Delphine de Girardin, née Delphine Gay.

Biographie :

Delphine de Girardin

Écrivaine, poétesse, salonnière et journaliste française née le 24 janvier 1804 à Aix-la-Chapelle en Allemagne, Delphine de Girardin est morte le 29 juin 1855 à Paris.

Découvrez sa biographie complète sur Wikipédia.

Les 51 citations de Delphine de Girardin :

Les génies bien organisés savent réunir la profondeur dans le sentiment et la légèreté dans l'esprit.
Delphine de Girardin ; Les maximes et pensées (1855)

Une douleur trop amère déprave le cœur, on ne la supporte qu'en la profanant.
Delphine de Girardin ; Les maximes et pensées (1855)

L'amour embellit la vie ; quand on aime, le ciel semble plus beau, l'onde a plus de fraîcheur, le soleil a plus d'éclat, les oiseaux ont un plus doux ramage.
Delphine de Girardin ; Marguerite ou Deux amours (1882)

Être aimé, c'est de tous les succès celui que l'on pardonne le moins. Le véritable amour attire les tempêtes du monde comme les hauts rochers attirent les tempêtes des cieux. Deux êtres qui s'aiment, ce sont deux parias, mais des parias qu'on envie.
Delphine de Girardin ; Marguerite ou Deux amours (1882)

Les hommes ressemblent souvent à des singes, mais jamais les singes ne ressemblent à des hommes.
Delphine de Girardin ; Les lettres parisiennes, le 25 août 1837.

Être aimé, c'est être compris, c'est être béni, c'est être consolé, c'est être heureux, c'est marcher avec un guide protecteur dans les sentiers périlleux de ce monde ; guide charmant qui détourne les ronces loin de vous, qui vous aide à franchir les fleuves, à gravir les monts ; qui sait trouver pour vous un abri pendant la tempête, un asile pour le repos ; c'est avoir un conseiller plein de prudence, qui connaît vos qualités et sait les faire valoir ; un juge intéressé, sévère par orgueil, mais indulgent par tendresse, qui rêve pour vous la perfection et qui vous chérit à cause de vos fautes ; c'est avoir un ami à qui l'on ose tout dire, parce qu'on lui laisse tout deviner : être aimé enfin, c'est vivre de confiance, d'affection, de délices ; c'est avoir trouvé le bonheur !
Delphine de Girardin ; Marguerite ou Deux amours (1882)

Qu'il est doux d'être aimé ! Tout le monde a dit cela et tout le monde l'a pensé ; et cependant, si l'on était de bonne foi avec soi-même, chacun avouerait que toutes les inquiétudes, tous les orages, toutes les larmes, toutes les angoisses, tous les remords de sa vie lui sont venus de ce bonheur si doux.
Delphine de Girardin ; Marguerite ou Deux amours (1882)

Le devoir enfante le travail.
Delphine de Girardin ; Il ne faut pas jouer avec la douleur (1853)

J'aime l'exactitude. Dans les affaires, l'exactitude est une vertu.
Delphine de Girardin ; La Canne de M. de Balzac (1836)

Une épigramme ne fâche que celui qu'elle atteint. Elle divertit ses amis, qui connaissent mieux que personne ses défauts et ses ridicules, et elle réjouit tons ses ennemis.
Delphine de Girardin ; Les lettres parisiennes, le 6 janvier 1838.

Les oiseaux de passage savent trouver en tous lieux la saison qui les fait vivre, pourquoi les hommes ne seraient-ils pas aussi spirituels que les oiseaux ? Hélas ! c'est qu'il leur masque des ailes.
Delphine de Girardin ; Les lettres parisiennes, le 8 septembre 1837.

Le temps parait si long quand on l'emploie, il n'y a de rapide que le temps perdu.
Delphine de Girardin ; Les lettres parisiennes, le 6 janvier 1838.

Les adieux sont encore plus tristes que l'absence, car les adieux ne sont déjà plus la présence, et pas encore le souvenir.
Delphine de Girardin ; Les lettres parisiennes, le 8 septembre 1837.

Des négligences innocentes résultent souvent de grands malheurs.
Delphine de Girardin ; Les lettres parisiennes, le 1er septembre 1837.

Il n'y a que les parvenus qui se donnent entre eux leurs titres.
Delphine de Girardin ; Les maximes et pensées (1855)

Une femme qui n'a pas une jolie main n'est pas une femme.
Delphine de Girardin ; Marguerite ou Deux amours (1882)

Le malheur proportionne ses menaces à notre insouciance.
Delphine de Girardin ; Marguerite ou Deux amours (1882)

L'histoire, c'est une belle retraite pour un homme d'État.
Delphine de Girardin ; Les maximes et pensées (1855)

L'hypocrite est le seul phénix qui renaisse de ses cendres.
Delphine de Girardin ; Les maximes et pensées (1855)

Les gens qui détestent le monde sont précisément ceux qui le rendent amusant ; c'est peut-être parce qu'ils sont indépendants de lui, et que les esprits indépendants sont les seuls qui sachent être toujours aimables.
Delphine de Girardin ; Les maximes et pensées (1855)

La générosité est chose si douce, c'est une parure toujours, une vengeance quelquefois.
Delphine de Girardin ; Les maximes et pensées (1855)

L'indépendance d'esprit est une colline d'où l'on voit de haut et de loin.
Delphine de Girardin ; Les maximes et pensées (1855)

En fait d'argent, le passé ne compte pas, l'avenir est tout.
Delphine de Girardin ; Les maximes et pensées (1855)

Il n'y a que deux manières de traiter la douleur : par l'abrutissement ou par l'étourdissement.
Delphine de Girardin ; Les maximes et pensées (1855)

On est toujours assez lié avec un homme pour se moquer avec lui d'un autre.
Delphine de Girardin ; Les maximes et pensées (1855)