime minorité pour prendre le contre-pied des autres.
Jean-Edern Hallier ; Le bréviaire pour une jeunesse déracinée (1982)

Je ne demande pas mieux que d'aller en prison pour mes romans : je me laisserai pousser la barbe pour avoir la peau plus fraîche au bout de huit jours. La prison, c'est la santé ! Je me ferai envoyer des petites gâteries, je travaillerai sans être dérangé par le téléphone. Et puis, ce sera un peu un contrat de solidarité avec le gouvernement sur mon silence.
Jean-Edern Hallier ; Le mauvais esprit (1985)

Le succès, c'est toujours un malentendu pour un véritable artiste. Il n'y pas plus de cinq mille lecteurs capables de juger de la qualité d'une œuvre.
Jean-Edern Hallier ; Le mauvais esprit (1985)

Je suis son épine dans le pied : plus il me marche dessus, plus je l'empoisonne.
Jean-Edern Hallier ; Le mauvais esprit (1985)

Tout homme politique réussi est un écrivain raté, tout écrivain réussi est un politicien raté.
Jean-Edern Hallier ; Le mauvais esprit (1985)

La clairvoyance est une terrible maladie. Elle nous est donnée pour nous embarrasser, jamais pour nous renforcer.
Jean-Edern Hallier ; Chaque matin qui se lève est une leçon de courage (1978)

Il n'est pas de sot métier, assurément, mais s'il est un métier prédestiné pour les sots, c'est bien le journalisme.
Jean-Edern Hallier ; Un barbare en Asie du Sud-Est (1980)

Autre rubrique à découvrir :