François Salvat de Montfort

Biographie :

François Salvat de Montfort

Jésuite, précepteur et dramaturge français né vers 1653, François Salvat de Montfort, fils de Rachel de Caffet et de Michel Salvat de Montfort, serait mort vers 1722 à Paris. François Salvat de Montfort s'est fait connaître par quelques pièces de théâtre qu'il composa, et entre autres par la tragédie de Sésostris qui n'a jamais été représentée.

Les 50 citations de François Salvat de Montfort :

Quand j'ai quelqu'un à persuader, je le regarde comme une place qu'il me faut attaquer, et que je ne saurais emporter d'amblée. Mon premier soin est d'en chercher le point faible, de le trouver, et d'en tirer mes usages. Cet endroit faible (chacun a le sien) une fois découvert, je fais venir l'artillerie, et je me dis : Ville à gagner.
François Salvat de Montfort ; Vasconiana ou recueil des bons mots (1708)

Les promesses des grands de ce monde sont de la viande à caméléons, il faut vivre d'air pour s'en repaître. Viande creuse tout au plus, le vide en est le centre.
François Salvat de Montfort ; Vasconiana ou recueil des bons mots (1708)

L'amour est un beau jardin où l'on se promène à quelques heures certains jours.
François Salvat de Montfort ; Vasconiana ou recueil des bons mots (1708)

Le mariage est un labyrinthe d'où ne sort pas qui veut.
François Salvat de Montfort ; Vasconiana ou recueil des bons mots (1708)

Pour avoir l'humeur belle, il en faut avoir ; et je n'en ai pas, ni n'en veux.
François Salvat de Montfort ; Vasconiana ou recueil des bons mots (1708)

Il n'y a pas d'amitié plus vive que celle d'une femme qui n'a ni amant ni amour.
François Salvat de Montfort ; Vasconiana ou recueil des bons mots (1708)

Tout femme qui se presse de me plaire se hâte de me dégoûter.
François Salvat de Montfort ; Vasconiana ou recueil des bons mots (1708)

Beaucoup de femmes sont comme ces médailles, dont seuls les connaisseurs en savent le prix.
François Salvat de Montfort ; Vasconiana ou recueil des bons mots (1708)

Les cœurs des prudes de profession sont des terres inconnues.
François Salvat de Montfort ; Vasconiana ou recueil des bons mots (1708)

Les femmes qui nous aiment le plus sont celles qui se préparent à nous haïr davantage.
François Salvat de Montfort ; Vasconiana ou recueil des bons mots (1708)

Dès qu'une femme me minaude, si elle me plaît, je la capitule.
François Salvat de Montfort ; Vasconiana ou recueil des bons mots (1708)

Combien de femmes se croient encore belles par la seule raison qu'elles l'ont été !
François Salvat de Montfort ; Vasconiana ou recueil des bons mots (1708)

L'amour est un enfant qui aime à jaser.
François Salvat de Montfort ; Vasconiana ou recueil des bons mots (1708)

Le moindre défaut d'une femme infidèle est son infidélité.
François Salvat de Montfort ; Vasconiana ou recueil des bons mots (1708)

L'amitié qui se lie d'homme à femme change bientôt de nom.
François Salvat de Montfort ; Vasconiana ou recueil des bons mots (1708)

Personne ne rit mieux ni plus aisément qu'une femme qui a de belles dents.
François Salvat de Montfort ; Vasconiana ou recueil des bons mots (1708)

Pendant que j'estime ce que j'ai aimé, je l'aime encore.
François Salvat de Montfort ; Vasconiana ou recueil des bons mots (1708)

En galanterie, tout n'est pas vrai, mais tout est vraisemblable.
François Salvat de Montfort ; Vasconiana ou recueil des bons mots (1708)

Il y a des femmes qui s'enivrent de joie, comme il y a des hommes qui s'enivrent d'amour.
François Salvat de Montfort ; Vasconiana ou recueil des bons mots (1708)

Les manières sont les premières, et les dernières ressources d'une femme.
François Salvat de Montfort ; Vasconiana ou recueil des bons mots (1708)

Les belles pensées et maximes sont à l'homme de bien ce que sont les flambeaux à qui marche dans les ténèbres.
François Salvat de Montfort ; Vasconiana ou recueil des bons mots (1708)

Tout bon principe est à l'honnête homme ce qu'est à l'aveugle son bâton.
François Salvat de Montfort ; Vasconiana ou recueil des bons mots (1708)

Pour faire monter la vertu à cheval, il ne suffit qu'à faire perdre les étriers au vice.
François Salvat de Montfort ; Vasconiana ou recueil des bons mots (1708)

Tu ne saurais souffrir la malice des autres, mais tu ne saurais l'empêcher.
François Salvat de Montfort ; Vasconiana ou recueil des bons mots (1708)

Tous les hommes sont oiseaux de proie, ils ont bec et ongles.
François Salvat de Montfort ; Vasconiana ou recueil des bons mots (1708)