Gabriel Girard

Biographie :

Gabriel Girard

Philologue, grammairien et homme d'Église français, Gabriel Girard est né en 1677 à Montferrand en Auvergne où il est mort le 4 février 1748. Abbé, secrétaire interprète du roi, élu membre de l'Académie française le 26 novembre 1744, Girard est également l'auteur des œuvres suivantes : L'orthographe française sans équivoques (1716), La justesse de la langue française (1718), et Les vrais principes de la langue française (1747).

Les 29 citations de Gabriel Girard :

L'amitié se propose la douceur de la vie dans une confiance absolue.
Gabriel Girard ; Synonymes français (1736)

L'amour se nourrit des espérances flatteuses d'une parfaite satisfaction, et d'une suprême volupté.
Gabriel Girard ; Synonymes français (1736)

En amour, c'est le cœur qui goûte au plaisir, l'esprit le sert en esclave.
Gabriel Girard ; Synonymes français (1736)

Le temps, qui ruine tout, fortifie l'amitié.
Gabriel Girard ; Synonymes français (1736)

L'amitié se forme avec le temps, par l'estime et les mœurs, par la sympathie de l'humeur.
Gabriel Girard ; Synonymes français (1736)

L'amour se forme sans examen et sans réflexion, il est l'effet d'un coup d'œil.
Gabriel Girard ; Synonymes français (1736)

La différence qu'il y a du sérieux au badin est la même qu'il y a entre l'amour et l'amourette.
Gabriel Girard ; Synonymes français (1736)

L'absence sépare les amis sans en désunir les cœurs.
Gabriel Girard ; Synonymes français (1736)

Le bon sens est une droiture d'âme qui voit le mal, le juste, et s'y attache
Gabriel Girard ; Synonymes français (1736)

Un sot, au lieu de se borner à écouter, veut toujours parler des choses qu'il ne connaît pas.
Gabriel Girard ; Synonymes français (1736)

Un sot ne se tire jamais du ridicule, un impertinent s'y jette tête baissée.
Gabriel Girard ; Synonymes français (1736)

L'ambitieux ne voit point de place vacante qu'il n'y aspire.
Gabriel Girard ; Les vrais principes de la langue française (1747)

Que la sagesse conduise nos pas et nos paroles, afin que personne n'ait d'occasion de nous blâmer.
Gabriel Girard ; Les vrais principes de la langue française (1747)

Un bon cœur ne néglige jamais les petits secours au profit des grands.
Gabriel Girard ; Synonymes français (1736)

Ce que pense le philosophe n'est pas toujours ce que dicte la raison.
Gabriel Girard ; Synonymes français (1736)

Il y a des esprits ombrageux à qui il ne faut jamais rien dire, même d'obligeant.
Gabriel Girard ; Les vrais principes de la langue française (1747)

Quelque mérite que l'on ait, on ne peut, si l'on n'a ni bonheur ni protection, réussir à quoi que ce soit.
Gabriel Girard ; La justesse de la langue française (1718)

Il ne faut rien commencer qu'on ne puisse finir.
Gabriel Girard ; Les vrais principes de la langue française (1747)

Il n'y a point d'honneur à se venger d'une femme même si elle vous a fait véritablement souffrir.
Gabriel Girard ; Les vrais principes de la langue française (1747)

Il y a quelquefois sous un chétif haillon plus d'orgueil que sous l'or et sous la pourpre.
Gabriel Girard ; Synonymes français (1736)

La fortune, comme un voyageur, change d'auberge ; si elle loge aujourd'hui chez moi, ce sera peut-être demain chez vous.
Gabriel Girard ; Les vrais principes de la langue française (1747)

Les femmes doivent être attentives, car une simple apparence leur fait quelquefois plus de tort qu'une faute réelle.
Gabriel Girard ; Les vrais principes de la langue française (1747)

Nos ennemis sont plus à craindre dans leur dissimulation que dans leur emportement.
Gabriel Girard ; Les vrais principes de la langue française (1747)

La docilité est vertu, mais l'ascendant qu'on donne sur soi est faiblesse.
Gabriel Girard ; Les vrais principes de la langue française (1747)

Si la femme fait des conquêtes par la beauté, elle ne les conserve que par la douceur du caractère.
Gabriel Girard ; Les vrais principes de la langue française (1747)

Autre rubrique à découvrir :