Sébastien-Roch Nicolas de Chamfort (2)

Les citations et pensées de Chamfort :

Célébrité : l'avantage d'être connu de ceux qui ne vous connaissent pas.
Chamfort ; Les maximes et pensées (1795)
L'honneur vaut mieux que la gloire.
Chamfort ; Les maximes et pensées (1795)
L'estime vaut mieux que la célébrité.
Chamfort ; Les maximes et pensées (1795)
L'homme pauvre, mais indépendant des hommes, n'est qu'aux ordres de la nécessité.
Chamfort ; Les maximes et pensées (1795)
Les passions font vivre l'homme ; la sagesse le fait seulement durer.
Chamfort ; Les maximes et pensées (1795)
L'espérance n'est qu'un charlatan qui nous trompe sans cesse.
Chamfort ; Les maximes et pensées (1795)
De nos jours ceux qui aiment la nature sont accusés d'être romanesques.
Chamfort ; Les maximes et pensées (1795)
Le philosophe qui veut éteindre ses passions ressemble au chimiste qui voudrait éteindre son feu.
Chamfort ; Les maximes et pensées (1795)
Toutes les passions sont exagératrices, et elles ne sont des passions que parce qu'elles exagèrent.
Chamfort ; Les maximes et pensées (1795)
J'ai peur de mourir sans avoir vécu.
Chamfort ; Les caractères et anecdotes (1795)
Il y a plus de fous que de sages, et dans le sage même, il y plus de folie que de sagesse.
Chamfort ; Les maximes et pensées (1795)
Pourquoi donc apprendre à mourir ? On y réussit très bien dès la première fois.
Chamfort ; Les caractères et anecdotes (1795)
Il faut agir davantage, penser moins, et ne pas se regarder vivre.
Chamfort ; Les maximes et pensées (1795)
Il est plus facile de légaliser certaines choses que les légitimer.
Chamfort ; Les maximes et pensées (1795)
Vivre est une maladie, la mort est le remède.
Chamfort ; Les maximes et pensées (1795)
Le plaisir peut s'appuyer sur l'illusion ; mais le bonheur repose sur la vérité.
Chamfort ; Les maximes et pensées (1795)
On souhaite la paresse d'un méchant et le silence d'un sot.
Chamfort ; Les maximes et pensées (1795)
La meilleure philosophie est d'allier le sarcasme de la gaieté avec l'indulgence du mépris.
Chamfort ; Les maximes et pensées (1795)
La pensée console de tout, et rémédie à tout.
Chamfort ; Les maximes et pensées (1795)