La sagesse chinoise

Le dictionnaire contient 70 proverbes chinois :

On réclame en vain l'égalité : il existe, il doit exister deux sortes d'hommes. Les uns fatiguent leur esprit, et les autres leurs bras ; ceux-ci ont besoin d'être conduits, et les autres dirigent. Les premiers reçoivent des autres la subsistance, et les seconds la leur procurent. Tel est le fondement de la société. Si personne n'éclairait, ne conduisait le peuple, le genre humain différerait peu de la brute.
Proverbe chinois ; Le livre de la sagesse chinoise (1876)

L'homme supérieur est celui qui a une bienveillance égale pour tous.
Proverbe chinois ; Le livre de la sagesse chinoise (1876)

Les livres parlent à l'esprit ; les amis au cœur ; le ciel à l'âme ; tout le reste aux oreilles.
Proverbe chinois ; Le livre de la sagesse chinoise (1876)

L'homme supérieur est celui qui a du désintéressement et de l'impartialité.
Proverbe chinois ; Le livre de la sagesse chinoise (1876)

Un arbre seul ne fait pas une forêt.
Proverbe chinois ; Le livre de la sagesse chinoise (1876)

Qui touche du rouge devient rouge, qui touche du noir devient noir.
Proverbe chinois ; Le livre de la sagesse chinoise (1876)

Qui suit un devin apprend à le devenir.
Proverbe chinois ; Le livre de la sagesse chinoise (1876)

Qui apporte un cadeau est toujours le bienvenu.
Proverbe chinois ; Le livre de la sagesse chinoise (1876)

Personne ne connaît mieux le fils que son père.
Proverbe chinois ; Le livre de la sagesse chinoise (1876)

L'oiseau choisit l'arbre sur lequel il veut se reposer, mais l'arbre ne peut choisir l'oiseau.
Proverbe chinois ; Le livre de la sagesse chinoise (1876)

La beauté et le talent conduisent à tout, et ne mènent à rien.
Proverbe chinois ; Le livre de la sagesse chinoise (1876)

Le chemin le plus long est celui où l'on marche seul.
Proverbe chinois ; Le livre de la sagesse chinoise (1876)

Il n'y a qu'une affaire dans la vie ; qui en a deux n'en a réellement aucune.
Proverbe chinois ; Le livre de la sagesse chinoise (1876)

Chaque siècle le répète à l'autre : tous les faux biens produisent de vrais maux.
Proverbe chinois ; Le livre de la sagesse chinoise (1876)

Plus on a de connaissances, moins on connaît de gens.
Proverbe chinois ; Le livre de la sagesse chinoise (1876)

Les plaisirs étaient à bon marché avant que l'or fût cher.
Proverbe chinois ; Le livre de la sagesse chinoise (1876)

L'eau ne reste point sur les montagnes, ni la vengeance sur un grand cœur.
Proverbe chinois ; Le livre de la sagesse chinoise (1876)

Le monde est une mer, notre cœur en est le rivage.
Proverbe chinois ; Le livre de la sagesse chinoise (1876)

Les talents sans vertu sont des esclaves sans maîtres.
Proverbe chinois ; Le livre de la sagesse chinoise (1876)

Les talents ont besoin de Mécènes, la vertu perdrait à en avoir.
Proverbe chinois ; Le livre de la sagesse chinoise (1876)

Qui attend le superflu pour secourir les pauvres ne leur donnera jamais rien.
Proverbe chinois ; Le livre de la sagesse chinoise (1876)

On pardonne tout à qui ne se pardonne rien.
Proverbe chinois ; Le livre de la sagesse chinoise (1876)

La boue cache un rubis, mais elle ne le salit pas.
Proverbe chinois ; Le livre de la sagesse chinoise (1876)

On ne peut bien voir ses lacunes qu'avec les yeux des autres.
Proverbe chinois ; Le livre de la sagesse chinoise (1876)

On va à la gloire par le palais, à la fortune par le marché, à la vertu par les déserts.
Proverbe chinois ; Le livre de la sagesse chinoise (1876)

Un homme en place sans mérite est un géant en habit de nain.
Proverbe chinois ; Le livre de la sagesse chinoise (1876)

Il est plus beau de sauver l'innocence aux dépens de sa gloire, que de sauver la patrie aux dépens de sa vie.
Proverbe chinois ; Le livre de la sagesse chinoise (1876)

Avoir trop d'esprit, c'est n'en avoir pas assez.
Proverbe chinois ; Le livre de la sagesse chinoise (1876)

Les abeilles ont leurs rois et leurs ministres ; les fourmis, leurs relations sociales.
Proverbe chinois ; Le livre de la sagesse chinoise (1876)

Les lettres et l'agriculture sont les deux premières professions.
Proverbe chinois ; Le livre de la sagesse chinoise (1876)