Joseph Joubert.

Les meilleures citations de Joseph Joubert :

La vertu est la santé de l'âme, elle fait trouver de la saveur aux moindres feuilles de la vie.
Joseph Joubert ; Les pensées et maximes (1838)

L'haleine de l'esprit, c'est l'attention.
Joseph Joubert ; Les pensées et maximes (1838)

Ayez un esprit où la vérité puisse entrer nue, pour en sortir parée.
Joseph Joubert ; Les pensées et maximes (1838)

Gardez-vous de traiter comme contesté ce qui doit être regardé comme incontestable.
Joseph Joubert ; Les pensées et maximes (1838)

Il faut accepter de bonne grâce les difformités que le ciel envoie ou que le temps amène.
Joseph Joubert ; Les pensées et maximes (1838)

Les dettes abrègent la vie.
Joseph Joubert ; Les pensées et maximes (1838)

Chacun est sa parque à lui-même, et se file son avenir.
Joseph Joubert ; Les pensées et maximes (1838)

Il est des âmes limpides et pures où la vie est comme un rayon qui se joue dans une goutte de rosée.
Joseph Joubert ; Les pensées et maximes (1838)

L'oisif studieux sait qu'il vieillit, mais le sent peu ; il est toujours également propre à ses études.
Joseph Joubert ; Les pensées et maximes (1838)

Des yeux levés au ciel sont toujours beaux, quels qu'ils soient.
Joseph Joubert ; Les pensées et maximes (1838)

La pudeur a inventé les ornements.
Joseph Joubert ; Les pensées et maximes (1838)

Les orgueilleux ont comme les nains, la taille d'un enfant et la contenance d'un homme.
Joseph Joubert ; Les pensées et maximes (1838)

La vanité n'entend raison que lorsqu'elle est contente.
Joseph Joubert ; Les pensées et maximes (1838)

La multitude des affections élargit le cœur.
Joseph Joubert ; Les pensées et maximes (1838)

Il y a, dans la colère et la douleur, une détente qu'il faut savoir saisir et presser.
Joseph Joubert ; Les pensées et maximes (1838)

Celui qui craint les plaisirs vaut mieux encore que celui qui les hait.
Joseph Joubert ; Les pensées et maximes (1838)

Toutes les passions cherchent ce qui les nourrit : la peur aime l'idée du danger.
Joseph Joubert ; Les pensées et maximes (1838)

L'intelligence est la floraison, le développement complet du germe de la plante humaine.
Joseph Joubert ; Les pensées et maximes (1838)

L'esprit consiste à avoir beaucoup de pensées inutiles, et le bon sens, à être bien pourvu des notions nécessaires.
Joseph Joubert ; Les pensées et maximes (1838)

Le bon sens est de savoir ce qu'il faut faire ; le bon esprit, de savoir ce qu'il faut penser.
Joseph Joubert ; Les pensées et maximes (1838)

Dieu éclaire ceux qui pensent souvent à lui, et qui lèvent les yeux vers lui.
Joseph Joubert ; Les pensées et maximes (1838)

La religion est la poésie du cœur ; elle a des enchantements utiles à nos mœurs ; elle nous donne et le bonheur et la vertu.
Joseph Joubert ; Les pensées et maximes (1838)

Le ciel ne nous doit que ce qu'il nous donne, et il nous donne souvent ce qu'il ne nous doit pas.
Joseph Joubert ; Les pensées et maximes (1838)

La crainte de Dieu nous est aussi nécessaire pour nous maintenir dans le bien, que la crainte de la mort pour nous retenir dans la vie.
Joseph Joubert ; Les pensées et maximes (1838)

L'erreur principale, ou la principale faute de la morale, comme doctrine veillant sur les institutions et les habitudes de la société, consiste à laisser subsister, comme innocent, ce qui est funeste aux mœurs publiques.
Joseph Joubert ; Les pensées et maximes (1838)

Autre rubrique à découvrir :