Frédéric Dard

Biographie :

Frédéric Dard

Auteur français de romans policiers né le 29 juin 1921 à Bourgoin-Jallieu dans l'Isère, Frédéric Dard, né Frédéric Charles Antoine Dard, est décédé le 6 juin 2000 à Bonnefontaine, ancienne commune suisse du canton de Fribourg.

Découvrez sa biographie complète sur Wikipédia.

Les 50 citations de Frédéric Dard :

À côtoyer la mort, tu te raccroches à la vie.
Frédéric Dard ; Au bal des rombières (1990)

Je distribue plus facilement des bonbons en nickel chromé que des aumônes.
Frédéric Dard ; Les confessions de l'ange noir (1980)

La connerie de l'existence, c'est qu'elle se fabrique au présent.
Frédéric Dard ; Les pensées de San-Antonio (1996)

Il n'y a d'important ici-bas que les choses sans importance.
Frédéric Dard ; La pute enchantée (1982)

Le règne du con est arrivé depuis si longtemps qu'il ne cessera qu'avec l'espèce.
Frédéric Dard ; Les pensées de San-Antonio (1996)

Le ridicule ne tue pas toujours, parfois il fait peur.
Frédéric Dard ; Mon culte sur la commode (1979)

Les rides : le chèque barré de l'âge.
Frédéric Dard ; La fête des paires (2000)

Faut pas avoir peur de jouer avec sa langue maternelle.
Frédéric Dard ; Mange et tais-toi ! (1966)

L'incrédulité n'a jamais été une preuve d'intelligence.
Frédéric Dard ; Les pensées de San-Antonio (1996)

L'inconscience devient un art lorsqu'elle est absolue.
Frédéric Dard ; Emballage cadeau (1972)

Il y a des gens qui ont peur d'être cocus. Ils ne se rendent pas compte que les cornes sont un signe de force.
Frédéric Dard ; Vas-y, Béru ! (1974)

Le grand ennemi de la prostitution, c'est la timidité. Le nombre des pégreleux qui n'osent pas ! Qui voudraient bien ; qu'ont le fric, la godanche et un slip propre, mais qui, au dernier moment, reculent parce que c'est l'affrontement humain qui les terrorise.
Frédéric Dard ; Les pensées de San-Antonio (1996)

Des testicules donnés à des Américains, c'est de la confiture donnée à des diabétiques.
Frédéric Dard ; Les deux oreilles et la queue (1984)

Le réveillon ? Un petit morceau d'aimable veillée funèbre.
Frédéric Dard ; Les pensées de San-Antonio (1996)

C'est moins grave que si c'était pire.
Frédéric Dard ; Ça baigne dans le béton (1997)

Comme la mort des autres fait mal lorsqu'elle vous donne conscience de la vôtre !
Frédéric Dard ; Les pensées de San-Antonio (1996)

En fait, le remords, c'est pas tellement inconfortable car ça ne concerne pratiquement que des choses passées.
Frédéric Dard ; Mesdames, vous aimez ça ! (1994)

Il refuse mon aide comme une sœur de charité repousse la zézette d'un manœuvre étranger.
Frédéric Dard ; Les pensées de San-Antonio (1996)

Il est des chattes refuges. Tu te retires d'elles comme purifié car tu viens de t'accoupler avec l'espèce tout entière. Elle est source de vie.
Frédéric Dard ; Les pensées de San-Antonio (1996)

Certains, plantés devant leur miroir, croient qu'ils réfléchissent, alors que c'est le contraire.
Frédéric Dard ; Les pensées de San-Antonio (1996)

Le regard qu'elle plante dans le mien me chavire. Un regard gorge-de-pigeon, dans les tons gris ardoise, avec des reflets bleutés.
Frédéric Dard ; Laissez pousser les asperges (1985)

Regarde intensément une femme et tu finiras par voir se refléter ta bite dans ses yeux.
Frédéric Dard ; Le silence des homards (1992)

Ils peuvent tous se prendre par la main et aller se chier dans les galaxies.
Frédéric Dard ; Le trouillomètre à zéro (1987)

Je ne recule que pour prendre mon élan.
Frédéric Dard ; Meurs pas, on a du monde (1980)

Sa tête ressemble à une cour de récréation : les idées galopent dans tous les sens.
Frédéric Dard ; Des gueules d'enterrement (1956)