Les proverbes russes (2)

Les proverbes de la Russie :

Le paresseux a beaucoup dormi, et n'a rien vu dans ses songes.
Proverbe russe ; Proverbes de la langue russe (1783)

On accuse le loup de manger les brebis, et c'est un autre berger qui les vole.
Proverbe russe ; Proverbes de la langue russe (1783)

À demande insidieuse, réponse oblique.
Proverbe russe ; Proverbes de la langue russe (1783)

À fortes branches, hache aiguisée.
Proverbe russe ; Proverbes de la langue russe (1783)

Les mouches s'attaquent toujours aux chevaux qui sont en sueur.
Proverbe russe ; Proverbes de la langue russe (1783)

Ne redoutez pas l'accusateur, redoutez plutôt le juge.
Proverbe russe ; Proverbes de la langue russe (1783)

Le chien qui aboie n'est pas le plus à craindre, méfiez-vous surtout de celui qui mord sans bruit.
Proverbe russe ; Proverbes de la langue russe (1783)

Ne vantez pas les femmes sur leur beauté, mais vantez-les sur leurs vertus.
Proverbe russe ; Proverbes de la langue russe (1783)

Le gain et la perte habitent la même maison.
Proverbe russe ; Proverbes de la langue russe (1783)

Qui vit dans l'abondance et l'opulence, se moque de la médisance.
Proverbe russe ; Proverbes de la langue russe (1783)

Dans l'abondance n'oubliez pas la disette, ni la pauvreté dans vos moments de richesse.
Proverbe russe ; Proverbes de la langue russe (1783)

L'ivrogne passe son temps à boire et à dormir, l'homme méchant ne dort jamais.
Proverbe russe ; Proverbes de la langue russe (1783)

Si une main lave l'autre, toutes les deux doivent être blanches.
Proverbe russe ; Proverbes de la langue russe (1783)

L'air est la patrie des oiseaux, la mer est celle des poissons, et la terre est celle des hommes.
Proverbe russe ; Proverbes de la langue russe (1783)

Qui n'aime que sa propre personne, est détesté de tout le monde.
Proverbe russe ; Proverbes de la langue russe (1783)

Vous aurez beau nourrir un loup pendant des années, il regardera toujours du côté de la forêt.
Proverbe russe ; Proverbes de la langue russe (1783)

L'avare est comme l'abeille qui rassemble le miel, puis qui meurt sans en profiter.
Proverbe russe ; Proverbes de la langue russe (1783)

Le sommeil, pour la santé, est plus cher que père et mère.
Proverbe russe ; Proverbes de la langue russe (1783)

La fatigue entretient les forces de l'homme, la paresse les détruit.
Proverbe russe ; Proverbes de la langue russe (1783)

Vous avez souhaité avoir des enfants, sachez les élever.
Proverbe russe ; Proverbes de la langue russe (1783)

Ce qui est passé, nous l'avons vu ; ce qui sera, si Dieu le veut, nous le verrons.
Proverbe russe ; Proverbes de la langue russe (1783)

La dignité honore la dignité.
Proverbe russe ; Proverbes de la langue russe (1783)

Les jeunes ressemblent pour la plupart au raisin, quand il manque de maturité.
Proverbe russe ; Proverbes de la langue russe (1783)

Se nourrir coûte toujours trop cher, surtout quand l'argent manque.
Proverbe russe ; Proverbes de la langue russe (1783)

Quand Dieu donne plusieurs enfants, il donne également de quoi les nourrir.
Proverbe russe ; Proverbes de la langue russe (1783)