Jacques-Henri Bernardin de Saint-Pierre (2)

Les meilleures citations de Jacques-Henri Bernardin de Saint-Pierre :

Pendant le jour je ne vois qu'un soleil, la nuit j'en vois des milliers.
Jacques-Henri Bernardin de Saint-Pierre ; Études de la nature (1784)

L'ignorance abandonne l'homme à l'homme, et le jette sur la terre, comme dans un désert.
Jacques-Henri Bernardin de Saint-Pierre ; Études de la nature (1784)

Les unions parjures remplissent les maisons d'amertume.
Jacques-Henri Bernardin de Saint-Pierre ; Discours sur l'éducation des femmes (1777)

Les femmes d'aujourd’hui ne veulent du mariage que les plaisirs de l'amour.
Jacques-Henri Bernardin de Saint-Pierre ; Discours sur l'éducation des femmes (1777)

Rien n'égale aux yeux d'un époux une épouse qui préside à son bonheur.
Jacques-Henri Bernardin de Saint-Pierre ; Discours sur l'éducation des femmes (1777)

Dans une même nation, un homme diffère quelquefois beaucoup plus d'un autre homme, que l'animal le plus aimable de l'animal le plus féroce.
Jacques-Henri Bernardin de Saint-Pierre ; Discours sur l'éducation des femmes (1777)

Laissez une jeune femme, constante dans les qualités de son cœur, s'exercer à être universelle et à varier son heureux caractère pour un seul homme qui doit être tout pour elle ; mais gardez-vous de l'unir à celui qu'elle n'aimerait pas : le plus grand effort de sa vertu serait de supporter sa destinée sans se plaindre.
Jacques-Henri Bernardin de Saint-Pierre ; Discours sur l'éducation des femmes (1777)

La musique est un talent de tous les temps et de tous les lieux, son pouvoir sublime élève l'âme. Laissez une jeune fille faire usage d'un talent que la nature a donné aux plus petits oiseaux comme une compensation de leur faiblesse ; sa voix, plus puissante que la raison, calme ses propres soucis, et les fera souvent passer dans le cœur du sage.
Jacques-Henri Bernardin de Saint-Pierre ; Discours sur l'éducation des femmes (1777)

La vertu est l'obéissance aux lois suprêmes.
Jacques-Henri Bernardin de Saint-Pierre ; Discours sur l'éducation des femmes (1777)

Pour enseigner la vertu, il faut commencer par être soi-même vertueux : les plus fortes leçons sont les exemples. Quand l'âme commence à sentir, et l'esprit à raisonner, un enfant se pénétrera aisément des hautes maximes de la sagesse.
Jacques-Henri Bernardin de Saint-Pierre ; Discours sur l'éducation des femmes (1777)

La plus belle de toutes les qualités, si elle n'est pas le résultat de toutes les vertus, c'est la bonté. Pour l'inspirer aux enfants, laissez-la se développer en eux ; tous les enfants élevés avec douceur sont bons. Il sera aisé d'augmenter leur bienveillance naturelle en leur citant avec éloge des traits de bienfaisance.
Jacques-Henri Bernardin de Saint-Pierre ; Discours sur l'éducation des femmes (1777)

La première chose qu'une mère doit apprendre à sa fille, c'est la vertu.
Jacques-Henri Bernardin de Saint-Pierre ; Discours sur l'éducation des femmes (1777)

Voyez dans ses jeux un enfant que l'éducation n'a point corrompu ; à la course, à la lutte, il s'efforce de surpasser ses rivaux ; mais il fait son ami de son ennemi vaincu. Il voit pleurer, ses larmes coulent ; il rit, s'il voit rire ; s'il désire tout ce qu'il aperçoit, il donne volontiers tout ce qu'il a : son cœur confiant ne cherche qu'à s'étendre, et il ira aussi librement caresser une bête féroce qu'un oiseau. Sans défiance, il est sans cesse occupé du soin de connaître, d'aimer, de protéger. Toute son âme est bonne, expansive et active.
Jacques-Henri Bernardin de Saint-Pierre ; Discours sur l'éducation des femmes (1777)

Comme des ruisseaux formés pendant la nuit des rosées du printemps rafraîchissent de leurs ondes pures le cours épuisé des fleuves, ainsi les générations des enfants viennent chaque année renouveler les peuples.
Jacques-Henri Bernardin de Saint-Pierre ; Discours sur l'éducation des femmes (1777)

Rien n'est à mériter parmi nous, tout est à vendre.
Jacques-Henri Bernardin de Saint-Pierre ; Discours sur l'éducation des femmes (1777)

Le premier moment qui nous éloigne du vice est celui où il est reconnu.
Jacques-Henri Bernardin de Saint-Pierre ; Discours sur l'éducation des femmes (1777)

L'homme est le seul, de tous les êtres sensibles, qui compose sa vie d'expériences continuelles. Les saisons, les évènements, les passions, l'âge, l'opinion d'autrui, font varier ses principes et ses mœurs, depuis la naissance jusqu'à la mort.
Jacques-Henri Bernardin de Saint-Pierre ; Discours sur l'éducation des femmes (1777)

Toute la vie humaine n'est qu'une longue éducation.
Jacques-Henri Bernardin de Saint-Pierre ; Discours sur l'éducation des femmes (1777)

Le plus grand des malheurs est d'être forcé de se vendre, et de ne pas trouver de maître.
Jacques-Henri Bernardin de Saint-Pierre ; Discours sur l'éducation des femmes (1777)

Pour rendre les hommes bons, il faut les rendre heureux.
Jacques-Henri Bernardin de Saint-Pierre ; Discours sur l'éducation des femmes (1777)

Plus les hommes sont opprimés, plus les oppresseurs sont malheureux.
Jacques-Henri Bernardin de Saint-Pierre ; Pensées diverses (1814)

Autre rubrique à découvrir :