Plutarque

Biographie :

Plutarque

Philosophe, penseur et historien grec né vers 46 ap. J.-C. à Chéronée en Béotie, Plutarque est mort vers 125 ap. J.-C. Les Vies parallèles des hommes illustres, composée en 100 et 110, est l'oeuvre majeure de Plutarque. Il s'agit d'une série de biographies d'hommes fameux du monde gréco-romain, organisées par paires, où chaque paire compare un Grec et un Romain. Ses Œuvres morales regroupent plus de 230 traités consacrés à la curiosité, à l'amour des richesses, à la tranquillité de l'âme et aux vertus morales entre autres.

Les 81 citations de Plutarque :

La tranquillité d'esprit et la grandeur d'âme ne s'achètent pas à prix d'argent.
Plutarque ; De l'amour des richesses, IIe siècle.

Qui prend un engagement qu'il ne peut remplir n'est pas digne d'être côtoyé.
Plutarque ; De la fausse honte, IIe siècle.

La curiosité est la fille de la médisance.
Plutarque ; De la curiosité, IIe siècle.

Il n'y a d'homme libre que celui qui obéit à la raison.
Plutarque ; Préceptes et maximes - IIe siècle.

Les avares ont la peine d'amasser, mais ils n'ont pas le plaisir d'en jouir.
Plutarque ; De l'amour des richesses, IIe siècle.

Les avares aiment l'argent, mais ils craignent de s'en servir.
Plutarque ; De l'amour des richesses, IIe siècle.

Lorsque les vertus sont outrées, c'est souvent l'humeur qui se glisse sous leur masque.
Plutarque ; Préceptes et maximes - IIe siècle.

L'endurcissement dans le crime pourrit le cœur, comme la rouille pourrit le fer.
Plutarque ; Préceptes et maximes - IIe siècle.

II y a des hommes qui, pour fuir les voleurs ou le feu, se jettent dans un précipice ; il en est de même de ceux qui, pour éviter la superstition, se jettent dans le triste et odieux système de l'athéisme, passant ainsi d'un extrême à l'autre, et laissant la religion, qui est au milieu.
Plutarque ; Préceptes et maximes - IIe siècle.

Le flatteur ressemble à ces mauvais peintres qui ne savent pas rendre la beauté des traits, mais saisissent parfaitement les difformités.
Plutarque ; Préceptes et maximes - IIe siècle.

Le caméléon prend toutes les couleurs, excepté le blanc : le flatteur imite tout, excepté ce qui est bien.
Plutarque ; Préceptes et maximes - IIe siècle.

Celui qui affecte de dire toujours comme vous dites, et de faire toujours comme vous faites, n'est pas votre ami, c'est votre ombre.
Plutarque ; Préceptes et maximes - IIe siècle.

L'équitation est ce qu'un vaniteux apprend le mieux, parce que son cheval ne le flatte pas.
Plutarque ; Préceptes et maximes - IIe siècle.

II n'en est pas de l'esprit comme d'un vase ; il ne faut pas le remplir jusqu'aux bords.
Plutarque ; Préceptes et maximes - IIe siècle.

Quand mon serviteur bat mes habits, ce n'est pas sur moi qu'il frappe : il en est de même de celui qui me reproche les accidents de la nature ou de la fortune.
Plutarque ; Préceptes et maximes - IIe siècle.

Je fais plus de cas de l'abeille qui tire du miel des fleurs que de la femme qui en fait des bouquets.
Plutarque ; Préceptes et maximes - IIe siècle.

Ceux qui sont avares de la louange prouvent qu'ils sont pauvres en mérite.
Plutarque ; Préceptes et maximes - IIe siècle.

Sachez écouter, et vous tirerez parti de ceux mêmes qui parlent mal.
Plutarque ; Préceptes et maximes - IIe siècle.

Le silence est la parure et la sauvegarde de la jeunesse.
Plutarque ; Préceptes et maximes - IIe siècle.

Un ennemi est un précepteur qui ne nous coûte rien.
Plutarque ; Préceptes et maximes - IIe siècle.

L'autorité est la couronne de la vieillesse.
Plutarque ; Préceptes et maximes - IIe siècle.

L'homme ne saurait recevoir et Dieu ne saurait donner rien de plus grand que la vérité.
Plutarque ; Préceptes et maximes - IIe siècle.

Celui qui obéit à la raison obéit à Dieu.
Plutarque ; Préceptes et maximes - IIe siècle.

C'est dans l'enfance que l'on jette les fondements d'une bonne vieillesse.
Plutarque ; Préceptes et maximes - IIe siècle.

La perfection de la vertu se forme de trois choses : du naturel, de l'instruction et des habitudes.
Plutarque ; Préceptes et maximes - IIe siècle.